Ce test a été réalisé à partir d’une version dématérialisée, fournie par l’éditeur, sur Xbox One X.

L’après Mega Man

Mega Man a largement fait ses preuves, fédérant une incroyable communauté de joueurs mais n’échappant pas, au fil des années, à une certaine répétitivité. Pour apporter un peu de fraîcheur à sa franchise, Capcom confia à Inti Creates la création de Zero. Déboulait alors sur GBA un épisode plus Metroidvania que simple plateformer, une formule tranchant avec celle des Mega Man classiques et marquant une nouvelle ère longue de six jeux sur GBA et DS.

Héros des épisodes Zero de Mega Man Zero/ZX Legacy Collection, l’ami Zero n’a donc pas le loisir de progresser comme son aîné. Ici, les choses sont un peu plus linéaires bien que les allers-retours soient nombreux et, surtout, les faux-pas assez punitifs. Si la frustration n’est pas votre alliée, cette compilation profite d’un mode Débutant avec une difficulté revue à la baisse. Bonne idée pour les nouveaux venus, curieux ou fan désireux de retrouver quelques sensations sans prise de tête. Les autres, ceux qui ne veulent pas sacrifier le challenge, peuvent tout de même profiter de la Sauvegarde assistée et ses checkpoints salvateurs.

De leur côté, les volets ZX troquent les armes évolutives pour des pouvoirs et un système de détérioration/réparation dont le fonctionnement reste toujours aussi intéressant. Côté gameplay, ces deux jeux disposent d’ajustements bienvenus ainsi que différents layouts pour compenser l’absence d’écran tactile. Le remapping est d’ailleurs aussi de mise pour les épisodes Zero, pas de jaloux. De manière générale, en dehors d’un Mega Man Zero premier du nom assez poussif, il n’y a pas grand-chose à redire sur les qualités de ces titres.

Bonus puissance Zero

On en parlait déjà dans notre preview, les options visuelles proposés par Capcom pour cette compilation font le job. Que vous préfériez un affichage plus ou moins lisse quitte à dénaturer le matériau de base, au profit d’un certain confort, ou l’aspect d’origine de chaque jeu, vous trouverez de quoi jouer sans faire morfler vos yeux, même sur votre bel écran. On apprécie davantage les possibilités de personnaliser les images qui font office de fond d’écran mais aussi d’ajuster la taille d’écran de jeu à notre guise.

Six jeux, pas de qualité égale certes mais consistants, intéressants sur bien des points et agréables à jouer, Capcom a fait ce qu’il faut pour faire de Mega Man Zero/ZX Legacy Collection une compilation qui trouve toute sa légitimité. C’est d’autant plus vrai que, contrairement à d’autres initiatives du même type, les bonus sont bien présents. Le plus intéressant ? Le Z Chaser, mode compétitif basé sur le speedrunning à jouer à deux en ligne (l’autre joueur est alors représenté par son fantôme) ou en local. C’est plutôt bien fichu, bien que les niveaux des jeux ne se prêtent pas tous à ce genre de défis.

Les autres petits plus de cette compil’ sont plus classiques bien que consistants : galeries de (très) nombreux artworks pour chacun des jeux, galeries audio des musiques des jeux, et cartes à débloquer en accomplissant certains défis. La bonne idée avec ces cartes c’est qu’elles débloquent à leur tour des bonus à utiliser dans les jeux. Citons comme exemple la possibilité de faire apparaître un réploïde au second étage de la Base de la Résistance ou encore de modifier le design de l’ascenseur de Zero, mais aussi des éléments ayant un impact plus direct sur les jeux comme des augmentations de puissance d’armes/de pouvoirs. Avec un challenge de base déjà costaud, l’ajout de défis à relever a de quoi satisfaire les plus acharnés.

LE VERDICT
CONCLUSION
7
Avatar
Passionné de jeux vidéo depuis qu'il est en âge de tenir un pad, adepte de la news publiée 24h/24 et du test relu 10 fois mais avec coquilles quand même. Râleur pro et caféinoname.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 × 4 =