Test de Let’s Sing presents Queen (PS4, Switch, Xbox One)

CONCLUSION

Ay-Oh ! Avec Let's Sing presents Queen, le duo Ravenscourt et Voxler offre aux fans du groupe britannique une expérience solide en matière de karaoké. Tous les ingrédients de la série principale sont là, au point de faire de ce volet un épisode un peu trop générique à notre goût. En dehors de la playlist évidemment entièrement consacrée à Queen, Let's Sing Queen ne possède rien de plus qui puisse rendre un véritable hommage à la formation menée par Freddie Mercury, C'est dommage, il y avait matière à proposer un Let's Sing moins classique dans son approche que ne l'est ce Let's Sing presents Queen.

Après une cuvée 2020 sans réelle fausse note et en attendant le volet 2021, la série de jeu de karaoké Let’s Sing s’offre une parenthèse dorée en consacrant un volet entier au légendaire groupe Queen. C’est ainsi que voit le jour Let’s Sing presents Queen, un épisode dont voici notre test garanti sans casserole.

Bohemian Rhapsody

Let's Sing Queen screenshot testL’opportunité d’avoir un Let’s Sing entièrement dédié à la formation menée par Freddie Mercury, ça a franchement de la gueule. Infatigables adeptes du karaoké que nous sommes, on a accueilli l’idée de Ravenscourt et Voxler à bras ouverts surtout depuis que le long-métrage Bohemian Rhapsody a ravivé une flamme qui ne s’est, en réalité, jamais vraiment éteinte.

Sur le papier, Let’s Sing presents Queen envoie du lourd avec sa playlist de trente classiques du groupe britannique. Pas de « Love of My Life » certes, notre plus grand regret, mais les « Bohemian Rhapsody », « We Will Rock You », « Another One Bites The Dust », « I Want To Break Free », « One Vision » ou encore « Radio Ga Ga » sont de sortie. Un régal. On est en revanche un peu septique sur le choix de proposer « Who Wants To Live Forever » (les frissons sont là, mais le potentiel karaoké est discutable), « Save Me » et « Innuendo », bien qu’il s’agisse d’une opinion complètement subjective on l’avoue volontiers.

Let’s Sing presents Queen playlist

Radio Ga Ga

Les hits sont là, il ne reste plus qu’à chanter. Comme d’habitude, Let’s Sing fait le job, s’assure que chacun dispose d’un matériel compatible (des micros usb ou les smartphones, aux choix) et propose suffisamment de modes de jeu pour que les soirées soient réussies, en solitaire, à deux, ou jusqu’à 8 joueurs.

Let's Sing Queen screenshot testTous les modes de la série mère répondent présents : le traditionnel mais indispensable Classic, les duos de Feat., le World Contest et son online asynchrone, le Jukebox et la Mix Tape 2.0 avec ses playlists de mix à base d’extraits de chansons), mais aussi et surtout le mode Let’s Party introduit de belle manière l’année passée. Tout comme dans Let’s Sing 2020, le Let’s Party de Let’s Sing Queen permet à deux équipes de 4 joueurs max de s’affronter sur différentes épreuves, comme des mini-jeux dont la base est la justesse de la voix. Un mode vraiment réussi, même si l’effet de surprise est forcément absent pour qui a déjà poussé la chansonnette l’année passée.

C’est d’ailleurs là le gros problème de Let’s Sing Queen. Ravenscourt et Voxler n’ont pris absolument aucun risque et ne s’écartent pas d’une seule note du chemin emprunté dans la série principale. On peut le comprendre, mais profiter d’un épisode à part pour explorer d’autres facettes du karaoké aurait été une riche idée. Ainsi, si vous êtes adeptes de Let’s Sing, vous vous rendrez vite compte que la playlist, aussi attirante soit-elle, est la seule et unique chose qui démarque Let’s Sing presents Queen de ses aînés.

Le pire dans tout ça, c’est que même l’habillage du jeu ne fait absolument aucun effort. Les menus et les animations ne permettent à aucun moment d’identifier que l’on est dans un jeu dédié à Queen. C’est vraiment dommage, des éléments esthétiques rappelant quelques œuvres du groupe ou, a minima, un brin de fantaisie visuelle auraient été les bienvenus. Tout juste a-t-on droit à des avatars vaguement inspirés par le look de Freddie Mercury et ses acolytes, mais c’est vraiment trop timide.

Ce test a été réalisé à partir d’une version physique, fournie par l’éditeur, sur PlayStation 4.

Avatar
Jerem
Passionné de jeux vidéo depuis qu'il est en âge de tenir un pad, adepte de la news publiée 24h/24 et du test relu 10 fois mais avec coquilles quand même. Râleur pro et caféinoname.

L'ACTUALITÉ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 + 13 =