Test de Madden NFL 21 (PS4, Xbox One, PC)

CONCLUSION

Peut-on réellement feindre la surprise ? À l'approche des consoles de nouvelle génération, on n'attendait pas de grands bouleversements avec Madden NFL 21. Et effectivement, il n'y en a pas. Le jeu d'EA Tiburon trouve même le moyen d'accuser de multiples lacunes techniques à l'heure de son lancement. Le genre de problèmes qui font tâche, bien qu'il faut reconnaître à la série une maîtrise certaine de son sujet avec un gameplay toujours aussi complet, auquel on peut faire les mêmes reproches que par le passé mais dont on doit reconnaître la richesse et la solidité. Ajoutez à cela des modes en nombre mais de qualité inégale (Face Of The Franchise décevant, The Yard et Superstars KO timides mais encourageants) et vous obtenez un Madden pas inintéressant mais sans saveur particulière. Vous êtes prévenus.

Le calendrier ayant évidemment été bouleversé par la crise sanitaire qui plombe cette année 2020, la nouvelle saison de foot US vient seulement de débuter. Pas de quoi perturber la sortie de Madden NFL 21, le jeu d’EA Tiburon étant arrivé en août, comme à son habitude, histoire de faire patienter les fans jusqu’au début des hostilités. Quelques mois avant l’arrivée de la franchise sur les consoles de nouvelle génération, que propose cette édition 2021 sur les supports actuels ? Place au test.

Madden NFL 21, encore et encore des bugs ?

Qu’elles sont douloureuses les premières heures de jeu avec Madden NFL 21. Non pas que le titre d’EA Tiburon soit foncièrement mauvais, loin de là, mais de mémoire nous n’avons jamais autant dû composer avec autant de bugs à la sortie d’un Madden. À l’heure où ces lignes sont écrites (au 10/09/2020), les choses sont un peu plus acceptables (et on fait confiance à EA pour continuer à corriger le tir dans de prochaines MAJ) mais difficile pour autant de passer sous silence les problèmes auxquels nous avons été confrontés.

madden nfl 21 annonce screenshotIl y a tout d’abord les classiques problèmes dans les collisions, avec des joueurs qui s’entrechoquent de manière totalement surréaliste. Passe encore. On est en revanche bien plus sévère avec ce ballon à la réception totalement hasardeuse, qui rebondit sur le dos ou le casque des joueurs pendant plusieurs yards avant de tomber au sol sans la moindre chance de s’en saisir. Vous en voulez encore ? Il nous est également arrivé de débuter un match sur un terrain sans ligne tracée. Un rectangle vert et c’est tout, sans aucun repère. Comme si cela ne suffisait pas, on note également la barre d’outils des ralentis qui est parfois restée figée à la reprise du jeu ou encore, en mode scénarisé Face Of The Franchise, une incohérence totale entre notre maillot et ceux de nos coéquipiers (comme si on appartenait à une formation différente). Bref, pas bien brillant.

La redite avec Madden NFL 20

Si vous êtes un temps soit peu curieux, vous avez certainement constaté à quel point Madden NFL 21 a froissé les fans depuis sa sortie. Le principal reproche ? La copie est proche, très (trop?) proche, de l’opus précédent. On ne va pas jouer les surpris, avec l’épisode next-gen qui se profile on ne s’attendait clairement pas à une révolution et Electronic Arts nous donne raison.

madden nfl 21 annonce screenshotSur le plan technique, au-delà des bugs visuels évoqués, on ne peut plus reprocher grand-chose à la finition Frostbite du titre. C’est solide même si la surprise n’est plus au rendez-vous, l’ambiance générale est suffisamment travaillée pour qu’on se laisse happer par l’intensité d’une partie. Les menus, bien qu’un peu brouillons dans leurs sous-parties, sont relativement sobres, l’univers sonore ne peine pas à convaincre et on peut évidemment compter sur l’ensemble des licences officielles (coucou la Washington Football Team, en attendant mieux) pour renforcer une immersion toujours présente.

Madden NFL 21 l’essentiel sans se remettre en question, quitte à proposer un gameplay diablement proche de la version d’avant.

Si on se voulait un brin philosophe, on dirait que le choix de la tête d’affiche qu’est Lamar Jackson (quarterback des Baltimore Ravens, MVP de la saison dernière) traduit cette volonté d’EA Tiburon de proposer une base solide sans venir en bouleverser la nature. Bref on assure l’essentiel sans se remettre en question, quitte à proposer un gameplay diablement proche de la version d’avant.

Pour faire court, la panoplie de combinaisons proposées dans les playbooks permettent de mettre en pratique toutes sortes de schémas, aussi bien en attaque qu’en défense, même si le jeu stéréotypé de la licence finit par nous inciter à opter pour les schémas dont l’efficacité n’est plus à prouver. Le classique l’emporte donc, surtout face à l’IA, même si on note que le jeu au sol est légèrement moins mis en exergue dans ce volet bien qu’il reste plus simple à exécuter qu’une combinaison de passe avec des receveurs harcelés par la défense. A contrario, venir sacker le quaterback est plus compliqué même si le poste de quart-arrière reste, évidemment, celui qui tient la vedette dans Madden NFL 21.

madden nfl 21 annonce screenshotQue retenir de cette jouabilité donc ? Tout bonnement que ce Madden nouvelle saison se contente de simples réajustements qui ne viennent absolument pas bouleverser les habitudes prises dans l’épisode d’avant. Si on serait tenter de taper du doigt les développeurs, impossible de ne pas se rappeler que la franchise est dotée d’un gameplay solide, certes stéréotypé face à l’IA mais complet et capable de réserver quelques surprises avec ses Superstar X-Factors de retour en version 2.0. La surprise peut même être encore plus grande à qui sait fouiner dans les playbooks pour punir ses potes.

Face Of The Franchise, The Yard et les autres

On l’a brièvement évoqué, le mode carrière scénarisé s’intitule donc Face Of The Franchise cette année. À l’instar des volets 18 et 19 (contrairement à 2020 où cela ne servait que d’introduction au mode classique Franchise), Madden NFL 21 accueille donc une histoire à part entière. Une bonne nouvelle a priori, même si la qualité est moindre que pour le scénario mettant en scène Devin Wade. Dans Face Of The Franchise, on incarne un jeune prodige arrivé dans l’équipe de son lycée un peu par défaut. À coups de scènes cinématiques de bas niveaux et d’interactions minimes (des choix de dialogue, censé renforcer les caractéristiques de notre poulain), on dispute les matchs clés avec notre avatar, on passe à l’université puis on déboule rapidement en NFL. Rien de bien original et surtout, on se répète, la mise en scène est tellement pauvre qu’on se contente de jouer sans accorder trop d’importance aux événements.

madden nfl 21 annonce screenshotNouveauté de ce volet, le mode The Yard est une agréable surprise. À la façon du Volta de FIFA, EA Tiburon nous propose des matchs sur de petits terrains urbains insolites. Dans un menu foutrement brouillon, The Yard nous propose de faire évoluer notre avatar, de le doter des fameuses super compétences et d’affiner son profil (avec personnalisation complète) pour ensuite disputer des matchs en ligne à 6 contre 6. Ou plutôt à 3 joueurs associés à 3 IA face à une équipe constituée de la même façon. Dommage de ne pouvoir avoir des parties uniquement entre joueurs humains, mais l’intention est là, le gameplay s’en retrouve dynamise de manière inédite et la nervosité de ces rencontres fait plaisir à jouer.

Pour le reste, Madden NFL 21 s’appuie sur ce qu’il a déjà fait par le passé sans en changer la donne avec notamment un mode Ultimate Team aussi complet que fouillis et surtout un mode Superstars KO capable de se montrer addictif avec ses matchs en ligne à disputer selon des règles précises, pour un concept de mort subite assez réussi bien que basique.

Ce test a été réalisé à partir d’une version dématérialisée, fournie par l’éditeur, sur Xbox One X.

Avatar
Jerem
Passionné de jeux vidéo depuis qu'il est en âge de tenir un pad, adepte de la news publiée 24h/24 et du test relu 10 fois mais avec coquilles quand même. Râleur pro et caféinoname.

L'ACTUALITÉ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

5 + sept =