Ce test a été réalisé à partir d’une version physique, fournie par l’éditeur, sur Xbox One X.

Anniversaire d’enfer

Premier des deux jeux à avoir vu le jour, Bayonetta surprend encore par la maîtrise dont il fait preuve. PlatinumGames avait en effet livré un petit bijou de beat’em all, régalant par son rythme d’une justesse enivrante et ses délicieuses mécaniques de gameplay (à quelques exceptions près, dont certaines phases de QTE). Le (re)découvrir en 2020 avec le Bayonetta & Vanquish 10th Anniversary Bundle, c’est s’offrir l’opportunité de (re)goûter à ce qui est devenu une véritable référence. L’affichage 4K/60 fps sur PS4 Pro/Xbox One X (1080p/60 fps sur PS4/Xbox One) permet évidemment de profiter de conditions optimales, le portage assuré par Armature possédant toutes les qualités nécessaires pour assurer l’essentiel.

Pour Vanquish le constat est le même. Tout aussi brillant que son camarade du moment, l’autre bébé star de PlatinumGames nous revient lui-aussi avec les meilleures intentions du monde. Techniquement irréprochables pour un titre de 10 ans d’âge, les péripéties de Sam Gideon se rappellent à notre bon souvenir avec cette jouabilité si caractéristique, un TPS à la nervosité que peu de titres sont capables d’offrir encore à l’heure actuelle. Certes, on se souvient aussi rapidement du manque de diversité de la production de Mikami et ses environnements monotones, mais pas de quoi gâcher le plaisir de la (re)découverte.

Plaisir coupable

Une quarantaine d’euros pour profiter sur consoles de deux monuments du jeu vidéo, a priori on ne dit pas non. Sauf que dans le cas du Bayonetta & Vanquish 10th Anniversary Bundle, on est franchement septique sur la volonté de SEGA de célébrer convenablement l’anniversaire des deux jeux.

Promis, on ne va pas s’attarder sur le fait que les deux titres sont disponibles de longues dates sur PC dans des versions techniquement déjà au top mais le fait est là, à un prix bien inférieur qui plus est. Ce qui nous dérange un peu plus en revanche, c’est qu’aucun bonus ne vient garnir cette édition. Pas de contenu inédit, pas de vidéos commémoratives ou d’archives d’époque, pas d’OST, pas de galeries conceptuelles… Bref, rien de plus que les jeux d’origine. En partant de ce constat-là, il paraît difficile de parler de bundle anniversaire.

Le Steelbook de l’amour

Quel est le meilleur argument de Bayonetta & Vanquish 10th Anniversary Bundle finalement ? Probablement son édition physique. Non pas qu’elle soit constituée d’une foule de bonus, c’est plutôt l’inverse, mais parce qu’elle peut compter sur un Steelbook admirable. Les collectionneurs apprécieront mettre la main sur ce boîtier métal très réussi avec une illustration signée Dan Dussault.

LE VERDICT
DEUX MONUMENTS, OUI MAIS...
6
Avatar
Passionné de jeux vidéo depuis qu'il est en âge de tenir un pad, adepte de la news publiée 24h/24 et du test relu 10 fois mais avec coquilles quand même. Râleur pro et caféinoname.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

vingt + 7 =