Test de Maneater : Truth Quest (PC, PlayStation, Xbox)


Développeur : Tripwire Interactive

Éditeur : Tripwire Interactive

Sortie : 31/08/2021

Supports : PC / PlayStation / Xbox

CONCLUSION

Si Truth Quest se garde bien de gommer les défauts de Maneater, il n'en oublie heureusement pas de reprendre tout ce qui rendait le jeu de base aussi jouissif à jouer. Nouvelles évolutions génétiques, nouveaux dangers à combattre et nouvel environnement à explorer, on prend plaisir à retrouver notre mégalodon préféré. L'ambiance décalée fait mouche et les 15€ demandés pour les 3-4 heures de jeu proposées se justifient assez bien. Un vrai bon moment que cette plongée dans l'île Plover, en attendant un nouvel épisode ?

Vous avez été charmé par Maneater en 2020 et vous attendiez avec impatience de replonger dans les dangereuses eaux de Port Clovis ? Tripwire Interactive aura pris son temps mais ça y est, l’extension Truth Quest a bel et bien fait son apparition sur PC et consoles. Plus d’un an après le jeu de base, a-t-on de bonnes raisons de croquer à pleines dents dans ce DLC de Maneater ? Oui. On vous explique pourquoi.

Mon requin bien-aimé

Maneater Truth Quest test screenshotSi vous lisez ces lignes, c’est que Maneater ne vous a pas laissé indifférent. Et on vous comprend. Nous avons été les premiers à être charmé par le caractère exaltant du jeu de Tripwire Interactive. Ce ShaRkPG comme aiment si bien le décrire les développeurs, une expérience aussi répétitive que jouissive à jouer. On vous invite à relire notre test du jeu de base pour en savoir plus à son sujet.

 À retrouver : Notre test complet de Maneater.

Maneater Truth Quest test screenshotRevenons-en à Truth Quest. Facturée 14,99€, cette extension se termine en 3-4 heures de jeu. Une durée qui englobe les collectibles à dénicher, certains étant particulièrement retors (sans s’aider d’un guide, bien sûr) puisque le sonar de notre requin ne permet pas leur détection. De quoi explorer de fond en comble Port Clovis, si ce n’est déjà fait, mais aussi et surtout l’île Plover. Le nouvel environnement de Maneater, région suffisamment grande et bien foutue pour qu’on s’y intéresse.

Requin génétiquement modifié cherche léviathan

Maneater Truth Quest test screenshotSi on se plait à retrouver notre mégalodon, Truth Quest sonne également le retour des quêtes peu variées de Maneater. Chasse, Vengeance, Contrôle de la population : on retrouver les différents types de mission et c’est toujours aussi rapidement rébarbatif. Deux nouveaux types d’objectif font toutefois leur apparition : Echec de communication (c’est malheureusement peu palpitant) et Contre-la-montre (des courses de rapidité et dextérité qui mettent bien en scène la vivacité de notre requin).

Le gros de Truth Quest reste toutefois les nouveaux chasseurs de primes à combattre (avec l’arrivée des hélicoptères de combat, qui promettent d’intenses affrontements), le retour des Prédateurs dans des versions génétiquement modifiées (le Requin bioélectrique, le Cachalot irradié, etc.) mais aussi et surtout un mythique boss final. L’ultime affrontement de ce DLC propose ainsi tout ce que l’on aime du jeu de Tripwire Interactive : un combat d’improbable créatures maritimes avec une férocité qui se fait sentir et un caractère jouissif omniprésent.

Maneater Truth Quest test screenshotDe nouvelles évolutions génétiques (autour du thème « Atomique ») et un level-cap qui monte à 40 sont aussi de la partie. On apprécie également toujours autant le côté série Z de la narration (en voix off, par l’excellent Chris Parnell), surtout que la crise sanitaire et le complotisme sont passés par là. Les développeurs s’en sont donnés à cœur joie et ça se ressent.

Ce test a été réalisé à partir d’une version dématérialisée, fournie par l’éditeur, sur Xbox Series X.

Jerem
Passionné de jeux vidéo depuis qu'il est en âge de tenir un pad, adepte de la news publiée 24h/24 et du test relu 10 fois mais avec coquilles quand même. Râleur pro et caféinoname.

L'ACTUALITÉ

Laisser un commentaire...