Test de A.O.T. 2 (Nintendo Switch, PS4, Xbox One, PC)

Ce test a été réalisé à partir d’une version physique, fournie par l’éditeur, sur Xbox One.

Attention, le test ci-dessous s’attarde principalement sur le contenu de Final Battle. Pour un avis complet sur le jeu de base A.O.T.2, rendez-vous sur cette page.

L’humanité VS l’humanité VS les Titans

Il y différentes manières d’apprécier A.O.T.2 : Final Battle. D’un côté ceux qui possèdent le jeu de base de 2018 et qui ont vu ce contenu débarqué au prix exorbitant de 50 euros, de l’autre les nouveaux venus qui en profitent pour mettre la main sur une édition complète pour une dizaine d’euros de plus. Ceux-là découvriront tout ce qui a fait le succès du jeu d’Omega Force, cette formule pourtant imparfaite (dont on vous parle plus largement ci-dessous) mais si plaisante à jouer, à laquelle se greffe donc un contenu calqué sur la saison 3 de l’animé. Mais pas seulement.

Le mode Episode de Personnage est donc le gros morceau de A.O.T.2 : Final Battle. Avec sa frise chronologique aux multiples branches, il s’agit de revivre l’ensemble des événements de la saison 3 de L’Attaque des Titans en incarnant les principaux personnages de la série (du point de vue du bataillon d’Exploration, de la 104ème Brigade d’entraînement et des Guerrier de l’Empire donc), tout en accomplissant quelques quêtes secondaires dont le but est surtout de nous permettre de monter en niveau avant d’attaquer les missions principales. Et de l’entraînement, il va en falloir un peu pour maîtriser les nouveautés côté gameplay avec l’arrivée de l’équipement anti-personnel.

Des armes à feu à utiliser principalement contre les ennemis humains de Final Battle mais aussi terriblement efficaces contre les Titans, notamment la mitrailleuse Gatling présente en tant que bonus temporaire mais dont les ravages sont terribles. Difficile également de ne pas évoquer les lances foudroyantes dans ces bonus un poil déséquilibré, arme aussi destructrice que grisante à utiliser cela dit. On apprécie aussi beaucoup cette mécanique de rechargement parfait (via une jauge et un indicateur à activer au bon moment) qui fait que notre éclaireur effectue une recharge rapide tout en profitant de munitions illimitées pendant un court laps de temps. Le genre de détail qui, couplé à tout ce qui fait le gameplay d’A.O.T.2, continue d’en faire une adaptation agréable à jouer.

Final Edition ?

Si Episode de Personnage a la bonne idée de proposer de jouer aux événements que les fans de l’animé connaissent certainement déjà, on regrette toutefois un peu la manière dont tout cela est mis en scène. La narration est bancale, à coups de textes à avaler et de scènes façon visual novel, faisant quasiment l’impasse sur de réelles cinématiques. C’est un peu dommage, surtout que ce mode est allégé de la plupart des ingrédients RPG du jeu principal (la montée en niveau se fait principalement avec les quêtes annexes) et que les affrontements face aux humains, qui constituent une bonne partie du mode, deviennent rapidement bordéliques dont que les ennemis se multiplient. En revanche, sur la durée, Episode de Personnage déroule ses séquences avec un rythme très plaisant.

Pour le reste, Final Battle introduit également une nouvelle manière d’aborder A.O.T.2. On ne parle pas des ajouts de gameplay remarqués dans Episode de Personnage et qui sont intégrés dans le jeu de base, mais d’un autre mode baptisé Récupération de territoire. Comme son nom le laisse deviner, il propose de s’aventurer hors des murs et de reprendre le contrôle de différentes territoires en y exterminant tous les Titans qui s’y trouvent.

Le joueur endosse alors le rôle d’un commandant qui compose son escadron en piochant parmi les quelques 40 personnages du jeu, sans aucune restriction. Il s’agit ensuite de veiller à gérer tout ce petit monde en améliorant les camps de base au fil des missions et des récompenses glanées, de surveiller l’état de ses troupes, et de faire en sorte que les liens qui unissent tous les personnages grandissent. De quoi jouer des scènes improbables de L’Attaque des Titans avec des équipes qui ne pourraient tout simplement pas exister dans la série.

Retrouvez notre test complet du jeu de base, A.O.T.2, en cliquant SUR CE LIEN.
LE VERDICT
JOLI FINAL ?
7
Jerem
Passionné de jeux vidéo depuis qu'il est en âge de tenir un pad, adepte de la news publiée 24h/24 et du test relu 10 fois mais avec coquilles quand même. Râleur pro et caféinoname.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-huit + seize =