Les joueurs ont pu profiter de Man of Medan sur une Xbox One X (avec un superbe écran OLED et un home cinema sympa, c’était à préciser). Le jeu est disponible sur PC, Xbox One et PS4.

Maritime Horror Story

C’est précisément cette spécificité qui nous intéresse ici, puisqu’en lieu et place d’un banal test à l’écrit, nous avons tenté quelque chose d’autre. Cinq personnes ont pris place autour de pizzas, de bières (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération ou qui vous voulez) et d’une Xbox One X pour se passer la manette à tour de rôle et contrôler le destin des différents protagonistes de l’aventure. Forcément, ça a fait des étincelles !

Pour notre part, si aucun test à proprement parler ne sera publié, ne serait-ce que pour ne pas ridiculiser le postulat de départ de la vidéo, on peut au moins vous dire que Man of Medan est un premier épisode plutôt encourageant pour la suite. Pas exceptionnel, ni même au niveau de Until Dawn, mais satisfaisant et surtout efficace pour qui se prête au jeu.

On regrettera un dernier acte plus faible, la faute à une rationalisation qui fait perdre un peu de charme au voyage et des raccords trop visibles. C’est une constante dans les jeux qui proposent de nombreuses ramifications : à un moment, tous doivent converger vers une fin commune (avec quelques variations selon les choix effectués) et par conséquent, difficile de ne pas charcuter certains pans de l’histoire dans la précipitation. Néanmoins, l’ensemble reste parfaitement jouable, techniquement virtuose et surtout aussi fun à jouer qu’à regarder.

La croisière s'amuse
Supermassive Games semble avoir particulièrement soigné la partie multijoueur de son titre. Dans les faits, le jeu ne fait que prévenir les joueurs quand c’est à leur tour de jouer, mais les développeurs se sont fait plaisir sur les conséquences, si bien que les décisions de l’un peuvent avoir une réelle incidence sur le destin de l’autre. Pas de quoi briser des amitiés pour autant, juste de belles anecdotes à ressortir de temps à autre pour faire culpabiliser son prochain…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

vingt + dix-neuf =