Trois mini-jeux sur la trentaine envisagée étaient disponibles lors de cet essai de Fall Guys.

Barbapapa’s Castle

Aussi surprenant que cela puisse paraître, il aura fallu attendre 2020 pour découvrir un titre inspiré des courses d’obstacles si populaires à la télévision (non, Doritos Crash Course ne compte pas). Le Chateau de Takeshi au Japon, Wipeout aux Etats-Unis, Intervilles par chez nous, il y en a pour tous les goûts. Mais les jeux vidéo se sont toujours tenus à l’écart de ce concept. Avec l’essor du battle royale, Devolver a saisi l’occasion pour présenter Fall Guys, une compétition impliquant 100 personnages rondouillards et colorés au travers d’une succession d’épreuves absurdes. L’objectif est bien évidemment d’être le dernier en vie.

La première épreuve dévoilée consistait simplement à passer des murs en se jetant au travers. Certains sont friables, d’autres non. Classique. Dans ce cas, il y a deux types de joueurs : ceux qui foncent, et ceux qui attendent de voir quels murs ont bloqué les autres joueurs. Forcément, avec 100 personnages sur la piste, il y a de quoi faire ! Si le concept de l’épreuve en lui-même n’a rien de très fou, la démarche et les rondeurs des personnages finissent par arracher un sourire aussi niais que ridicule.

La seconde épreuve relevait plus du jeu du loup. Quelques joueurs apparaissent équipés d’une queue (!) et le but est de finir la partie avec une de ces queues. Pour en récupérer une, il suffit de l’attraper et de tirer dessus. Le touche-pipi lifestyle en somme. Enfin, le dernier round était l’ascension d’une pente. Le premier au sommet gagnait la partie, tout simplement. Ce serait simple si le parcours n’était pas jonché de boudins rotatifs et d’énormes cailloux roulants.

En l’état, Fall Guys : Ultimate Knockout est déjà sympathique. Les épreuves, si elles n’ont rien de très original pour l’instant, ont pour elles le joyeux bordel provoqué par la quantité massive de joueurs impliqués. On aurait simplement aimé un peu plus de folie lors du déroulement des épreuves, quelques surprises inattendues, notamment sur le jeu du loup. Courir 2 minutes pour esquiver des joueurs, ce n’est pas l’expérience la plus amusante qui soit passée la première partie. Mais c’est surtout l’absence de multi local qui fâche. Au lancement, il faudra se contenter de bots et du multi online, alors qu’il s’agit typiquement d’un genre propice aux parties à 4 sur le canapé. Incompréhensible.

Bordélique
Malgré son habillage déluré, Fall Guys : Ultimate Knockout semble manquer de folie dans son déroulement. Oui, les épreuves sont sympathiques, et oui, on s’amuse… Pendant un temps. Cela étant dit, nous n’avons vu que 10% des épreuves prévues par Devolver. Peut-être que le reste saura nous donner tort !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

1 × 1 =