Notre aperçu de The Last Kids on Earth et le Sceptre Maudit


Développeur : Clear Stage Studios

Éditeur : Outright Games

Sortie : 04/06/2021

Supports : PC / PS4 / One / Series X|S / Switch

NOS IMPRESSIONS

Quand il s'agit de familiariser un genre aux références autrement plus adultes, Outright Games s'en sort généralement avec les honneurs. The Last Kids on Earth et le Sceptre Maudit est bien parti pour confirmer cette donne, avec une formule action-RPG facile à appréhender mais pas sacrifiée pour autant. Sans pour autant clamer que le jeu développé par Clear Stage Studios jouira d'une richesse folle et d'un intérêt intact, on ne prend en tout cas pas de risque en affirmant qu'il se présentera comme un jeu à licence plutôt complet, capable de séduire les fans des Mômes de l'apocalypse.

La catalogue famille d’Outright Games est plutôt consistant cette année. Si on pense notamment à l’annonce d’un nouveau Hotel Transylvania pour Halloween 2021 ou encore l’arrivée prochaine de DreamWorks Spirit : La grande aventure de Lucky, il y a bien d’autres jeux que nous avons pu découvrir lors d’un événement privé de l’éditeur anglophone. The Last Kids on Earth et le Sceptre Maudit ( Last Kids on Earth and the Staff of Doom en VO) est l’un d’entre-eux et comme nous y avons joué, place à notre aperçu.

Entre malédiction et apocalypse

The Last Kids On Earth et le sceptre maudit screenshot previewConnue chez nous sous le nom Les mômes de l’apocalypse, la série animée The Last Kids on Earth met en scène une bande de quatre gamins. Jack, Quint, June et Dirk, c’est le prénom de chacun, sont évidemment au rendez-vous dans ce jeu à l’intrigue nouvelle. C’est d’ailleurs l’un des premiers pions avancé par Outright Games et les développeurs de Clear Stage Studios : les fans ont ici l’occasion de retrouver les personnages et l’univers qu’ils aiment dans une histoire inédite. L’objectif des enfants ? Retrouver le Sceptre Maudit (aussi appelé Bâton de la Malédiction, choisissez votre camp) avant la Reine Malondre qui, avec l’aide de ses monstres, convoite elle-aussi le précieux pour semer le chaos.

Pour mener le combat aux côtés de notre quatre héros, on a droit à une formule action-RPG dont on a pu goûter pendant 30 minutes. Le temps pour notre intervenant de présenter le titre comme un Diablo-like pour les plus jeunes et nous voici embarqués dans un jeu en vue isométrique, effectivement taillé comme un A-RPG parmi d’autres mais avec, toujours, un public relativement jeune en ligne de mire.

Si le genre vous est familier, quelques secondes suffisent pour prendre en main The Last Kids on Earth et le Sceptre Maudit. C’est intuitif, malin et simple, comme le penchant arcade assumé d’une simulation de course. En tant que novice, tout est fait pour prendre tranquillement vos marques, avec notamment des aides textuelles à gogo et bien assez d’indicateurs pour vous y retrouver.

La formule action-RPG du jeu est facile à appréhender mais n’est pas sacrifiée pour autant.

L’union fait la force

The Last Kids On Earth et le sceptre maudit screenshot previewComme dans n’importe quel autre titre du genre, chaque personnage a ses propres caractéristiques. Entre Jack et les combats de mêlée, Quint le mage de la bande, June et ses attaques à distance, ainsi que Dirk comme tank de service, The Last Kids on Earth et le Sceptre Maudit n’invente rien et se contente d’adapter à sa sauce ce que l’on connaît déjà. Cela ne pose aucun problème, surtout qu’il y a toute une panoplie d’armes à découvrir, de compétences à améliorer, des plans à dégoter pour confectionner de l’équipement et plein d’armures, certaines loufoques, à revêtir. En parlant de choses à débloquer, les environnements de la ville de Wakefield offriront leur lot de bonus à trouver avec des objets à collectionner inspirés par la série nous a t-on promis, bien que l’on n’ait pas eu l’occasion d’en avoir un aperçu.

Côté bestiaire, les zombies et autres monstres de l’univers des Mômes de l’apocalypse répondront présents aux côtés de créatures inédites. De ce que l’on a pu jouer, les différents types d’ennemis imposeront de les aborder de manière bien distincte. Autant de vilains à combattre en coopération, à quatre joueurs en local puis, un peu après la sortie du jeu le 4 juin prochain, en ligne. Bien sûr, la difficulté s’adaptera à ceux qui évolueront seuls et ils pourront compter sur quelques combos pour éradiquer la menace en solo.

Enfin, histoire de varier les plaisirs, les joueurs se verront parfois confier des missions de défense de base. On prépare le terrain avec des tourelles, quelques pièges, et voilà que déboulent des vagues d’ennemis à repousser. À l’image du reste de ce The Last Kids on Earth et le Sceptre Maudit que l’on a pu aborder, il n’y a absolument rien d’insurmontable mais c’est suffisamment complet pour ne pas être inintéressant.

Cet aperçu a été réalisé à partir d’une version PC jouable en remote play via Outright Games.

Jerem
Passionné de jeux vidéo depuis qu'il est en âge de tenir un pad, adepte de la news publiée 24h/24 et du test relu 10 fois mais avec coquilles quand même. Râleur pro et caféinoname.

L'ACTUALITÉ

Laisser un commentaire...