Impressions sur RIDE 3 (PC, PS4, Xbox One)

Cet aperçu a été rédigé après une présentation du jeu puis une session jouable sur Xbox One X. Les vidéos qui figurent dans cet article ont été capturées à partir de la démo gamescom du jeu.

Monza, Laguna Seca, Garda Lake, Brands Hatch, Macau et Billown, voilà les terrains de jeu qui ont accueilli nos premiers tours de piste dans RIDE 3 dans cette démo. La version finale embarquera quant à elle une trentaine de tracés nous a rappelé Milestone, évoquant au passage les quelques 300 motos (via 7 catégories distinctes) que comportera le jeu dont plus de 70 en DLC (via des packs payants et gratuits). Toujours du côté du contenu, le développeur italien a aussi insisté sur la possibilité pour les joueurs de créer et partager des livrées à l’aide d’un éditeur plutôt complet pour quiconque a l’âme d’un créatif. Exemple montré durant notre présentation, il sera tout à fait possible d’avoir une bécane avec une chouette tronche d’Homer Simpson dessus, entièrement réalisée avec les seuls outils de l’éditeur. On apprécie le clin d’oeil, mais on se félicite surtout du soin accordé à la modélisation des bolides et à cette volonté d’inclure toujours plus de motos sous licences officielles.

La technique de RIDE 3 ne se limitera heureusement pas à la possibilité d’afficher la tête de ses persos préférés sur les motos et Milestone compte bien se rabibocher avec les amateurs de deux roues en proposant un soft visuellement saisissant. Sans forcément nous faire décoller de notre siège, ce volet saura se montrer bien plus solide que ses aînés avec des effets de lumière réussis couplés à des conditions météos variées pou un rendu global de grande qualité. Le gameplay non plus ne devrait pas décevoir les fans de RIDE et les options permettront comme d’habitude de composer avec une jouabilité qui lorgne soit vers l’accessibilité avant tout, soit vers des sensations plus réalistes. Chacun pourra calibrer l’expérience qui lui convient avec tout un tas d’assistances à activer ou non.

Manette dans les mains, on doit bien avouer que le spectacle visuel associé aux sensations procurées par la conduite nous ont permis de passer un très bon moment. Fort de l’utilisation d’un nouveau moteur pour la franchise (Unreal Engine 4), le jeu en profite pour se doter d’une nouvelle physique et notamment améliorer son système de collision bien que, sur ce point précis, on a assisté à quelques bizarreries que l’on imputera à cette preview build. De manière générale, il est probable que RIDE 3 ne révolutionnera pas la formule de la licence mais avec de telles bases, une technique revue à la hausse (course de nuit en ville sous la pluie et la lumière des néons, miam) et la volonté certaine de Milestone de ne pas reproduire certaines erreurs, les fans devraient y trouver leur compter.

PODIUM
Proposer un jeu aussi agréable à jouer qu’à regarder, que l’on soit un fan de la première heure ou un novice, le pari de Milestone avec RIDE 3 est sur le point d’être remporté. Bien sûr, 50 minutes de prise en main ne suffisent pas à se forger une opinion définitive mais c’est assez pour se rendre compte que le soft est capable de procurer de bien bonnes sensations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here