Test de Ghost of Tsushima : Director’s Cut (PS4, PS5)


Développeur : Sucker Punch

Éditeur : Sony Interactive Entertainment

Sortie : 20 août 2021

Supports : PS4 / PS5

CONCLUSION

Si vous n’aviez pas encore touché à Ghost of Tsushima, on a ici avec la Director's Cut une version plus peaufinée qui permet de vivre avec tout le confort qui se doit les pérégrinations de Jin Sakai. Néanmoins, n’espérez pas que cette ultime édition gomme les principaux défauts relatés dans le test d’il y a un an. Malgré une aventure inédite bien meilleure que celle de base. Quant à ceux qui voudraient l’avoir juste pour l’extension, on trouve le prix d’entrée un peu trop élevé pour que vous craquiez dès sa sortie. Attendre serait donc le geste le plus sage.

Ne nous ayant pas pleinement convaincu lors de sa sortie il y a un peu plus d’un an, Ghost of Tsushima sort dans une version Director’s Cut sur PS4 et PS5. Une réédition pour combler quelques lacunes techniques et ajouter une toute nouvelle aventure dans un environnement inédit : l’île d’Iki.

Ghost of Iki

Ghost of Tsushima screenshot annonce PS5C’est donc bien sur le confort de jeu que ce Director’s Cut s’oriente. Terminés les petits chargements de quelques secondes durant les téléportations de notre personnage, ici plus aucun écran de chargement ne vient couper l’action pour notre plus grand bien. Cette version PS5 profite aussi de la DualSense pour proposer de meilleures sensations, que ce soit à cheval en ressentant avec précision le galop de notre cheval, ou bien en ouvrant un chemin avec notre grappin (telle une Lara Croft) via les gâchettes synaptiques qui nous donnent une petite sensation de résistance. Autre petit plus, si vous optez pour la langue japonaise, les lèvres sont enfin en parfaite synchronisation avec les voix. Là encore on gagne en confort visuel.

 À retrouver : Notre test PS4 complet de Ghost of Tsushima de juillet 2020.

Pour ce qui est de la nouvelle aventure elle-même, on doit bien avouer qu’elle s’avère très agréable. Bien plus d’ailleurs que la campagne principale grâce à des missions plus variées, mieux mises en scène avec quelques moments épiques sur la fin. Et moins polluées par divers à-côtés trop nombreux et peu passionnants.

On remarque d’ailleurs un petit lâché prise des développeurs avec plusieurs références à d’autres titres Sony, des défis plus intéressants et une utilisation sympathique du gyroscope lors de sanctuaires dédiés aux animaux. Bref, en allongeant la durée de vie d’une bonne quinzaine d’heures avec cette extension, Sucker Punch fait de cette Director’s Cut une version plus aboutie de leur dernière production.

Ghost of Tsushima screenshot annonce PS5

Ce test a été réalisé à partir d’une version dématérialisée fournie par l’éditeur sur PS5.

Nonag
Ex-achievement whore, redditor, petit trolleur et grand amateur de courses automobiles.

L'ACTUALITÉ

Laisser un commentaire...