Test de Nioh Collection (PS5)

CONCLUSION

Si vous cherchiez une occasion de vous lancer dans la licence Nioh et que vous avez envie de donner à manger à votre PS5, alors la Nioh Collection est faite pour vous. Avec son contenu gargantuesque et toutes les qualités que l'on associe à ces deux jeux, cette compilation est un véritable plaisir de tous les instants. Un bonheur auquel goûteront avec joie les fans de la première heure, bien heureux de profiter de temps de chargements drastiquement réduits et de copies techniques intéressantes à défaut d'être bluffantes. Ceux qui attendaient du contenu inédit devront repasser en revanche, c'est dommage mais ça ne gâche en rien ces retrouvailles avec les Yokai de la Team Ninja.

Après l’arrivée sur PC de Nioh 2 : The Complete Edition, c’est sur PlayStation 5 que l’on retrouve la licence de la Team Ninja à l’occasion d’une Nioh Collection à laquelle nous n’avons pas résisté. Bien nous en a pris, les jeux n’ont rien perdu de leur superbe. Bien au contraire.

Il était deux fois, Nioh

Nioh Collection screenshot novembre 2020On ne va pas vous refaire l’inventaire de Nioh et Nioh 2, vous pouvez toujours retrouvez nos tests complets de chaque épisode pour ça (liens ci-dessous). On vous propose même notre compte-rendu de la tout récente version PC de Nioh 2 : The Complete Edition. Mais ici c’est bien de la PS5 dont il est question et de cette Nioh Collection qui embarque les deux jeux avec tous les DLC dans un bundle à 79,99€. Si un seul épisode vous tente, ils sont aussi proposés à la vente individuelle à 59,99€ pièce. Tout de même.

 À retrouver : Notre test PS4 de Nioh. | Notre test PS4 de Nioh 2.

D’ailleurs, si vous avez déjà Nioh 2 dans votre catalogue de jeux PS4, alors vous avez la possibilité d’obtenir une mise à jour technique gratuite pour redécouvrir le jeu sur PS5. C’est louable, d’autant plus que les sauvegardes peuvent elles-aussi être transférées d’une version à une autre et que le cross-play est également possible entre les deux générations. Pour Nioh premier du nom, cross-save et cross-play sont également de la partie mais il faut hélas repasser à la caisse afin de goûter à la mise à jour technique du jeu. Oui, pas d’update gratuite pour le jeu de 2017 et c’est bien dommage.

Nioh puissance 5 ?

Nioh Collection screenshot novembre 2020Comme toutes les autres compilations et remastérisations qui déboulent régulièrement, c’est la partie technique de Nioh Collection qui nous intéresse le plus. Sans surprise, les deux jeux gardent leur affichage à 60 images par seconde (avec une option à 120 fps, mais en 1808p, pour les jouers équipés d’un écran compatible) et ils le bonifient par une résolution 4K appréciable bien que perfectible. Sur Nioh, le gap est évidemment moins visible qu’avec Nioh 2 qui, bien que plus beau, a cependant tendance à accuser d’un petit retard à l’affichage. Si la plupart du temps cela ne pose pas vraiment de problème, on constate en revanche des soucis de clipping sur certains environnements avec une visibilité plus large des décors. De manière générale, les textures ne brillent pas par leur qualité optimale mais elles ont le mérite d’avoir été légèrement retouchées pour la 4K.

 À retrouver : Nos vidéos des Premières Minutes de Nioh Collection.

Le plaisir de Nioh Collection vient surtout du SSD, réduisant à quasi-néant les temps de chargement ce qui, dans des jeux tels que Nioh où la progression se fait par l’échec, est un gros plus. Autre élément appréciable, l’utilisation qui est faite de la DualSense dans les deux jeux. Sans crier au génie, on apprécie pouvoir compter sur les gâchettes adaptatives pour l’utilisation des armes à distance dans Nioh 2 (même si un petit temps d’adaptation est nécessaire) et on trouve convaincantes les sensations offertes par le retour haptique lors des combats.

Dans un titre comme dans l’autre, on reste un peu sur notre faim pour ce que la Team Ninja appelle une collection. Un simple lifting à la sauce 4K, aussi réussi soit-il, ne suffit en effet pas pour faire de ces versions de Nioh et Nioh 2 de véritables pépites techniques. Non. Cela permet au moins de mettre sur des éditions complètes avec un contenu gargantuesque, de (très) nombreuses heures de jeu sans élément inédit mais avec un plaisir intact du début à la fin.

Ce test a été réalisé à partir d’une version dématérialisée, fournie par l’éditeur, sur PlayStation 5.

Avatar
Jerem
Passionné de jeux vidéo depuis qu'il est en âge de tenir un pad, adepte de la news publiée 24h/24 et du test relu 10 fois mais avec coquilles quand même. Râleur pro et caféinoname.

L'ACTUALITÉ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

2 × 3 =