Test de Life is Strange 2 Épisode 3 (PC, Xbox One, PS4)

Ce test a été réalisé sur PC à partir d’une version dématérialisée fournie par l’éditeur.

Weed, sex and guns

Contrairement aux épisodes précédents, ce troisième chapitre de Life is Strange 2, dénommé Wastelands, débute par un petit flashback. On y découvre Sean et Daniel en pleine dispute, le petit dernier reprochant à son grand frère de passer plus de temps avec ses amis qu’avec lui. Un sentiment que le père comprend, lui qui passe beaucoup de temps à travailler et qui compte beaucoup sur son aîné pour l’aider à éduquer le plus jeune de la famille. Un rôle pas toujours facile à tenir pour un ado en pleine force de l’âge qui préfère clairement passer la plus part de son temps à ne rien faire en compagnie de ses amis plutôt que de jouer les baby-sitter à temps plein.

En réalité ce petit flashback va servir de fil rouge pour tout le contenu de l’épisode. Un épisode où l’on retrouve notre duo installé dans un campement dans les bois, en compagnie de Cassidy et Finn, les vagabonds rencontrés lors de l’épisode précédent. Tous les locataires de ce camping sauvage travaillent dans une plantation de cannabis voisine, dans la plus grande illégalité, pour le compte de Big Joe, un homme de main du cartel de la drogue qui mène sa troupe à la baguette. Pour Sean, c’est l’occasion idéale pour économiser suffisamment d’argent et envisager la suite du voyage vers Puerto Lobos alors que Daniel, qui commence à s’impatienter de la situation, aimerait de plus en plus retrouver sa mère.

Comme dans le flashback, l’épisode se concentre principalement sur le conflit naissant entre Sean et Daniel. Sean passe la plus part de son temps avec Cassidy, qui ne le laisse pas indifférent, et commence à vivre pleinement sa vie d’adolescent. Se mettre la tête à l’envers le soir, faire sa part de travail sur le camp et essayer de garder la tête froide dans les situations les plus compliquées qui impliquent généralement son petit frère.

Un épisode où l’on retrouve notre duo installé dans un campement dans les bois, en compagnie de Cassidy et Finn, les vagabonds rencontrés lors de l’épisode précédent

De son côté Daniel commence à ne plus supporter les errements de son grand frère surtout que, petit à petit, grandit ce sentiment que « With great power comes great responsibility ». De ce fait le petit dernier entre de plus en plus en confrontation avec son frère et trouve du réconfort auprès de Finn, le frère de Cassidy, qui n’est clairement pas la meilleure des fréquentations que l’on puisse avoir à son âge.

Du côté des pouvoirs de Daniel, ils sont très peu mis en avant, jusqu’à la dernière partie de cet épisode. Si on n’échappe pas à la désormais classique séquence d’entrainement, où Daniel commence vraiment à dévoiler tout son potentiel, on a tout de même le droit à une belle surprise avant d’entamer la fin de l’épisode. On ne vous en dira pas plus si ce n’est qu’on ne peut que féliciter les développeurs d’avoir pris cette décision et les choix à faire seront vraiment lourds de conséquences pour les joueurs.

The cliffhanger

Tout ce contexte permet principalement de faire avancer la relation entre les deux frères qui se forgent petit à petit un vrai caractère. Sur le plan narration c’est donc relativement intéressant à suivre surtout que les développeurs offrent, avec cet épisode, une large gamme de choix aux joueurs et abordent des sujets comme l’alcool, la sexualité (avec le sujet de l’homosexualité), la famille (évidemment) le regret ou encore le pardon. Au niveau du rythme en revanche, Wastelands n’est clairement pas un foudre de guerre, la faute à ce camp où l’on nous force à participer aux activités quotidiennes.

Pas forcément passionnant à jouer c’est surtout ici un prétexte pour nous immerger dans le quotidien des deux frangins et nous faire digérer l’impatience grandissante de Daniel. Dommage en revanche que l’on ne visite que si peu de lieux, donnant vite l’impression de tourner en rond. Heureusement, plus court que les deux autres chapitres, cet épisode 3 ne traîne pas en longueur et évite l’ennui avec malice.

Le tout dernier quart de l’histoire accélère même grandement les choses et nous balance, en plein visage, un cliffhanger que l’on n’avait clairement pas vu venir. Pour la première fois depuis le début de cette saison on a qu’une envie : connaitre la suite et savoir comment les deux frangins vont se sortir de cette situation. Enfin !

LE VERDICT
Suspens
6
Ludo
Rédacteur/Testeur/Râleur tendance sociopathe avec un sérieux penchant pour le troll méchant. A développé une sale dépendance à Rainbow Six Siege #CopperForEver

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quatre × trois =