Quelques secondes d’introduction par Microids puis une démo jouable d’un peu plus de 20 minutes, voilà les conditions dans lesquelles ont été réalisées ces impressions.

Briser le menhir

Cela n’aura échappé à personne, la première vidéo d’Astérix & Obélix XXL 3 : Le Menhir de Cristal diffusée en amont de la gamescom 2019 est loin d’avoir fait l’unanimité. Ce n’est pas la partie cinématique de cette bande-annonce qui est à l’origine des réactions des joueurs, mais les quelques séquences de gameplay qui apparaissent furtivement en fin de vidéo. “Nous voulions absolument montrer aux joueurs ce que proposerait le jeu et ce à quoi il ressemblerait” explique un représentant de Microids, avouant toutefois qu’il n’aurait peut-être pas fallu dévoiler, de cette manière-là, des images in-game. Et de ce que l’on a vu/joué à Cologne, on comprend la frustration des équipes de Microids puisque Astérix & Obélix XXL 3 semble pouvoir proposer quelque chose de plus flatteur que ce que la bande-annonce ci-dessous montre.

Attention toutefois, nous ne sommes pas en train de dire que le jeu développé par OSome Studio cassera la baraque sur le plan technique, mais ses animations sont charmantes, son style visuel cartoonesque convaincant et sa vue isométrique plutôt adaptée à ce que propose le jeu. Les joueurs qui s’attendent à de l’action-plateforme façon XXL 2 n’y trouveront pas leur compte, mais on défie n’importe quel adepte de l’oeuvre de Goscinny et Uderzo de ne pas être enjoué en découvrant le village de nos gaulois où chaque habitation est reconnaissable et où tous les personnages bien connus mènent leur petite vie.

Des romains et des baffes

Réclamée par les fans mais malheureusement absente du remaster de XXL 2, la coopération fera son apparition dans Astérix & Obélix XXL 3 : Le Menhir de Cristal. Si contrôler un personnage comme Astérix semble “logique” dans un jeu vidéo, avec l’usage de la potion magique qui ouvre la porte à différentes mécaniques de gameplay, que faire d’Obélix déjà doté d’une force surhumaine à la base ? Inclure un artefact, le fameux Menhir de Cristal. En activant le menhir (via l’un des boutons de tranche de la manette), le joueur se voit offrir la possibilité de choisir entre 4 pouvoirs élémentaires : le feu, la glace, la pierre et le magnétisme. Obélix peut alors déclencher un coup normal ou un coup fort avec le menhir pour enflammer le derrière des romains, les geler sur place, les attirer comme un aiment pour mieux les baffer ou encore déclencher une onde de choc.

Le petit blondinet, s’il n’a pas accès aux pouvoirs du menhir, n’est pas en reste avec la potion magique qui lui permet aussi d’accéder à quatre différents super-coups. Ces coups spéciaux, pour Astérix comme pour Obélix, sont dépendants d’une jauge qui se remplit au fil des gamelles distribuées. Si ladite jauge n’est pas remplie, nos héros peuvent tout de même compter sur des attaques efficaces bien que moins dévastatrices, évidemment. L’ensemble fonctionne plutôt bien, les romains du camp Petibonum (l’un des lieux arpentés dans notre démo) s’en souviennent…

Si la coopération sera donc bien au rendez-vous dans Astérix & Obélix XXL 3, en solo cela se traduit par la possibilité de switcher à la volée de héros. L’intérêt ? Varier les plaisirs en baston, pourquoi pas, mais aussi résoudre quelques phases de puzzle-plateformer comme activer un levier avec un personnage pour que l’autre puisse passer et débloquer un passage secondaire pour son ami. On espère que le jeu d’OSome Studio saura proposer des séquences similaires plus élaborés. On reste en revanche assez septique sur l’absent de touche pour sauter. Il y a pourtant bien des obstacles à franchir, des plateformes surélevées auxquelles il faut accéder. Mais comment y parvient-on alors ? En réalisant une roulade… Oui, cela suffit pour qu’Astérix passe d’une plateforme à l’autre. Nous on trouve ça assez bizarre, et pas franchement très naturel à mettre en oeuvre dans le jeu, mais chez Microids on nous a assuré que ce choix était assumé et nécessaire dans l’approche du jeu. À voir, donc.

Attractix
Quand il pointera le bout de son menhir le 21 novembre prochain, Astérix & Obélix XXL 3 ne fera peut-être pas que des heureux. Pourtant, le jeu de Microids et OSome Studio nous a prouvé qu’il pouvait être charmant comme tout, fidèle à l’univers d’Uderzo et Goscinny, et plutôt plaisant à jouer malgré des choix discutables. L’introduction de la coopération et des pouvoirs du fameux Menhir de Cristal pourraient apporter d’intéressantes séquences de jeu si le potentiel repéré dans cette première approche se confirme. On a en tout cas hâte d’en voir plus, irréductibles gamers que nous sommes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-sept + dix-sept =