Test de The Council Episode 3 : Ripples (PC, PS4, Xbox One)

Ce test a été réalisé à partir d’une version dématérialisée, fournie par l’éditeur, sur Xbox One.

Des paroles et des actes

Alors que le second épisode de The Council nous avait clairement laissé sur la faim, parce qu’il n’était pas à la hauteur des promesses faite par le premier acte et que son rythme laissait clairement à désirer, on doit avouer être un peu confus à l’heure de boucler Ripples. Certes, il est plus long et bien plus intéressant que son prédécesseur, mais un manque d’équilibre de l’ensemble l’empêche une fois de plus d’être digne de tout ce que l’on avait vu dans le premier acte. Si l’on retrouve Louis de Richet dans une situation bien délicate, les choses s’orientent rapidement vers un événement clé du jeu : le « colloque ». Une situation qui occupe un bon tiers de Ripples et qui est surtout l’occasion d’enfin mettre à profit une partie des capacités développées par notre héros, liées à sa culture générale, son sens de l’observation et son aptitude à répondre aux petites piques des autres invités.

Les bordelais de Big Bad Wolf nous permettent enfin de mettre à profit tout ce temps passé dans l’arbre des compétences de The Council, les mécaniques de jeu aperçues dans le premier chapitre trouvent ici tout leur sens. Selon le profil de notre héros, le débat prend ainsi une tournure bien différente sachant que certains choix sont encore de mise et déterminent clairement la manière, le point de vue avec lequel on va aborder la suite des événements du jeu. Mieux encore, toute cette scène dédiée au « colloque » fait avancer d’un grand pas l’intrigue du titre et on y voit désormais un peu plus clair sur ce que veulent nous raconter les développeurs. Cette mise en avant d’une partie du gameplay de The Council n’est toutefois pas sans conséquence sur le reste du contenu du jeu puisque si une grosse partie de Ripples est uniquement dédiée à ces échanges entre notre héros et les autres personnages, il faut donc impérativement passer par d’interminables dialogues pour découvrir la suite. Chose que les moins patients auront du mal à digérer malgré, une fois encore, l’intérêt réel pour l’intrigue.

What the puzzle

Une fois cette large phase terminée, l’autre grosse partie de Ripples est dédiée à une imposante énigme qui illustre tout le soin apporté par Big Bad Wolf à leur titre. Les références culturelles/historiques sont légions et viennent compléter toutes les informations récoltées jusque-là par le joueur pour nous placer face à un puzzle qui a de quoi challenger n’importe quel joueur, même les plus aguerris. C’est bien simple nous n’avons, de mémoire, pas rencontré un tel challenge de réflexion dans un jeu vidéo depuis une belle paire d’années. Et encore. De la jugeote, de la logique et de la détermination, il en faut assurément pour venir à bout de ce puzzle à la forte connotation religieuse (dans le sens historique du terme) sachant que la difficulté est plus ou moins élevée en fonction des aptitudes qui ont été développées par Louis. Si vous en avez fait un érudit et un lettré, capable par exemple de faire référence à des faits historiques clés à la simple lecture d’un texte, les choses seront un peu moins compliquées.

Ce qui est indispensable en revanche, c’est de retourner dans des lieux visités dans les épisodes précédents de The Council pour y dégoter tous les éléments nécessaires à la résolution de cette fameuse énigme. Pour le côté inédit de la chose on repassera, même si Ripples propose son petit lot de nouveaux lieux toujours aussi soignés. On se serait en revanche bien passé des problèmes techniques dont accuse ce troisième acte avec des ralentissements plus nombreux que dans The Mad Ones et Hide and Seek mais aussi, surtout, une synchronisation labiale aux fraises. Dans un titre où les échanges vocaux sont aussi nombreux, c’est bien dommage.

LE VERDICT
TOUR DE TABLE
6
Jerem
Passionné de jeux vidéo depuis qu'il est en âge de tenir un pad, adepte de la news publiée 24h/24 et du test relu 10 fois. Râleur pro et gros consommateur du café.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here