Test de Monster Energy Supercross 4 (PS5, Xbox Series X|S)

Développeur : Milestone

Éditeur : Milestone

Sortie : 11/03/2021

Supports : PC / PS5 / Xbox Series X / PS4 / One

CONCLUSION

Comme MXGP 2020 avant lui, Monster Energy Supercross - The Official Videogame 4 offre de bien agréables sensations. Une impression d'autant plus grande sur PS5 avec les retours singuliers offerts par la DualSense, pour un épisode globalement bon tant sur le plan technique que du côté du gameplay. Reste alors un mode Carrière, intéressant et consistant, mais plombé par une difficulté bien mal dosée capable de rebuter les plus motivés. Et comme la formule proposée par Milestone n'est autrement pas si surprenante, nous voilà face à Monster Energy Supercross 4 à qui il manque quelques réglages pour réellement s'imposer.

À peine a-t-on le temps de se remettre de la version next-gen de MXGP 2020 et de la sortie de route de RIDE 4 que Milestone remet ça avec l’arrivée de Monster Energy Supercross – The Official Videogame 4 sur PC et consoles. Que penser du nouveau jeu vidéo officiel du Championnat AMA  après un troisième épisode peu convaincant ? On vous livre notre verdict sur la version PS5/Xbox Series X de ce Monster Energy Supercross 4.

Des sensations Supercross

Monster energy supercross 4 screenshot testIl ne faut que quelques minutes à Monster Energy Supercross – The Official Videogame 4 pour convaincre avec son gameplay. Bien sûr, l’affichage qui tient la barre des 60 images par seconde aide à apprécier la maîtrise de son engin, des sensations grisantes accentuées sur PS5 par les gâchettes de la DualSense dont la justesse fait clairement plaisir à jouer. Là où Milestone montre aussi son talent, c’est au moment de s’attaquer aux techniques avancées une fois que les bases de l’accélération, du saut et des virages sont acquises.

On pense évidemment aux scrubs, cette manœuvre qui consiste à rester bas sur les sauts pour mieux appréhender le retour au sol, et aux whips, lorsque l’on couche la moto sur le côté pendant un saut pour adopter un angle imbattable, des subtilités que le développeur italien arrive à retranscrire de bien belle manière. Bref tout est en place pour briller sur les différents tracés officiels du Championnat AMA, à un détail près : l’IA.

IA, aïe aïe

Monster energy supercross 4 screenshot testSi on ne se plaint que très rarement d’une IA redoutable, il faut avouer que celle de Monster Energy Supercross 4 est à l’origine d’un bon paquet de crises de nerfs. Même avec un niveau réduit au minimum, les pilotes (officiels, eux-aussi) arrivent à vous griller à la moindre petite erreur. Pire, certaines collisions restent douteuses et génèrent de l’agacement, de l’incompréhension. Impardonnable, le jeu de Milestone l’est donc assurément au point de souvent paraître complément déséquilibré.

Même les habitués de la série ne feront pas les fiers face au challenge proposé par l’IA de Monster Energy Supercross 4.

Pour palier à ce (large) désagrément, la fonction rewind est là, prête à offrir une nouvelle chance. Pas question d’en user et d’en abuser cela dit, non seulement il faut conduire proprement pour remplir les trois jauges de rewind mais en plus ces trois jauges ne peuvent être remplies une seconde fois. Trois opportunités de remonter le temps et pas une de plus donc, autant dire que les néophytes se frustreront vite devant le challenge proposé par Monster Energy Supercross 4 là où même les habitués de la licence ne feront pas franchement les fiers.

Star du supercross en devenir

Monster energy supercross 4 screenshot testFluide, Monster Energy Supercross – The Official Videogame 4 l’est sans faute sur PS5 et Xbox Series X, et il se montre aussi très propre. Sans être une bête technique, le jeu affiche des animations plus travaillées que par le passé, des décors plus détaillés et un rendu global qui marque franchement la différence avec la génération d’avant. L’essentiel est là.

Satisfaction est aussi au rendez-vous au moment d’aborder le cœur du jeu, son mode carrière. Au revoir la superficialité du troisième volet, Monster Energy Supercross 4 opte pour une carrière axée sur la progression et l’évolution, un arbre de compétences illustrant parfaitement ce fonctionnement. On dégote des points en s’entraînant, en réalisant des objectifs précis ou encore en participant à des événements spéciaux et notre petit novice devient un sérieux compétiteur. Sur la forme donc, cette carrière fonctionne mais elle se retrouve hélas plombée par moments par cette satanée difficulté exagérée qui n’hésite pas à réduire à néants nos efforts.

Monster energy supercross 4 screenshot testEn revanche, en dehors de ce mode principal, c’est plutôt classique pour le nouveau bébé de Milestone. Certains regretteront l’absence d’un mode local (pas d’écran splitté donc), d’autres se satisferont des sessions en lignes plutôt garnies en options et d’autres encore passeront d’innombrables heures sur l’éditeur de circuit. Le Complexe, l’habillage de luxe pour vos sessions libres, fait son retour et s’inspire cette fois des îles du Maine pour mieux nous servir ses défis et ses objets à débloquer.

Monster energy supercross 4 art test
Ce test a été réalisé à partir d’une version physique, fournie par l’éditeur, sur PlayStation 5.

Jerem
Passionné de jeux vidéo depuis qu'il est en âge de tenir un pad, adepte de la news publiée 24h/24 et du test relu 10 fois mais avec coquilles quand même. Râleur pro et caféinoname.

L'ACTUALITÉ

Laisser un commentaire...