Test de Jeux Olympiques de Tokyo 2020 – Le jeu vidéo officiel

Jeux Olympiques de Tokyo 2020 Le jeu vidéo officiel box art

Développeur : SEGA

Éditeur : SEGA

Sortie : 22/06/2021

Supports : PC / PS4 / One / Switch

CONCLUSION

Avis aux collectionneurs de médailles d'or, Jeux Olympiques de Tokyo 2020 – Le jeu vidéo officiel possède quelques épreuves capables de leur faire passer un bon moment. Avec ses avatars personnalisés et son approche arcade tantôt ratée, tantôt satisfaisante, le jeu de SEGA tente de nous mettre dans l'ambiance des JO mais n'y parvient jamais vraiment. La faute à l'absence de véritables modes de jeu, à une progression qui se résume à débloquer des éléments cosmétiques et à un gameplay bien basique dans son ensemble, carrément agaçant par moments. Heureusement plus attrayant à plusieurs, Jeux Olympiques de Tokyo 2020 – Le jeu vidéo officiel n'en demeure pas moins bien léger pour espérer s'inviter sur le podium.

L’Euro 2020 étant déjà derrière nous (merci les Bleus), on se projette sur le prochain événement sportif majeur. Il est bien évidemment question des JO avec Jeux Olympiques de Tokyo 2020 – Le jeu vidéo officiel, la traditionnelle version vidéoludique d’une compétition qui réunit des millions de fans dans le monde. Oui la ferveur des JO est toujours là, bien qu’un peu moindre en cette édition sous Covid. Alors comment remobiliser les troupes ?

Les JO en mode Arcade

Jeux Olympiques de Tokyo 2020 screenshot test jv24Si on fait exception de la série Mario & Sonic et une brève incursion dans Steep, les adaptations officielles des Jeux Olympiques sont absentes de nos consoles depuis Londres en 2012. Souvent raillés, les titres en question ont toujours divisé avec leur volonté de lorgner sur la simulation et d’être une copie virtuelle des véritables épreuves. Pour les JO 2020, SEGA a adopté une autre approche et affirme clairement sa volonté de proposer une expérience « arcade ».

Dans Jeux Olympiques de Tokyo 2020 – Le jeu vidéo officiel, tout commence par la création de son propre athlète. Avec des traits physiques cartoonesques et des éléments vestimentaires/cosmétiques improbables, on comprend rapidement le caractère second degré prôné par le jeu. Ici les compétitions se disputent avec un concurrent déguisé en Sonic, un autre avec le corps peinturé ou un autre encore avec pour seuls vêtements un caleçon et un haut de forme. Vous voyez le genre. Ridicule ou amusant, l’appréciation est propre à tout à chacun. Reste que cette personnalisation profite d’un grand nombre d’options à débloquer au fil des heures de jeu.

 À retrouver : Nos premières médailles gagnées dans Jeux Olympiques de Tokyo 2020 – Le jeu vidéo officiel.

Jeux Olympiques de Tokyo 2020 Le jeu vidéo officiel screenshot annonceOn ne peut en revanche pas dire que le même soin a été apporté aux modes de jeu. Oubliez l’idée d’un mode complet qui permettrait de passer en revue chaque discipline avec un semblant de fil rouge. Ni de mode qui aurait les traits d’une sorte de chasse aux médailles d’or. Ici il faut uniquement composer avec du classique, du très classique, et rien de bien haletant. Au choix, un mode Entraînement pour se perfectionner ou un mode Olympique pour enchaîner basiquement des épreuves et se créer son propre set d’épreuves. L’ensemble est jouable en solo ou en multi local/en ligne avec un nombre d’options limitées. Il n’y a vraiment pas de quoi s’extasier.

Jeux Olympiques de Tokyo 2020 – Le jeu vidéo officiel tente de nous mettre dans l’ambiance des JO mais n’y parvient jamais vraiment.

J’ai mal à ma manette

Jeux Olympiques de Tokyo 2020 screenshotAu moment d’aborder les différentes épreuves proposées dans Jeux Olympiques de Tokyo 2020 – Le jeu vidéo officiel, on se heurte une sélection qui ne plaira évidemment pas à tous. Certains se contenteront des sports abordés et en apprécieront la variété. D’autres regretteront l’absence de leur épreuve préférée (le skateboard, petit nouveau des JO de cette année, est malheureusement absent).

A quoi joue-t-on alors ? Sont présents le 100m, le relais 4x100m, le 110m haies, le lancer du marteau, le saut en longueur, le baseball, le basketball, le volleyball de plage, le BMX, la boxe, le judo, le rugby à sept, le football, le 100m nage libre, le 200m quatre nages, l’escalade, le tennis de table et le tennis. Devinez quoi ? Toutes ces épreuves ne se valent pas. Une grande partie des épreuves (l’ensemble des courses, mais pas que) doit par exemple composer avec un gameplay bien ennuyant, à base de matraquage de boutons. Une jouabilité bien connue et déjà éprouvée, sans saveur aucune.

D’autres sports sortent heureusement du lot et proposent quelque chose de plus moderne et de plus fun (l’escalade et le baseball en tête). D’autres encore se montrent solides sans être particulièrement brillantes (le tennis, le volley, etc.). Mais certaines sont tout bonnement ratées (le BMX, le basket, le football).

Concurrence déloyale

Jeux Olympiques de Tokyo 2020 screenshot test jv24Du bon et du beaucoup moins bon donc, Jeux Olympiques de Tokyo 2020 – Le jeu vidéo officiel n’aidant clairement pas à l’appréciation de ses épreuves avec une IA détestable. Ridicule lors des premiers tours d’un événement et abusivement redoutable au moment de se disputer une médaille, la difficulté du jeu est frustrante, énervante. Heureusement, SEGA distille quelques astuces indispensables pour s’en sortir mais pourquoi avoir fait de ces aides des éléments à débloquer ? En multi, l’expérience est heureusement meilleure. Pas de quoi sublimer les épreuves qui ne peuvent l’être, mais au moins il y a de quoi s’amuser.

Ce test a été réalisé à partir d’une version physique, fournie par l’éditeur, sur PlayStation 4 (jouée sur PS5).

Jerem
Passionné de jeux vidéo depuis qu'il est en âge de tenir un pad, adepte de la news publiée 24h/24 et du test relu 10 fois mais avec coquilles quand même. Râleur pro et caféinoname.

L'ACTUALITÉ

Laisser un commentaire...