Ce test a été réalisé à partir d’une version dématérialisée fournie par l’éditeur sur Nintendo Switch.

C’était en 2015

Bien des jeux LEGO sont parus depuis 2015 et la Switch n’a évidemment pas été épargnée depuis qu’elle a pointé le bout de son nez. En plus d’accueillir les derniers nés en même temps que les autres supports, la console de Nintendo a droit au retour d’anciens épisodes. On comprend aisément la volonté d’éditeurs tel que Warner Bros. Interactive Entertainment d’offrir une seconde jeunesse à ces jeux forcément taillés pour le public familial de la Switch. Et effectivement, LEGO Jurassic World a toutes les bonnes raisons de débouler sur cette machine, même plusieurs années après sa sortie initiale.

Au programme donc, l’adaptation par TT Games de la trilogie cinématographique Jurassic Park et du premier Jurassic World. Pas de Jurassic World 2 (Fallen Kingdom) au menu, le film n’existait encore pas lors de la sortie de LEGO Jurassic World et il n’a pas été jugé bon de garnir cette version Switch avec du contenu inédit en rapport avec ce film (ou autre). Compréhensible cela dit. Tous les DLC sortis à l’époque viennent tout de même gonfler le jeu de base, mais ces derniers apportent des personnages et véhicules supplémentaires qui ne contenteront que ceux qui tiennent à tout avoir, tout débloquer. Pour les niveaux jouables, il faut donc composer avec des missions d’origine sur Isla Nubar et Isla Soma, heureusement assez nombreuses.

LEGO et Jurassic Park, ça fonctionne aussi sur Switch

Il faut en effet pas mal de temps pour venir à bout des quatre sections (chacune dédiée à un film) de LEGO Jurassic World alors que les secrets à débusquer en mode Libre prennent évidemment soin de mettre en avant les caractéristiques des nombreux persos/dinos à incarner. On était déjà en terrain connu pour un jeu LEGO en 2015, vous imaginez aisément que la surprise est encore moins présente en 2019. Pourtant ça fonctionne encore, sans aucun problème. Les scènes cultes des film Jurassic Parc, l’humour LEGO, l’ingéniosité de certaines mécaniques, on se laisse volontiers séduire par cette version à emporter partout avec nous et parfaitement taillée pour le jeu en coop. Surtout avec un jeune public tant le jeu mise sur l’accessibilité avant tout.

LEGO Jurassic World a toutes les bonnes raisons de débouler sur Nintendo Switch, même plusieurs années après sa sortie initiale.

D’ailleurs il faut réellement être fan de la saga, ou réel adepte des jeux LEGO, pour occulter les quelques soucis techniques qui plombent cette version. Dommage en effet, pour un jeu de 2015, de constater que certains bugs gênant la progression sont toujours présents et obligent, parfois, à redémarrer la partie. On a par exemple été confronté à des scripts qui ne se déclenchent pas voire à un redémarrage inopiné de la console, ce qui peut forcément venir à bout de notre patience même si les nombreux checkpoints empêchent de trop perdre de sa progression.

Côté visuel aucune prouesse, le jeu est semblable à la mouture de 2015 et se paye même le luxe d’un fort aliasing en mode portable. Enfin, on se rappelle avec satisfaction à la très bonne version française de ce jeu. Pas forcément les voix des doubleurs originaux des films, non, mais un excellent travail pour des cinématiques soignées.

LE VERDICT
JURASSIC PORT
6
Jerem
Passionné de jeux vidéo depuis qu'il est en âge de tenir un pad, adepte de la news publiée 24h/24 et du test relu 10 fois mais avec coquilles quand même. Râleur pro et caféinoname.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

18 + dix =