Impressions sur State of Decay 2 : Daybreak Pack (PC, Xbox One)

Cet aperçu a été rédigé après une présentation à partir d’une version jouable du pack.

The co-op zombie siege experience

Cela peut paraître un peu barbare prononcé comme tel mais Undead Labs a bel et bien parlé de « co-op zombie siege experience » au moment de présenter les grandes lignes de ce Daybreak Pack. Un contenu qui se veut indépendant de l’histoire de State of Decay 2 dans le sens qu’il met en scène un groupe d’élite des soldats de Red Talon (4 joueurs au total) dont l’objectif est de défendre coûte que coûte un technicien en train de réparer un relais satellite. Le tout prend place dans une base dont l’un des côtés est totalement exposé aux assauts de zombies, un large espace qu’il faut fortifier et renforcer au fil des vagues. Des vagues oui, car ce Daybreak Pack n’est ni plus ni moins qu’un mode Horde à la sauce State of Decay 2 avec toutes les mécaniques que l’on connaît du jeu de base auxquelles de greffent de nouvelles armes (de mêlée et à feu), toujours plus de consommables ainsi qu’un nouveau danger.

Durant les sept jours virtuels que se déroule ce Daybreak Pack (une nouvelle nuit = une vague), les joueurs affrontent ainsi des zombies qu’ils connaissent bien et qui se montrent relativement inoffensifs au début. Plus les jours défilent, plus les vagues sont importantes, longues et difficiles à gérer avec notamment une nouvelle version du Juggernaut qui fait rapidement son apparition et qui, quand il explose, peut contaminer les joueurs avec son sang. Chose intéressante, il faut pour préparer chaque vague mettre à profit les quelques secondes qui séparent chaque journée sachant que des zombies peuvent encore être présents et nous faire perdre un temps précieux dans ces préparatifs. Autre possibilité, récupérer des éléments autour de la base sans toutefois pouvoir s’en éloigner beaucoup. La difficulté semble d’ailleurs bien au rendez-vous et un échec en vague 3 nous a fait comprendre qu’il fallait réellement coordonner les actions avec les autres joueurs pour bien s’en sortir et espérer venir à bout de ce mode (en 40-50 minutes selon les développeurs).

Autre chose notable avec ce Daybreak Pack, la possibilité de transférer les récompenses obtenues pour sa communauté de survivants dans la partie principale de State of Decay 2. Une sorte de mini-challenge Daybreak peut aussi être mis en place dans les infrastructures de sa communauté. Enfin, parce qu’il faut bien parler des choses qui fâchent, la technique n’est toujours pas au beau fixe avec ce DLC et les problèmes qui sévissent dans le jeu principal continueront de pourrir les parties de ce contenu téléchargeable. Questionné à ce sujet, notre interlocuteur d’Undead Labs nous a assuré que l’équipe travaillait activement sur tous les soucis remontés par la communauté et que chaque DLC qui était proposé permettait, en parallèle, d’inclure une série de correctifs visant à améliorer l’expérience de jeu. On ne demande qu’à y croire.

HORDE 1.0
Possesseurs de l’édition Ultime de State of Decay 2, vous aurez avec le Daybreak Pack l’occasion d’embarquer quelques amis pour vous lancer dans un mode Horde somme toute relativement classique mais qui fera le job. Pour les autres, seule votre affinité avec le jeu d’Undead Labs déterminera votre intérêt à dépenser la dizaine d’euros que coûte ce DLC sachant qu’il faudra toujours composer avec les carences techniques qui sévissent depuis trop longtemps maintenant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here