Test de Divinity : Original Sin Enhanced Edition (PC, PS4, Xbox One)

Ce test a été réalisé à partir d’une version PlayStation 4 fournie par l’éditeur.

Adaptation de choix

Présenté comme un nouveau soft à part entière, les joueurs PC qui possèdent le jeu original n’ont cependant pas le moindre centime à débourser puisque Divinity : Original Sin Enhanced Edition leur est offert. Le titre en profite également pour sortir sur Xbox One et PlayStation 4, avec la ferme intention de s’imposer comme un étalon du genre pour l’année 2015. On ne reviendra évidemment pas sur l’ensemble des points déjà énumérés dans le test de la version PC puisque cette nouvelle édition, même si elle apporte beaucoup, ne change fondamentalement pas le jeu en lui-même mais se concentre de perfectionner l’expérience initiale tout en s’adaptant, au mieux, au support console.

Et c’est donc logiquement au niveau de l’interface que l’on retrouve le plus gros du travail avec une maniabilité entièrement revue et corrigée pour que le joueur à la manette puisse s’en sortir sans trop de mal. On ne va pas se mentir, il ne faut pas espérer pouvoir aller aussi vite qu’avec une souris. Cependant il faut reconnaître que ce que Larian Studios a réussi à faire est un petit bijou d’interface qui s’adapte parfaitement à ce type de contrôleur. Certes, il faudra un temps d’adaptation pour s’y retrouver dans toutes les manipulations disponibles mais une fois bien prise en main, la maniabilité est excellente et, surtout, intuitive.

Les différents panneaux (fiche de personnage, inventaire, journal des quêtes, etc.) sont également accessibles plus rapidement et les opérations d’un joueur à l’autre (se passer de l’argent par exemple) sont ainsi beaucoup plus simples qu’auparavant. Et puisque l’on parle des panneaux, il faut savoir qu’ils ont tous été retravaillés pour être plus lisibles. Le travail est vraiment remarquable à ce niveau, notamment pour le panneau dédié au craft qui est enfin compréhensible par le commun des mortels. Deux petits bémols à ce tableau jusque-là idyllique : le journal des quêtes et l’inventaire auraient probablement mérité encore un peu de travail pour encore plus de clarté. Surtout qu’après plusieurs heures jeu c’est toujours vite illisible. L’autre grosse nouveauté concerne bien évidemment le jeu en coopération. Si la version originale sur PC offrait déjà la possibilité de faire le jeu à deux en ligne, on peut maintenant parcourir le monde de Rivellon sur le même écran. C’est suffisamment rare de nos jours pour être souligné, surtout pour un jeu de ce genre, d’autant plus qu’elle ne montre aucune limite en comparaison de la coopération telle qu’on la connaît dans le jeu original.

Pour le reste, Divinity : Original Sin Enhanced Edition s’efforce surtout d’améliorer tout ce qui était déjà très bon dans le jeu d’origine. Les dialogues ont été revus et corrigés avec de nouvelles possibilités pour la résolution de certaines quêtes, un doublage complet de ces dialogues ayant même été mis en place. Un vrai bonheur surtout pour un jeu aussi bavard. Les joueurs à la recherche de challenge pourront profiter d’un nouveau mode de jeu dans lequel la mort du groupe entraînera la suppression automatique de leur sauvegarde alors que ceux qui n’aiment pas trop jouer avec le feu pourront se contenter du mode tactique qui ajoute un bon nombre d’adversaire dotés d’une IA un peu plus retord que le mode normal. De la même manière, un rééquilibrage global du jeu permet maintenant d’ouvrir le jeu sur son dernier tiers en offrant de nouvelles possibilités pour les hauts niveaux comme avec ces sorts de maître que seuls les personnages avancés pourront utiliser.

Mention HIT jeuxvideo24, les meilleurs jeux

LE VERDICT
DIVIN RETOUR
8
Ludo
Rédacteur/Testeur/Râleur tendance sociopathe avec un sérieux penchant pour le troll méchant. A développé une sale dépendance à Rainbow Six Siege #CopperForEver

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here