Test de Horizon Zero Dawn : The Frozen Wilds (PS4)

Ce test a été réalisé à partir d’une version dématérialisée sur PlayStation 4, fournie par l’éditeur.

Winter is coming

Direction le grand nord donc pour ce nouveau chapitre des aventures de Aloy. Les joueurs pourront choisir de s’y rendre de leur plein gré (nord-est de la carte) ou bien en suivant l’un des trois guides présents dans Horizon Zero Dawn. Quoiqu’il en soit le dépaysement est radical puisque le nouveau terrain de jeu est entièrement recouvert de neige, au grand désespoir de notre héroïne qui n’aura de cesse de trembler de froid pendant les douze petites heures nécessaires pour terminer cette extension dans sa totalité. Au niveau de l’histoire on aura l’occasion de rencontrer les Banuk, cette civilisation dont on a beaucoup entendu parlé dans l’aventure principale sans pour autant en apprendre beaucoup sur eux. On rencontrera donc plusieurs chefs de clans, quelques rebelles et, surtout, CYAN, une intelligence artificielle qui apportera quelques réponses à des questions laissées en suspens par le jeu en mars dernier. Attention toutefois, il ne faut pas s’attendre à un scénario incroyable, ni même à des révélations dingues, l’ensemble manquant cruellement de rebondissements et de passages vraiment intenses pour renverser le joueur de sa chaise. En revanche The Frozen Wilds se rattrape avec des personnages très intéressants, faisant la part belle aux femmes déterminées, et des quêtes secondaires qui permettront à Aloy de ne jamais s’ennuyer dans ces terres enneigées.

Autre bon point à souligner, The Frozen Wilds offre un challenge qui, contrairement au jeu de base, se veut plus que convaincant. Guerrilla Games conseille d’ailleurs d’avoir atteint le niveau 30 pour éviter de se faire retourner en permanence et on vous encourage vivement à suivre ce conseil. Au delà du niveau 40 les choses s’adoucissent un peu mais globalement l’ensemble est plus ardu que ce que l’on a connu auparavant et, surtout, la dernière mission vous demandera d’avoir atteint le niveau 50 avant de pouvoir vous y frotter. En plus de ces points, les créatures, plus agressives et plus nombreuses, profitent de l’apparition de tours qui peuvent les soigner et les corrompre pour rendre la vie d’Aloy encore un peu plus compliquée. La furtivité sera donc de mise pour éviter de se faire submerger par ces créatures rendues puissantes par le Daemon (on vous laisse le plaisir de la découverte), ainsi que la cueillette pour se constituer un stock de ressources suffisant.

The Frozen Wilds se rattrape avec ses personnages très intéressants et des quêtes secondaires qui permettront à Aloy de ne jamais s’ennuyer dans ces terres enneigées.

Pour le reste des nouveautés on soulignera l’arrivée de nouvelles machines au design toujours aussi impressionnant ainsi que l’apparition de nouvelles armures et armes (le Souffle de Forge, le Foudroyeur et le Rail de Glace). Un nouvel arbre de compétences, dénommé la Voyageuse, s’invite également au menu et permettra de débloquer huit nouvelles aptitudes orientées ressources (augmentation des capacités de stock, possibilité de cueillir tout en étant sur une créature piratée, réparation des machines, etc.). Seule ombre au tableau, ces compétences ne s’utilisent que dans la nouvelle zone du jeu et ne pourront donc pas être mises à profit si jamais vous retournez dans la zone initiale. C’est dommage, surtout que cette limitation est bien difficile à justifier. On se consolera cependant rapidement en admirant de nouveaux panoramas absolument merveilleux qui nous rappellent à quel point Horizon Zero Dawn est un jeu magnifique et que son univers reste, à ce jour, l’un des plus plaisants à parcourir sur PS4.

LE VERDICT
SPORTS DIVERS
7
PARTAGER
Article précédentRugby 18
Article suivantStar Wars Battlefront 2 : nos vidéos des premières minutes en solo
Rédacteur/Testeur/Râleur tendance sociopathe avec un sérieux penchant pour le troll méchant. A développé une sale dépendance à BF1 et Darkest Dungeon.

Laisser un commentaire