Test de The Last Kids on Earth et le Sceptre Maudit


Développeur : Clear Stage Studios

Éditeur : Outright Games

Sortie : 04/06/2021

Supports : PC / PS4 / One / Series X|S / Switch

CONCLUSION

On pouvait craindre que The Last Kids on Earth et le Sceptre Maudit souffrirait d'une certaine répétitivité et en effet, le jeu de Clear Stage Studios a du mal à varier ses missions. Sa technique est discutable et quelques bugs fleurissent, est-ce pour autant un énième jeu à licence à zapper ? Non, tant l'expérience offerte sait se montrer convaincante, à défaut d'être bluffante, dans sa globalité. Complet, abordable et plutôt fun à jouer, l'adaptation des Mômes de l'apocalypse est divertissante. Une expérience intéressante en guise de premier action-RPG pour les jeunes joueurs, surtout si on a du monde pour profiter de la coop locale à 4 joueurs max. Pas de quoi passionner les joueurs aguerris, les fans de la série y trouveront quant à eux leur compte.

Après un passage par la case preview, on était curieux de voir ce que The Last Kids on Earth et le Sceptre Maudit était capable de proposer dans sa version finale. Disponible sur PC et consoles, le jeu adapté de la série animée connue chez nous sous le nom Les mômes de l’apocalypse ambitionne d’offrir un action-RPG à un public jeune, prêt à se familiariser avec les codes du genre. Pari réussi ?

Les mômes de l’action-RPG

The Last Kids On Earth screenshot test jeuxvideo24En tant qu’adaptation officielle de la série animée (et non des livres), The Last Kids on Earth et le Sceptre Maudit fait les choses proprement. Voix officielles pour le doublage en français, personnages familiers et histoire qui reprend les codes de la franchise, tout est fait pour que les jeunes fans se sentent le plus à l’aise possible. Un constat qui s’applique également au gameplay. Bien qu’il se présente comme un action-RPG, le jeu de Clear Stage Studios mise tout sur l’accessibilité et ne fait rien qui pourrait rebuter ceux qui n’ont jamais touché un jeu du genre. Preuve en est l’absence d’échec dans le jeu, chaque « mort » nous faisant reprendre l’action à peine quelques secondes avant.

 À retrouver : Notre vidéo des Premières Minutes de The Last Kids on Earth et le Sceptre Maudit.

Il est même appréciable de voir à quel point ce jeu Les mômes de l’apocalypse sait se montrer complet sur certains de ses aspects. Les armes, par exemple, se débloquent en dégotant des plans dans un coffre ou en terminant une quête. Il en existe une bonne pelletée à trouver et toutes peuvent être améliorées. Idem pour les armures, des costumes/tenues parfois insolites que l’on peut là encore améliorer au fil des heures de jeu. Le résultat est une combinaison imposante d’armes et armures et bien qu’il n’y ait pas forcément besoin de tout débloquer/améliorer pour progresser, le choix offert aux joueurs est intéressant.

The Last Kids On Earth screenshot test jeuxvideo24Pertinentes également sont les caractéristiques de nos quatre héros. Jack et Dirk endossent les rôles d’experts en combats de mêlée alors que June et Quint préfèrent les attaques à distance. Chacun dispose de ses coups forts et d’une invocation spéciale, courte période durant laquelle un monstre allié vient prêter main forte. Là encore l’équation est simple mais les différences de chaque catégorie de perso sont mises à l’épreuve dans le jeu.

L’occasion d’évoquer la coop locale qui permet à quatre joueurs de jouer ensemble sur une même machine, The Last Kids on Earth et le Sceptre Maudit développant tout son potentiel de complémentarité et d’amusement dans cette configuration coopérative.

Monstre, moche et méchant

The Last Kids On Earth screenshot test jeuxvideo24Avec sa vue isométrique qui sied plutôt bien à l’action, le jeu édité par Outright Games fait le taff sur le plan technique. Malheureusement, le minimum ne suffit pas toujours à éviter les bugs visuels et autres lacunes qui peuvent plomber une partie. Difficile aussi de ne pas trouver la formule empruntée par Clear Stage Studios redondante à la longue. Bien qu’il prenne soin de proposer un bon lot de quêtes secondaires et quelques collectibles, là encore en guise d’introduction à ce qu’un jeu du genre est capable de proposer, The Last Kids on Earth et le Sceptre Maudit n’échappe pas aux quêtes Fedex inutilement longues et aux combats répétitifs contre les monstres de bases.

The Last Kids on Earth et le Sceptre Maudit développe tout son potentiel de complémentarité et d’amusement lorsqu’il est joué en coop.

On reste également dubitatif devant les quelques phases de tower defense imposées dans le jeu. Pas difficiles pour deux sous, elles reposent sur le déblocage et l’amélioration de tourelles que l’on a vite fait d’upgrader jusqu’à les laisser gérer toutes seules les vagues de zombies. Sans aucun effort.

Un petit mot aussi sur les séquences en véhicule, à bord de Big Mama, permettant de se déplacer plus facilement d’un endroit à un autre (sachant qu’il existe aussi les déplacement rapides) et de participer à des courses contre-la-montre divertissantes. Ajoutez à tout cela des combats de boss et vous obtenez un condensé de tout ce que l’on peut trouver dans un action-RPG de plus grande envergure, éléments ici taillés à l’échelle des jeunes joueurs.

Ce test a été réalisé à partir d’une version dématérialisé, fournie par l’éditeur, sur Xbox Series X.

Jerem
Passionné de jeux vidéo depuis qu'il est en âge de tenir un pad, adepte de la news publiée 24h/24 et du test relu 10 fois mais avec coquilles quand même. Râleur pro et caféinoname.

L'ACTUALITÉ

Laisser un commentaire...