Test de Darksiders 2 Deathinitive Edition (PS4, Xbox One)

Ce test a été réalisé à partir d’une version fournie par l’éditeur sur PlayStation 4.

Mortel

Évidemment on ne débarque pas sur les consoles de nouvelle génération avec un moteur vieux de trois ans (n’est-ce pas Fallout 4 ?!) et pour cette raison le studio en charge du portage a offert au vieillissant rendu graphique une petite cure de jouvence. Sur console c’est assez flagrant si l’on compare avec la version Xbox 360 ou PS3. C’est, en revanche, beaucoup moins évident lorsque l’on oppose cette version avec la version PC de l’époque qui était déjà naturellement plus fine. Mais le travail réalisé se remarque tout de même au niveau des textures qui sont plus fines que dans la version originale. Difficile également de ne pas noter le remaniement des effets d’ombre et de lumière au niveau des environnements, en intérieur comme en extérieur. Visuellement le titre s’affine donc un petit peu et, surtout, s’offre une technique un peu plus à la hauteur de la direction artistique toujours aussi somptueuse puisque les nouveaux éclairages permettent d’obtenir des contrastes bien plus en accord avec le travail de Madureira. Cela dit on reste, pour le PC, sur des modifications relativement légères, puisqu’il était déjà tout à fait possible d’obtenir quelque chose de remarquable notamment en jouant avec des outils comme SweetFx.

Le jeu a également subit un petit rééquilibrage général sur sa difficulté. Ainsi certains passages qui pouvaient paraître subitement difficiles ont été repensés (ennemis modifiés ou parfois carrément supprimés). Et pour ceux qui, à l’opposé, trouvaient le jeu trop facile, un nouveau mode de difficulté fait son apparition pour encore plus de challenge. Et puisque l’on parle de rééquilibrage, signalons que le loot, qui est au cœur du jeu, s’est lui aussi vu retoucher à petite dose. La qualité des objets qui apparaissent sur les boss ou dans des coffres particulièrement bien planqués a été globalement revue à la hausse, comme pour bien récompenser le joueur, alors que le loot, d’une manière générale, tombe plus fréquemment qu’auparavant. Pour le reste, l’interface ne bouge pas d’un cheveu, comme l’arbre des compétences ou encore la carte. C’est également le statu-quo pour la caméra alors que l’on n’aurait clairement pas dit non à un peu d’ajustement histoire de la rendre moins folle et moins capricieuse lorsque l’on cible un ennemi.

Dernier point, et pas des moindres, Darksiders II Deathinitive Edition soigne son contenu puisque tous les DLCs sortis jusqu’à maintenant sont inclus dans cette nouvelle version ce qui, mine de rien, ajoute une bonne petite vingtaine d’heures de jeu. Si les armes et armures supplémentaires sont clairement dispensables, on apprécie surtout de pouvoir profiter du Tombeau D’Argul ou de la Forge Abyssale sans que le prix ne soit rallongé. Le prix parlons-en justement ! Sachez que cette Deathinitive Edition n’est pas gratuite, malheureusement. Mais ceux qui possèdent déjà la version de base ainsi que tous ses DLCs verront apparaître ce remake comme un nouveau jeu directement dans leur bibliothèque Steam sans avoir à débourser le moindre centime. Ceux qui ne possèdent que Darksiders II ont le droit à un rabais de 80% sur le prix officiel, lequel est fixé à 29,99€.

Mention HIT jeuxvideo24, les meilleurs jeux

LE VERDICT
OUI MAIS
8
Ludo
Rédacteur/Testeur/Râleur tendance sociopathe avec un sérieux penchant pour le troll méchant. A développé une sale dépendance à Rainbow Six Siege et Darkest Dungeon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here