Test de Legend of Mana (PC, PS4, Nintendo Switch)


Développeur : Square Enix, M2 Co., Ltd.

Éditeur : Square Enix

Sortie : 24/06/2021

Supports : PC / PS4 / Nintendo Switch

CONCLUSION

Retour réussi, quoique discret, pour Legend of Mana. Avec ses magnifiques tableaux, le JRPG de Square Enix nous invite pour un voyage unique qui, plus de 20 après, continue d'interpeller. Entre fascination et détestation, le soft ne prend pas la peine de réviser sa formule et se pose donc avec les mêmes problématiques que par le passé. Sa liberté dans l'approche de l'aventure est aussi appréciable que le manque de direction dans la progression peut être pénalisant, frustrant. Legend of Mana offre toutes les clés pour façonner son propre voyage mais il ne prend toujours pas la peine de s'intéresser à ceux qui ont besoin d'être un peu pris par la main.

C’est peu de dire que Legend of Mana a marqué son époque. C’était il y plus de 20 ans de cela. Non pas parce qu’il arborait une technique assez remarquable pour la PlayStation, mais surtout parce qu’il articulait son expérience de manière inédite, déconstruite, aussi riche que déroutante. Véritable coup de génie pour certains, épisode à oublier pour d’autres, le voilà en tout cas de retour dans une version remastérisée.

SaGa, c’est plus fort que toi

legend of mana screenshot test jv24L’Arbre Mana a été réduit en cendres. L’énergie qui en émanait a été dispersée dans des reliques et autres précieux artefacts, des éléments convoités par bien des peuples de Fa’Diel et sujets à des guerres incessantes. Une situation qui n’a trouvé de conclusion que dans la disparition de l’Arbre et du Mana. C’est alors qu’intervient le joueur, invité à incarner celui ou celle qui va redonner ses lettres de noblesse au Mana dans une aventure structurée de manière inédite à l’époque, quitte à placer la narration au second plan.

Dans Legend of Mana, c’est au joueur de décider où débuter son périple. Ou plutôt où installer sa maison, sur un bout de terre d’une carte désespérément vide et sans indication aucune. Alors comment progresse-t-on ? À l’aide des fameux artefacts, lesquels une fois glanés sont à chaque fois l’occasion d’ouvrir l’accès vers une nouvelle contrée. L’idée est de faire renaître chaque zone du jeu, vous l’aurez deviné, mais on ne sait pas vraiment toujours comment s’y prendre. Il y a une vingtaine d’années, le titre de Square surprenait par son manque d’information, que certains analysaient comme une liberté totale mais dans laquelle on voyait aussi des lacunes en matière de structuration.

 À retrouver : Notre vidéo des Premières Minutes de Legend of Mana.

legend of mana remaster screenshotDans ce remaster de Legend of Mana, on reste hélas toujours aussi sceptique. C’est surtout la manière dont s’y prend le jeu, au moment de nous laisser ouvrir de nouvelles zones à explorer, qui déroute. Que fait-on ? S’y prend-t-on de la bonne manière ? Pourquoi cette voie et pas une autre ? Oui la liberté et là, mais aucun élément ne vient nous donner les clés de la compréhension de ce que nous faisons réellement. Un manque de cohésion en quelque sorte, encore plus frappant en 2021.

N’espérez également pas que l’histoire serve de fil conducteur. Entre ses quêtes secondaires à l’importance quasi-nulle sur le plan narratif et trois arcs principaux qui ne se découvrent qu’à la seule abnégation du joueur, cet épisode digne d’un SaGa ne peut que diviser. Vous êtes du genre à tout tenter pour découvrir chaque pan de l’histoire ? Tant mieux. Vous avez plutôt besoin d’un minimum d’interactions pour vous sentir impliquer dans l’aventure ? On vous comprend, mais ce n’est ici pas évident.

Accroche-toi et Mana t’aidera

legend of mana remaster screenshotS’il peut paraître aussi captivant qu’austère, Legend of Mana n’est pas sans armes pour tenter de retenir les moins réceptifs à son monde puzzle. S’il laisse le joueur façonner son monde, le jeu de Square lui laisse prendre la main sur bien d’autres éléments. Besoin d’un objet précis ? Pensez à l’arbre Treant dans la zone de votre maison et confiez-lui des graines, elles seront la base de beaucoup d’éléments à créer. Envie d’être accompagné par un familier pour l’exploration de nouvelles zones ? Chassez les œufs dissimulés ici ou là, faites les éclore et élevez la bestiole. Ce remaster sur PC, PS4 et Switch a d’ailleurs la bonne idée d’intégrer le Ring Ring Land (autrefois uniquement accessible via la PocketStation), mini-jeu de plateau étoffant l’élevage de monstres avec de nouvelles mécaniques.

La liberté dans l’approche de Legend of Mana est aussi appréciable que le manque de direction dans l’aventure peut être pénalisant.

Toujours dans l’idée de crafter à tout-va, évoquons aussi la forge qui offre toujours plus de possibilités d’obtenir des éléments d’armes et d’armures. Sans oublier la création de Golems et même la fabrication d’instruments de musique. Bref il y a de quoi s’occuper pour qui aime tout ce qui touche à la conception, d’autant plus qu’elle façonne bien d’autres éléments de Legend of Mana.

Au-delà du Mana

legend of mana remaster screenshotEn acceptant d’avoir toutes les clés du jeu sans toutefois savoir à quoi elles peuvent bien servir, que reste-t-il de l’aventure ? Un système de combat vieillissant, malheureusement. N’attendez aucune retouche dans les affrontements, il faut toujours composer avec une imprécision frustrante et surtout une répétitivité qui ne rend pas honneur au grand nombre d’éléments pourtant mis à disposition pour combattre. Preuve que cette composante n’est clairement pas au centre du jeu, une option intégrée à ce remaster permet d’évincer les monstres pour se concentrer uniquement sur l’exploration et ses découvertes.

Ce que ce remaster fait également de bien, c’est remettre au goût du jour les environnements et autres éléments du décor du jeu. Chaque tableau de Legend of Mana se contemple avec les yeux de l’amour. Une 2D reluisante qui fait merveilleusement honneur à la direction artistique du jeu. Seule curiosité, les sprites des personnages extrait du jeu original, de manière assez brute, et posés dans ces scènes autrement superbes. Pas un défaut en soit, mais le contraste peut en gêner plus d’un.

legend of mana character art (1)

Ce test a été réalisé à partir d’une version dématérialisée, fournie par l’éditeur, sur PlayStation 4 (jouée sur PS5).

Jerem
Passionné de jeux vidéo depuis qu'il est en âge de tenir un pad, adepte de la news publiée 24h/24 et du test relu 10 fois mais avec coquilles quand même. Râleur pro et caféinoname.

L'ACTUALITÉ

Laisser un commentaire...