Cet aperçu a été réalisé après une présentation du jeu puis une prise en main d’une quarantaine de minutes.

L’après Coupe du Monde

Si on pouvait logiquement s’attendre à ce que Rugby 20 pointe le bout de son ovalie pour le début de la Coupe du Monde de Rugby 2019 du 20 septembre prochain, il n’en sera rien. En réalité, ce n’est pas avant le début de l’année 2020 que Bigben et EKO Software livreront la nouvelle version de leur jeu de rugby, preuve s’il en fallait que les développeurs et leur éditeur prennent leur temps pour peaufiner ce qui doit l’être. Sans doute pour éviter la déception Rugby 18, prometteur mais inachevé, mais aussi parce que le soft n’a de toute manière pas la prétention d’être le jeu officiel de la RWC 2019. Des discussions ont pourtant eu lieu pour intégrer la Coupe du Monde, ses équipes et tout l’habillage de la compétition dans Rugby 20 (d’après les informations que nous avons récoltées lors de cette gamescom) mais les négociations n’ont rien donné. L’aspect financier de l’opération y est apparemment largement pour quelque chose.

Côté licences justement, cette nouvelle cuvée proposera un mélange entre équipes et nations sous licences officielles et formations fictives. Il faudra s’y faire, sachant que certains pays/clubs présents dans Rugby 18 seront absents dans Rugby 20 alors de nouvelles licences feront heureusement leur apparition. On aura sans doute le temps de faire le point sur cet aspect-là du jeu d’ici sa sortie l’année prochaine.

Du progrès et des promesses

Ce qui nous intéresse pour l’heure, ce sont les moyens employés par EKO Software pour corriger les errements du volet précédent. On n’a d’ailleurs aucun doute sur la volonté du studio de proposer un jeu plus abouti et plus agréable à jouer, deux années de développement pour un résultat qui se ressent dès les premières minutes sur le terrain. Si Rugby 20 n’aura probablement pas les moyens de rivaliser sur le plan technique avec d’autres jeux de sport, on constate déjà l’arrivée du plein de nouvelles animations pour rendre les situations de jeu bien plus agréables à regarder. Autre satisfaction, les carrures des joueurs enfin réalistes en fonction de leur poste. C’est tout bête, mais ça fait plaisir à voir.

On retient l’arrivée d’options tactiques avancées dont les schémas variés permettent d’imprégner un style plus personnel aux parties.

Sur le terrain, on apprécie les changements apportés depuis 2018 qu’ils concernent les coups de pied, les mêlées, les rucks ou encore les touches. Des phases de jeu qui n’ont pas toute eu droit à un profond remaniement, certes, mais de petits ajustements qui suffisent parfois à rendre l’expérience moins frustrante qu’elle ne pouvait l’être. Rugby 20 intégrera d’ailleurs le plein de nouveaux didacticiels pour ne pas effrayer les nouveaux venus ou les amoureux du ballon ovale trop peu habitués au jeu vidéo.

Mais ce que l’on retient surtout de ce premier contact avec le jeu d’EKO Software, c’est l’arrivée d’options tactiques avancées dont les schémas variés permettent d’imprégner un style plus personnel aux parties. Du rugby classique de papa à des options de jeu plus modernes, Rugby 20 offre l’opportunité de peaufiner ses tactiques avant le coup d’envoi mais aussi de préparer des schémas qu’il sera possible d’appliquer en pleine partie. Bien sûr, cela demandera un temps d’adaptation de pouvoir mettre en place des combinaisons avancées mais les intentions sont bien là et de ce que l’on a vu/joué, il y clairement moyen de s’épanouir sur le terrain.

Entre les poteaux ?
Après le coup reçu dans le casque avec Rugby 18, on a forcément envie d’être prudent avec Rugby 20. Pourtant, impossible de ne pas croire que les deux années de gestation chez EKO Software permettront d’obtenir un jeu à la fois plus riche, plus abordable et plus agréable à voir. Ajoutez à cela plusieurs modes de jeu, dont certains puisent leurs données dans les fichiers officiels du Rugby Pass, et le contenu pourrait aussi tirer son épingle du jeu malgré l’absence de certaines grosses licences officielles. Peut-être pas une révolution, mais au moins un titre sur lequel les amoureux du ballon ovale pourront compter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-sept − 9 =