Sous l’oeil bienveillant de Klabater, nous avons pu jouer une quarantaine de minutes à Help Will Come Tomorrow sur PC.

From Russia with love

L’éditeur polonais a beau qualifier Help Will Come Tomorrow comme une évolution version russe de We. The Revolution, les jeux se différencient assez largement dans leur style et leurs mécaniques. Dans cette production signée Arclight Creations, il est davantage question de survie et la déduction de We. The Revolution laisse place à un système de relation entre les personnages qui font l’aventure.

Avant d’aller plus loin, précisons que Help Will Come Tomorrow nous transportera dans le froid glacial et mortel de Sibérie alors que le célèbre train transsibérien vient de subir un accident. Un simple accident ? Une attaque qui fait écho aux événements de la Révolution d’Octobre ? La poignée de survivants du jeu l’ignorent, ils savent seulement qu’ils doivent s’organiser et survivre jusqu’à l’hypothétique arrivée des secours. Dans ce contexte de révolution bolchevique, l’équipe de Arclight Creations prend soin de proposer une sélection de personnages forcément “clichés”, des gens de différentes classes sociales qui vont devoir mettre leur divergence de côté pour s’en sortir.

Koh-Siberia

Le concept de Help Will Come Tomorrow pourrait s’arrêter là mais il y a heureusement bien des choses à prendre en compte pour survivre. Tout d’abord, et c’est assez classique, il faut assigner chaque personnage à des tâches précises tout en prenant en compte le fait qu’ils sont plus à l’aise avec telle ou telle activité. Développer le camp, faire une excursion pour trouver de la nourriture, combattre la faune… Autant de tâches basiques à mener quotidiennement sachant que l’eau, la nourriture et la fatigue de chacun sont aussi des facteurs à prendre en compte. Côté gameplay cela se traduit très simplement et quelques clics suffisent pour s’y retrouver.

Des personnages complexes aux relations riches et profondes, Help Will Come Tomorrow misera beaucoup sur son casting représentant les différentes classes sociales de l’époque et sa mécanique des relations sociales.

Autre élément à considérer dans les mécaniques de Help Will Come Tomorrow, et c’est là que le jeu tire sa richesse, la personnalité de chacun des 9 survivants de l’aventure. Si seulement 4 d’entre-eux étaient présents dans la démo essayée, on a pu se rendre compte de la complexité des dialogues avec des choix à effectuer dans les discussions qui font évoluer les relations entre les persos. Concrètement, deux personnages que les classes semblent opposer n’auront pas forcément d’intérêt à partir ensemble faire une excursion. Pourtant, si on choisit de les faire converser en amont et qu’ils apprennent à mieux se connaître, les compétences de chacun trouveront une complémentarité insoupçonnée qui sera très utile pour tout le camp.

Au contraire, mener les dialogues avec des choix purement égoïstes fera que chaque personne se confortera dans ses idées et dans ses compétences, mais l’idée de coopérer avec les autres en prendre un sérieux coup mettant en péril le groupe tout entier. Quitte à privilégier la survie d’un seul d’entre-eux ? À nous de voir, il n’y aura de toute manière pas de “bonne” manière de jouer mais “sa” propre manière. Des quelques minutes de jeu qu’ont été les nôtres, Help Will Come Tomorrow nous a en tout cas donné un chouette aperçu du travail réalisé sur le background scénaristique de chaque personnage. Tous auront droit à une histoire intime, approfondie voire grave et/ou poignante, sachant que pour découvrir un maximum de ces facettes il faudra faire preuve de brio pour assurer la cohésion de tout ce petit monde-là.

Glacial mais chaleureux
Des personnages complexes aux relations riches et profondes, Help Will Come Tomorrow misera beaucoup sur son casting représentant les différentes classes sociales de l’époque et sa mécanique des relations sociales. Une formule qui, combinée aux éléments classiques d’un jeu de survie, pourrait faire du titre de Klabater et Arclight Creations une expérience très intéressante si les promesses sont tenues et que les qualités narratives se confirment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

9 − 3 =