Test de The Red Lantern (PC, Nintendo Switch)

CONCLUSION

The Red Lantern avait tout pour me plaire ! Des graphismes basiques tout mignon, des animations sur nos compagnons canins vraiment réussies, un panorama sympathique, et une expérience nouvelle. C'est dommage que le gamedesign catastrophique de Timberline's Studioplombe le tout. Les events rencontrés sont tout le temps les mêmes et le charisme des toutous n’arrive pas à nous faire oublier la bêtise, la mollesse et la non-réactivité du personnage que l'on incarne, et qui en plus nous saoule tout au long du voyage avec une vie bien mal narrée.

The Red Lantern m’a attiré avec son trailer tout mignon. On y voit de l’exploration en traîneau, tiré par des chiens, et on peut y caresser les toutous. Alors certes on nous montre qu’on peut se faire attaquer par des loups, qu’on peut chasser le caribou, mais dans la globalité, le ton de la bande-annonce est mignon. Une fois en jeu ? QUE NENNI ! The Red Lantern est un Darkest Dungeon avec un habillage tout choupi. Explications.

The Darkest Traineau

the red lantern screenshot testLe principe de The Red Lantern est très simple, vous commencez par choisir votre équipe de toutous, ils ont tous un rôle et une personnalité différente, et vous démarrez l’aventure sur votre traîneau. Ainsi démarre le “run” (c’est le terme du jeu). L’objectif est de trouver une cabane à l’autre bout d’une étendue de neige et de se démerder tant bien que mal pour y arriver entier. La première déception arrive très tôt dans le jeu : vous ne contrôlez rien.

L’aventure en traîneau se résume à donner des directives “à gauche” ou “à droite” de temps en temps à vos chiens, sinon à profiter du paysage dans cet espèce de rail monotone et contemplatif. On évolue ainsi sur des petites sections de la carte, et de temps en temps des évènements viendront ponctuer la partie.

Le mot évènement est un peu fort, parlons plutôt de boîtes de dialogue digne d’un visual novel. Quand un choix s’offrira à vous, la plupart du temps dans un laps de temps assez court, le temps se ralentira et on vous proposera un choix à faire rapidement. Ces évents offriront souvent une décision basique : enquêter ou passer votre chemin. Simple me direz-vous… Et bien pas tant que ça, car le joueur doit ainsi faire attention à plusieurs ressources.

L’inventaire de la souffrance

the red lantern screenshot testImaginez que votre estomac et celui de vos chiens soient contaminés par la maladie de la trounoirite aigue… Vous l’aurez compris, la bouffe va disparaître très rapidement et constamment !
Cette ressource est primordiale. À chaque fois que vous participez à un évènement, la barre de nourriture de votre personnage diminue d’un cran. Tomber à zéro signifie la fin du run. Pour retrouver de la nourriture rien de plus simple, il faut participer à un événement qui permet de chasser un animal (voire plusieurs en même temps). Ce qui me permet de vous introduire la seconde ressource.

Les balles de fusil, nos munitions donc, qui nous permettront d’abattre des animaux que l’on croisera de manière aléatoire durant notre run. Si vous êtes chanceux et que vous réussissez l’espèce de QTE, une balle suffira. Cependant la RNG vous jouera des tours, et parfois un animal nécessitera 3 balles pour être tué. Tout comme la nourriture, les munitions se trouveront lors des évènements randoms qui peupleront votre périple. Maintenant qu’on a de la nourriture il nous faut… Du bois pour faire cuire le tout. Si vos chiens se régalent de la viande crue, votre perso préfère qu’elle soit cuite, sinon quoi vous risquez de vous prendre un malus qui vous fera consommer plus de nourriture (sic).

Enfin, la dernière ressources et pas des moindres, les medkits vous permettront de vous soignez vous ou vos clébards pour peu que vous vous fassiez surprendre par un caribou qui traverse devant vous, qu’un loup vous morde, ou qu’un castor vous fasse tomber un arbre sur la gueule. Je n’invente rien, j’ai vécu ça dans mes nombreux runs.

Traineau-Souls

the red lantern screenshot testComme vous l’aurez compris, la gestion des ressources joue un rôle très important dans comment va se dérouler notre périple. Mais il y a une notion que le joueur ne peut gérer, c’est celle de la chance, ou plutôt, de la RNG. Sur une dizaine de run, je n’ai pu en compléter aucun. Je suis à chaque fois tombé sur des events que j’ai trouvé totalement plus stupides les uns que les autres. Par exemple, j’ai besoin de bouffe, je n’ai plus qu’une balle de fusil. Je rencontre un troupeau de caribou. Je réussis le QTE, mon perso rate quand même sa cible, je meurs de faim.

Je pourrais aussi vous parler de ces events qui reviennent souvent : un loup s’approche de vous, vos chiens ne font rien, le loup vous attaque, et là vos chiens aboient et le font fuir. Ce qui vous donne l’attribut “blessé” (en gros, à la prochaine blessure vous mourrez). N’ayant plus de medkit, je décide de continuer tant bien que mal. Je rencontre un castor que je décide de chasser pour pouvoir me nourrir. Et bien pendant le QTE, que j’ai réussi, le castor a le temps de me faire tomber un arbre sur la gueule et de me tuer.

the red lantern screenshot testThe Red Lantern est vendu comme une expérience contemplative, sympatoche, et vous envoie clairement de la souffrance dans la tronche non stop. Et je ne vous raconte pas la frustration de n’avoir AUCUN contrôle sur votre personnage, qui met des heures à réagir à des menaces potentielles, et qui se prend des arbres dans la tronche, des caribous dans la tronche, des loups dans la tronche… Et vous assistez à ces mésaventures en vous irritant le visage à grand coup de facepalm. C’est horrible.

Le jeu a été pensé pour les plus vaillants. Afin de contrecarrer la RNG et notre personnage très stupide, certains évènements vous permettront de débloquer des objets facilitant notre progression. Ainsi, on mettra la main sur une canne à pêche histoire d’avoir une source de nourriture même quand on aura plus de balles pour notre fusil, une hache nous permettant de ramasser du bois sans que ça nous vide notre estomac etc. Et là, enfin, le run sera terminable “facilement”.

Et après toutes ces souffrances, on se rendra compte que The Red Lantern n’a pas plus rien à proposer. On pourra recommencer indéfiniment l’expérience, sur la même map, pour toujours.

the red lantern Stilton Pet gif

Ce test a été réalisé à partir d’une version dématérialisée, fournie par l’éditeur, sur PC.

Avatar
Gwaudika
Troubadour qui traubade un peu trop. Crie fort quand "ça ne touche pas".

L'ACTUALITÉ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

16 − dix =