Cet aperçu a été rédigé après plusieurs sessions sur la démo qui nous a été proposée par Bandai Namco. La vidéo de gameplay a été capturée par nos soins à partir de cette même démo.

Big Mom et grosses baffes

Direction Whole Cake Island avec One Piece Pirate Warriors 4, cadre vraisemblablement idéal pour le nouveau Musô des développeurs d’Omega Force. Il faut dire qu’avec les gâteaux, pâtisseries et autres sucreries aux couleurs chatoyantes, on évolue dans des environnements qui invitent à la gourmandise et confèrent une touche attachante au jeu. C’est en tout cas vrai le temps de la découverte, la réalisation technique n’allant franchement guère au-delà de ce que l’on a déjà croisé dans le volet précédent. Nouveauté notable pour la série, des environnements en partie destructibles. Du déjà-vu dans Burning Blood dirons certains, sauf qu’ici les dégâts infligés à l’ennemi s’en retrouvent accrus.

Dans le niveau qui nous a été possible de jouer, nous avons fait face à une progression somme toute classique à base de zones à nettoyer et de dizaines d’ennemis à envoyer valser pour accéder à la zone suivante, et ainsi de suite. Construction basique mais pas inintéressante, avec des arènes qui cachent parfois quelques secrets et surtout une montée en puissance intéressante des combats jusqu’à la baston finale du niveau. Dans notre cas, une sympathique confrontation face à Big Momo et un Luffy qui utilise son Gear Fourth pour encore plus d’effet “waouh” auprès des fans. Oui, si One Piece Pirate Warriors 4 joue autant la carte du fan-service dans tout le jeu, alors on ne s’inquiète pas de la réception que lui accorderont les fans.

Pour les autres, ceux qui aiment les Musô et autres beat’em all où l’on se sent tout puissant, le jeu de Bandai Namco et Omega Force leur apportera une expérience plutôt classique à base de coups simples, de combos et d’attaques surpuissantes. On frappe, on dash, on saute, bref on se rue sur les ennemis en faisant pleuvoir les coups dont des Special Moves qui se déclenchent après avoir rempli une jauge d’attaque (4 coups spéciaux par personnage et autant d’attaques supplémentaires s’il y a du Gear Fourth dans l’air). C’est simple, intuitif et efficace, à défaut d’être vraiment inédit. Le nombre de persos du jeu sera, quant à lui, le plus important de la série et Jimbei tout comme la famille Vinsmoke rejoindront le casting des personnages jouables.

C'est Tougato
Avis aux fans de One Piece qui veulent partir sauver Sanji des mains de Big Mom, ce One Piece Pirate Warriors 4 semble bien parti pour vous satisfaire. On devrait en effet retrouver l’équipage du Chapeau de Paille dans un jeu qui s’inscrira dans la droite lignée de ses aînées, avec tout ce que l’on aime des productions d’Omega Force mais aussi tout ce qu’on peut habituellement lui reprocher. La sortie du jeu n’étant toutefois pas attendue avant 2020, on ne demande qu’à être surpris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

douze − neuf =