Test de Welcome to Elk (PC, Xbox One)

CONCLUSION

Présenté comme une aventure multi-biographique, Welcome to Elk est surtout un OVNI vidéoludique. Le genre de jeu que vous aurez bien du mal à décrire à vos amis, c'est vrai, mais surtout une expérience réellement marquante à condition d'y être réceptif. Même si les danois de Triple Topping donnent parfois l'impression de vouloir imbriquer un lot d'histoires personnelles sans se soucier de la cohérence globale, on se laisse happer par l'atmosphère qui règne sur l'île d'Elk, ses personnages attachants et hauts en couleur, ses événements tragiques et ses mini-jeux improbables. L'ensemble compose un voyage narratif unique, pas forcément très simple à aborder à cause de sa structure confuse, mais dont on ne sort pas indemne.

Deux bonnes heures se sont écoulées entre le lancement de notre première session de Welcome to Elk et l’affichage des crédits de fin. Deux bonnes heures durant lesquelles nous nous sommes sentis happés, perdus, perplexes, étonnés, amusés, tristes et confus. Des émotions, le jeu de Triple Topping nous en balance beaucoup à la tronche et il le fait plutôt bien.

Welcome to a strange world

Welcome to Elk test screenshotWelcome to Elk nous propose d’incarner Frigg, une jeune femme qui débarque sur l’île d’Elk dans l’idée de devenir apprentie menuisière. Quelques secondes suffisent à notre héroïne pour comprendre qu’elle déboule dans une contrée à part, une toute petite communauté faite de fortes personnalités où bien des secrets unissent les habitants. Si Frigg espérait y apprendre un nouveau métier, elle va surtout faire face à des situations de vie aussi variées les unes que les autres.

Le périple narratif des danois de Triple Topping est toujours articulé de la même manière. À chaque nouvelle journée, Frigg se réveille et découvre sur sa table le récit (autobiographique et donc bien réel) d’une personne qui fait écho à l’un des personnages du jeu. Ces événements, le plus souvent des histoires tragiques, sont ensuite narrés à travers de longs dialogues dans le cadre d’échanges parfois crus et la plupart du temps rythmés avec justesse.

On trimballe Frigg d’un lieu à l’autre de l’île d’Elk, on parle avec l’ensemble des habitants et on se plie même à des mini-jeux dont l’innocence ne fait qu’appuyer le caractère véritablement sérieux des situations racontées. Arrive ensuite le soir, l’occasion de s’envoyer quelques pintes de bières avant d’aller se coucher et de faire des rêves étranges. Et ainsi de suite, jusqu’à ce que Welcome to Elk ait terminé de raconter tout ce qu’il avait à dire pour nous laisser sur un final un brin frustrant.

Elk, l’île des histoires

Welcome to Elk test screenshotLa mort accidentelle d’un proche, la perte d’un animal de compagnie, le meurtre ou encore les abus, autant de thématiques fortes que Welcome to Elk aborde avec une sincérité touchante. Pour appuyer leurs propos, les développeurs ont même intégré des témoignages vidéos des personnes dont sont inspirés les récits du jeu. Une intégration franchement étrange dans l’aventure et, surtout, une structure narrative qui du coup peut paraître hachée et confuse.

La sincérité dans les histoires racontées est d’autant plus poignante que la réalisation du jeu mise quant à elle sur une approche cartoon attachante à souhait, presque enfantine. Des graphismes dessinés à la main nous précise-t-on, en résulte une direction artistique drôle et un contraste flagrant avec ce que l’univers de Triple Topping raconte. Mais si, comme nous, vous êtes un brin réceptif à ce genre d’expérience narrative, alors il vous sera impossible de résister à la manière dont Welcome to Elk se raconte.

 À découvrir également : Notre vidéo des premières minutes de Welcome to Elk.

Ce test a été réalisé à partir d’une version dématérialisée, fournie par l’éditeur, sur Xbox One.

Avatar
Jerem
Passionné de jeux vidéo depuis qu'il est en âge de tenir un pad, adepte de la news publiée 24h/24 et du test relu 10 fois mais avec coquilles quand même. Râleur pro et caféinoname.

L'ACTUALITÉ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

10 + seize =