Test de Super Soccer Blast (PC, PS4, One, Switch)

CONCLUSION

On attendait de Super Soccer Blast qu'il nous procure de belles sensations de foot arcade, il n'offre au final qu'une maigre expérience. De bonnes intentions complètement plombées par une IA aux fraises et un gameplay trop vite limité, sans aucune nuance ni profondeur. Très accessible et amusant l'espace de quelques minutes, surtout à plusieurs, le jeu d'Unfinished Pixel fait bien trop de fautes pour espérer sortir du lot malgré son prix mini. Dommage.

Habitués aux jeux de sport au gameplay minimaliste mais relativement amusants, les développeurs espagnols de Unfinished Pixel ont lancé il y a peu leur vision du jeu de football arcade. Rétro arcade plus précisément, comme un hommage à International Superstar Soccer et autres références de l’époque 16 bits où le ballon rond virtuel ne s’embêtait pas de tant d’artifices. Mais quelle place peut occuper Super Soccer Blast ?

L’arcade, c’était mieux avant ?

super soccer blast screenshot testDémarrage raté pour Super Soccer Blast sur Xbox One. Alors que le jeu est arrivé le 12 juin dernier, la version dédiée à la console de Microsoft s’est vue amputée de son patch day one. Un retard causé par les équipes de validation de Microsoft nous expliquent les développeurs, lesquels préviennent donc que de nombreux bugs subsistent. Ce dont on ne tarde pas à constater.

Téléportations des joueurs, animations ratées et plantages, on a finalement patienter jusqu’à l’arrivée du fameux patch avant de plonger sérieusement dans les compétitions du jeu. Hélas, un correctif ne suffit pas à rendre l’expérience meilleure qu’elle ne peut l’être.

Si le volley-ball et le tennis à la sauce Unfinished Pixel se montrent globalement convaincants bien que limités dans leur approche, la mayonnaise a clairement plus de mal à prendre avec Super Soccer Blast. La cause principale ? L’IA. Même si le récent correctif a rectifié certains comportements douteux, il ne peut rien face au manque de réactivité et d’ingéniosité de l’IA même en difficulté la plus élevée. Quelques matchs suffisent pour comprendre comment l’IA se comporte et quelles sont ses (nombreuses) limites, de ce fait on constate rapidement un manque cruel de challenge.

Super Soccer Blast, la vraie explosion

super soccer blast screenshot testDans notre propre équipe, l’IA s’en tire à peine mieux. Les coéquipiers ne prennent pas le pli de venir chercher un ballon à 30 cm d’eux et leur placement est toujours discutable. Alors oui, Super Soccer Blast cherche à justifier beaucoup de choses en clamant une approche arcade et volontairement minimaliste du foot, cela ne devrait pour autant pas l’empêcher de rendre son expérience avec un brin de profondeur. Ce n’est hélas pas le cas et les parties finissent pas toutes se ressembler sans folie aucune : on exécute toujours les mêmes actions parce qu’on les sait forcément concluantes face à une IA sans réaction.

Seule satisfaction dans cette expérience décevante, les tacles glissées. Plutôt bien gérés, ils nous rappellent quelques belles heures dans les jeux d’antan. Cette sensation, Unfinished Pixel voulait qu’elle soit générale mais il n’en est rien.

Ce ne sont pas les options de création (nombreuses mais inutiles), la réalisation (amusante et mignonne même si c’est globalement vide) ni les multiples modes de jeu (différents tournois avec équipes nationales ou internationales) qui vont régler le problème, tant les maux sont profonds. On regrette aussi que toutes les équipes soient du même niveau, sans distinction aucune et que les joueurs aient absolument tous les mêmes caractéristiques. Un petit mot tout de même sur le mode local à 4 joueurs qui permet d’oublier quelques instants l’IA et permet même de s’amuser un instant lors d’une soirée, mais ne passe hélas pas outre les limites du gameplay.

Ce test a été réalisé à partir d’une version dématérialisée, fournie par l’éditeur, sur Xbox One.

Avatar
Jerem
Passionné de jeux vidéo depuis qu'il est en âge de tenir un pad, adepte de la news publiée 24h/24 et du test relu 10 fois mais avec coquilles quand même. Râleur pro et caféinoname.

L'ACTUALITÉ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

deux × 3 =