Test de The Council Episode 2 : Hide and Seek (PC, PS4, Xbox One)

Ce test a été réalisé à partir d’une version dématérialisée, fournie par l’éditeur, sur Xbox One.

Élémentaire, mon cher Louis

Si vous débarquez sur cette page sans jamais avoir entendu parler de The Council, on ne saurait que vous conseiller de commencer par notre test du premier acte The Mad Ones avant de poursuivre votre lecture. En effet, le jeu de Big Bad Wolf est une série épisodique dont on a déjà vanté les principales caractéristiques et mécaniques. Pas question de se répéter ici, tout juste peut-on rappeler et saluer cette volonté des développeurs français de proposer une approche moins commune que ce qui se fait dans d’autres expériences narratives, notamment avec une composante RPG dont on attendait de mesurer l’influence sur les choix clés effectués dans l’épisode 1. Sauf que ce second acte baptisé Hide and Seek botte étrangement en touche.

Tout commence pourtant pour le mieux avec un chapitre dont le déroulé change du tout au tout en fonction de vos décisions dans The Mad Ones. Dans notre partie principale, le héros Louis de Richet se trouve en bien mauvaise posture, faisant face à de sérieuses accusations alors qu’il rencontre pour la première fois son hôte : Lord Mortimer. A l’image du reste du casting de The Council rencontré dans l’épisode 1, on fait face à un profil particulièrement soigné qui colle parfaitement à l’image du mystérieux maître des lieux qui a été entretenue jusque-là. La discussion entre les deux personnages change rapidement de ton, surtout quand d’autres s’en mêlent et que Louis doit s’appuyer sur ses capacités pour se sortir des fameuses conversations « Confrontations ». En fonction des talents développés par le joueur, la relation avec certains protagonistes est radicalement différente mais la finalité de la situation, elle, ne change pour l’instant pas. Idem avec notre seconde sauvegarde qui aboutit sur le même résultat mais dont le cheminement est totalement différent, nous permettant notamment d’allonger la durée de vie du chapitre avec une partie investigation plutôt efficace. Deux manières bien différentes de débuter Hide and Seek donc, nous n’aurons hélas pas d’autres démonstrations de la répercussion de nos décisions.

C’est bien simple, Big Bad Wolf semble avoir volontairement mis de côté l’accent narratif de son aventure épisodique pour davantage se concentrer sur les énigmes. Un choix qui nous pousse à croire qu’il faudra attendre, encore, le prochain épisode pour mieux mesurer l’efficacité de certaines des mécaniques du jeu. Durant les deux petites heures que dure cet épisode 2, il est donc surtout question de casses-têtes à résoudre. Pourquoi pas après tout, sauf que les énigmes proposées ne sont pas dignes du même intérêt. Nous n’avons par exemple que peu apprécié le passage très orienté « évangiles » de The Council Episode 2 avec ses innombrables lectures, alors que la partie consacrée à la mythologie grecque, pourtant également très fournie niveau informations à digérer, est bien plus attrayante. Quant à la difficulté de ces épreuves, elle n’est guère élevée même si dépendante du profil donné à votre héros selon les compétences débloquées. Un petit mot enfin sur la technique de The Council : Hide and Seek, bien plus à la peine que dans le premier acte avec notamment un frame-rate davantage mis à mal. Dommage, surtout quand la zone la plus intéressante du jeu est la plus impactée.

LE VERDICT
TROP ÉLÉMENTAIRE
5
Jerem
Passionné de jeux vidéo depuis qu'il est en âge de tenir un pad, adepte de la news publiée 24h/24 et du test relu 10 fois. Râleur pro et gros consommateur du café.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here