Test de LEGO Les Indestructibles (PC, PS4, Nintendo Switch, Xbox One)

Ce test a été réalisé à partir d’une version physique, fournie par l’éditeur, sur Xbox One.

Super-héros 2 en 1

C’est désormais une habitude pour une production jeu vidéo LEGO, le soft dispose d’un HUB s’inspirant d’un lieu mythique de la licence concernée. Ici c’est à New York que l’action prend part, une version évidemment personnalisée de la ville découpée en différents quartiers à partir desquels on peut enchaîner les missions scénarisées ou s’adonner à des activités secondaires assez nombreuses, à défaut d’être très variées. Entre les sauvetages de chat, les vagues de vilains à combattre, les super-constructions à ériger ou encore les briques dorées à dégoter ici et là, il y a de quoi s’occuper dans LEGO Les Indestructibles même si tout n’est pas forcément très intéressant loin de là.

A l’instar des missions du mode histoire qui retracent tout d’abord le second film avant de nous proposer de revivre le premier long-métrage, le jeu se contente très souvent de faire défiler des groupes d’ennemis à tabasser en nous obligeant à user des différents pouvoirs de nos héros. Les puzzles sont moins nombreux qu’à l’accoutumée, quelques amusantes séquences sortent heureusement un peu du lot mais ici c’est l’action qui prime.

Plus que dans les derniers jeux proposés par TT Games, les séquences d’action s’enchaînent à un rythme relativement élevé. Les allergiques au matraquage de bouton sont donc prévenus, ce n’est pas avec LEGO Les Indestructibles que la formule des jeux LEGO évolue. Bien au contraire le caractère rébarbatif est on ne peut plus présent, comme si le public visé par cet épisode était clairement les plus jeunes. L’humour habituellement de mise et souvent second degré n’est d’ailleurs ici que peu présent, preuve là encore que ce sont bien les minots qui sont les plus à même d’apprécier cette expérience.

Mais si ce sont les plus jeunes qui prendront la manette, il faudra absolument les seconder en coopération tant le gameplay sait se montrer toujours aussi capricieux. Sauts imprécis, coups donnés dans la mauvaise direction et autres petits bugs gênant la progression peuvent en effet agacer plus d’un bambin, notamment les moins patients. N’importe quel fan des Indestructibles appréciera en revanche retrouver les voix officielles des personnages ainsi que les principaux environnements explorés dans les films. Une fois encore, cette adaptation LEGO fait largement honneur à l’univers créé par Disney*Pixar mais ça, on n’en doutait pas vraiment.

Retrouvez nos vidéos exclusives des premières minutes de LEGO Les Indestructibles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here