Test de Football Manager 2021 (PC)

CONCLUSION

Au royaume de la statistique, Football Manager 2021 est Roi. Ou Prince tout du moins, avec un nouveau système xG impressionnant de précision à défaut d'être parfaitement lisible en plein match. Les matchs, ce sont d'ailleurs eux qui sont à l'honneur dans cette nouvelle édition du jeu de Sports Interactive où tout est fait pour apporter un maximum de données à l'entraîneur en herbe que nous sommes. Ce que l'on fait de ces stats, voilà ce qui détermine le degré d'affection que l'on a pour ce FM 2021 également affublé de nouvelles options côté communication. Même la COVID-19 s'invite dans la gestion footballistique de Miles Jacobson et son studio, preuve s'il en fallait une du soin apporté à la formule actuelle de la franchise à défaut de grands changements.

Il n’a évidemment pas été épargné par la pandémie mais le monde du ballon rond peut au moins compter sur son double virtuel pour s’offrir une parenthèse enchantée. Comme ses cousins, Football Manager est donc arrivé dans une version 2021 qui fait le choix d’intégrer la crise sanitaire dans son expérience. On n’en attendait pas moins de Sports Interactive, même si tout ne tourne heureusement pas autour de la Covid-19.

Covid Manager

Le ton avait été donné en octobre dernier par l’incontournable Miles Jacobson, Football Manager 2021 ne comptait pas évincer l’impact du virus sur le monde du foot. Et effectivement, la crise sanitaire s’invite aussi dans le titre de Sports Interactive avec une dimension évidemment adaptée à l’expérience vidéoludique.

Football Manager 2020 screenshot testEn première ligne des conséquences de la COVID-19, les finances de votre club. Les habitués à la série se rendront en effet vite compte qu’il va falloir débuter une saison avec une réserve financière bien moindre que les années précédentes, un rabais qui s’applique aussi aux transferts (il est d’ailleurs possible d’en profiter et de réaliser de jolis coups) ainsi qu’aux éventuels objectifs financiers dictés par la direction. La préparation de la saison 2020-2021 est elle-aussi impactée par le virus, la pré-saison est notamment réduite en match amicaux, et le nombre de changements a la bonne idée de se calquer ce qui est réellement fait dans les championnats (5 en France, par exemple).

Autant d’éléments qui permettent à Football Manager 2021 de coller au mieux à ce qui fait dans nos championnats bien réels, même si le studio a pris la liberté d’imaginer une situation en sortie de crise avec des stades qui accueille du public (et les ressources qui vont avec) et des mises en quarantaine tout bonnement absentes. Réalisme oui, mais réalisme mesuré donc. Après tout, FM 2021 reste un jeu et c’est très bien comme ça.

La crise sanitaire s’invite aussi dans Football Manager 2021 avec une dimension évidemment adaptée à l’expérience vidéoludique.

Les gestes et la parole

Football Manager 2020 screenshot testAutre élément clé de Football Manager 2021, l’arrivée de gestes pour remplacer les habituels tons de voix que l’on pouvait choisir lors des causeries dans le vestiaire ou à l’occasion d’une conférence de presse. Plus besoin d’être mesuré, d’adopter un ton ravi ou de crier, Sports Interactive nous invite à communiquer en choisissant plusieurs gestes : agiter les bras, pointer du doigt, poser les mains sur les hanches ou encore avoir les poings serrés. Il est même possible de lancer une bouteille d’eau, le genre de réaction censé remuer tout en vestiaire.

Sur le papier, ces gestes offrent un nouveau moyen appréciable de communiquer dans FM 2021 mais dans la pratique, ils finissent par se révéler aussi utiles (et donc pratiquement inutiles) que les tons de voix des volets précédents. Après une saison complète, on réalise en effet que nos joueurs réagissent peu ou prou de la même manière à nos prises de parole et que la différence se fait davantage dans le choix de la réplique plutôt que dans la gestuelle qui l’accompagne.

Football Manager 2020 screenshot testBavard, Football Manager 2021 l’est un peu plus que par le passé et les options de communication sont plus nombreuses. Les conférences de presse jouissent elles-aussi d’un brin de nouveauté avec une véritable fausse salle de presse en guise d’écran de jeu et des journalistes dont on peut deviner l’humeur. C’est amusant et c’est plus interactif, mais, là encore, après une saison complète, on se rend rapidement compte que l’on tourne en rond dans ces échanges et qu’un membre du staff fait tout aussi bien le travail à notre place.

Enfin, difficile de passer à côté de la possibilité de nouer des liens avec les agents dans ce FM 2021. Un transfert en vue ? Il faut alors aborder l’agent du joueur, ce qui permet de tâter le terrain et d’entamer les discussions avec le joueur avec une vision plus précise sur ses attentes. Même topo pour les réunions de recrutement avec les recruteurs de notre club, complètes et paramétrables avec également des analystes à recruter. Le volet communication de Football Manager 2021 s’étale donc jusqu’à la gestion du marché et c’est une bonne chose, bien que l’effet soit parfois plus contemplatif qu’autre chose.

Bavard, Football Manager 2021 l’est un peu plus que par le passé et les options de communication sont plus nombreuses.

La stat est reine

S’il y a bien une chose que l’on retient de Football Manager 2021 après X nombre d’heures de jeu, c’est son écran de match. Habitués à la série que nous sommes, c’est en effet l’aspect majeur du jeu de Sports Interactive auquel nous sommes le plus attaché et cette année, les changements sont nombreux.

Football Manager 2020 screenshot testAdieu la traditionnelle jauge de domination, il faut cette année composer avec une nouvelle gamme de statistiques à scruter, analyser et interpréter en plein match. On parle de la stat xG, pour expected goals, une donnée qui nous accompagne en cours de partie donc mais aussi pendant l’avant-match (qui a d’ailleurs été agréablement revu cette année) et surtout après une rencontre. De la stat, encore de la stat et toujours de la stat, le joueur reste libre de l’interprétation qu’il veut en faire mais la nouvelle interface de FM 2021 lors des matchs permet en tout cas d’avoir une vision complète de tous les outils à disposition (quitte à paraître bordélique, au début) pour interagir avec les joueurs (collectivement ou individuellement), modifier la tactique, adapter la mentalité ou encore appliquer les précieux conseils de l’adjoint.

Le plaisir sur le terrain est bien là, celui de la préparation reste intacte et si Football Manager 2021 a aussi revu certains de ses ingrédients, dont tout ce qui concerne la communication on le répète, la donne n’a pas évolué du côté du moteur 3D. Comme d’habitude, on nous parle du plein de nouvelles animations pour rendre l’action plus fluide et plus réaliste. Comme d’habitude, on a du mal à voir ce qui change d’une année à une autre avec des parties certes sympathiques à regarder mais bien loin d’un rendu que l’on pourrait attendre en 2020. Un mot également sur les icônes mises en place pour représenter la forme physique des joueurs, tout bonnement illisibles mais heureusement appuyées par un commentaire texte.

Football Manager Screenshot 2020
Ce test a été réalisé à partir d’une version dématérialisée, fournie par l’éditeur, sur PC.

Avatar
Jerem
Passionné de jeux vidéo depuis qu'il est en âge de tenir un pad, adepte de la news publiée 24h/24 et du test relu 10 fois mais avec coquilles quand même. Râleur pro et caféinoname.

L'ACTUALITÉ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

18 − 17 =