Test de Super Soccer Blast : America vs Europe


Développeur : Unfinished Pixel

Éditeur : Unfinished Pixel

Sortie : 11 juin 2021

Supports : PC / PS4 / One / Switch

CONCLUSION

Ce n'est malheureusement pas avec Super Soccer Blast : America vs Europe que les belles sensations du foot arcade vont revenir au premier plan. S'il gomme quelques défauts de son aîné et évite le carton rouge technique, le jeu d'Unfinished Pixel n'en reste pas moins décevant. Bien trop minimaliste sur le fond comme sur la forme et surtout doté d'idées foireuses, America vs Europe arrive à peine à se montrer à son avantage à 4 en partie locale. C'est bien peu pour un titre qui, dans l'ensemble, se contente de copier son aîné sans réviser sa formule.

L’Euro 2020 en place, l’engouement est bel et bien là autour du ballon rond. Une popularité étendue qui se traduit aussi côté jeux vidéo, gâteau auquel les développeurs espagnols de Unfinished Pixel espèrent goûter avec la sortie de Super Soccer Blast : America vs Europe. Nouvelle cuvée après un Super Soccer Blast en 2020 aussi prometteur que décevant, America vs Europe permet-il au foot arcade de retrouver ses lettres de noblesse ? Pas vraiment.

L’arcade, c’était vraiment mieux avant

Super Soccer Blast America vs Europe screenshot test jv24Même musique d’introduction et habillage identique dans les grandes lignes, Super Soccer Blast : America vs Europe ressemble à s’y méprendre à son prédécesseur. L’impression des premiers instants, celle qui nous fait craindre que le jeu, dans sa globalité, sera finalement une copie du premier volet. Malheureusement, le couperet tombe assez rapidement et l’IA, en premier lieu, vient nous rappeler ô combien on avait pesté dans le premier Super Soccer Blast. Une fois encore, il ne faut pas longtemps pour constater à quel point l’IA est catastrophique. Même réglée en difficulté supérieure, elle se montre incapable de réagir à nos offensives et se fait toujours encore piéger par les mêmes schémas de jeu.

Bien sûr, on n’est pas en train d’attendre de Super Soccer Blast : America vs Europe à ce qu’il nous oppose une IA digne des simulations référence. Mais être à la rue à ce point-là, c’est presque une performance. Du coup, les parties face à l’IA n’ont plus rien d’attrayantes au bout de 5 minutes, finissent toutes par se ressembler et ne procurent que peu de plaisir.

Peut mieux faire

Super Soccer Blast America vs Europe screenshot test jv24Pas franchement emballant dans Super Soccer Blast, le gameplay s’en sort à peine mieux dans America vs Europe. Oui, il est toujours question d’une approche arcade, avec une jouabilité simplifiée à l’extrême et une accessibilité immédiate. Au-delà de ça, ne comptez sur aucune profondeur, aucune mécanique un brin avancée. Pire, les déplacements manquent de précision et les transmissions sont hasardeuses, quand ce n’est pas le changement automatique de joueur qui vient nous prendre la tête.

Unfinished Pixel simplifie tellement son jeu qu’il se fait prendre à son propre piège : à l’image de l’impression laissée par l’IA, la jouabilité tend elle-aussi à ringardiser les matchs, à les rendre fade et sans saveur. Alors il a beau multiplier les modes de jeu (mais ce ne sont en réalité que des tableaux différents et des équipes sélectionnées différentes), permettre la personnalisation total des équipes (avec très peu de nouveautés par rapport au précédent jeu) ou encore se doter de nouveaux angles de vue, Super Soccer Blast : America vs Europe a bien du mal à décroché une frappe cadrée.

Super Soccer Blast America vs Europe screenshot test jv24Ne boudons pour autant pas notre plaisir, ce second volet a la bonne idée d’éviter tous les bugs et autres problèmes techniques que le premier avait rencontré à sa sortie. Du coup on est clairement moins fébrile à l’idée de proposer quelques parties en local à 4 joueurs et, il faut bien l’admettre, on s’y amuse. Un peu, pas longtemps, mais tout de même. Maigre consolation pour un titre qui se démarque bien trop peu de son aîné et ne prend même pas la peine de réviser sa copie.

Ce test a été réalisé à partir d’une version dématérialisée, fournie par l’éditeur, sur Xbox One.

Jerem
Passionné de jeux vidéo depuis qu'il est en âge de tenir un pad, adepte de la news publiée 24h/24 et du test relu 10 fois mais avec coquilles quand même. Râleur pro et caféinoname.

L'ACTUALITÉ

Laisser un commentaire...