Ce test a été réalisé à partir d’une version dématérialisée, fournie par l’éditeur sur PlayStation 4

Mise au point

Conçu de façon dichotomique, Dreams propose, après une petite introduction sur fond de musique planante, un choix entre « voyage onirique » et « création de rêve » que nous allons détailler dans le cadre de ce test. Premier point important : le déplacement de votre avatar (le « follet ») et des personnages joués est configuré en mode gyroscope par défaut, les amateurs apprécieront et les autres iront vite dans les options pour revenir aux joysticks, non sans un grand soulagement.

Voyage onirique 

Cette première interface vous permet de vous glisser dans la peau du spectateur/joueur et de partir explorer les créations des autres utilisateurs et de Media Molecule. Celles-ci se divisent en trois catégories : les rêves – qui se jouent – ainsi que les films et vitrines qui se regardent. C’est aussi sur cette interface que vous pourrez voter pour les réalisations faites dans le cadre des défis communautaires thématiques lancés par le studio.

« Le rêve d’Art », réalisé par Media Molécule, est un bon point d’entrée dans Dreams puisqu’en plus de proposer un jeu de 4-5 heures agréablement scénarisé sur fond de musique jazzy, il présente un panel de ce qui peut être réalisé en mode création. Par ailleurs vous pourrez récolter des bonus au fil de l’histoire qui vous permettront d’avoir plus d’éléments pré-construits à votre disposition lors de la phase créative. On retiendra des passages musicaux amusants et des décors variés qui compensent des choix de dialogues assez limités et quelques difficultés occasionnelles au niveau des contrôles.

Libre à vous également de vous promener dans les rêves de la communauté, vous y trouverez de nombreux hommages au rétro-gaming et à des jeux cultes (allez voir P.T.(1.04)) et des créations originales tantôt loufoques (Art Therapy ou encore Hammer Panic pour un mini-jeu en duo) tantôt bluffantes de technicité (les décors de Taken By The Rust part 2) mais également des films d’animation et des natures mortes impressionnantes. La communauté étant composée d’amateurs, le niveau est inégal et vous tomberez pour le moment plus souvent sur des mini-jeux que sur de grandes aventures.

Une fois rassasié il est temps de se retrousser les manches et de basculer de l’autre côté du miroir avec la « création de rêve ».

Création de rêve

Un premier tutoriel vous attend dans votre espace d’accueil sous la forme d’un follet rose bondissant qui vous donne des quêtes permettant de se familiariser avec les outils de base en personnalisant votre environnement.

Une fois accompli quelques quêtes, vous voilà libre de parcourir l’espace de création et de suivre les nombreux didacticiels, tutoriels et guides vidéos proposés par Media Molecule. Ils sont bien réalisés et vous permettent de ne pas vous sentir trop démunis face à la variété des outils, gadgets et autres bidules accessibles en mode création. On en trouve tellement qu’il est possible de ressentir une certaine saturation, d’autant que les premiers didacticiels reviennent sur les bases apprises dans les quêtes et que chaque outil dispose de sa propre bulle d’aide (qui apparaît systématiquement lorsque notre pointeur-follet reste positionné dessus quelques instants).

Mais si Media Molecule pèche par excès de prudence c’est parce qu’une fois lâché, vous allez pouvoir tout faire, du sol au ciel, des éclairages à la bande-son, et cela demande beaucoup de travail et de précision. Une fois les deux mains dans le cambouis, en train de sculpter nos premiers arbres et de batailler pour faire pivoter un pont, on est encore plus admiratif des créations de la communauté et pressé de pouvoir ajouter notre rêve à l’édifice. Il faudra pour cela s’armer de patience et triompher des difficultés à se déplacer dans l’espace avec précision, gros bémol de la phase création.

Dreams se veut également collaboratif. Raison pour laquelle vos actions sont classées dans différents aspects afin de constituer un profil visible par tous – avec un passage de niveaux somme toute assez artificiel –, permettant aux membres de la communauté de solliciter des joueurs avec certaines appétences pour collaborer sur des créations. Créations qui sont elles-mêmes répertoriées dans différentes catégories et peuvent être incorporées à leur tour dans d’autres créations.

Mention HIT jeuxvideo24, les meilleurs jeux

LE VERDICT
CONCLUSION
7

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

un × 2 =