Impressions sur Forza Horizon 4 (PC, Xbox One)

Cet aperçu a été rédigé après une session jouable sur Xbox One X.

Forza et les quatre saisons

Pour cette ultime approche de Forza Horizon 4, Microsoft a donc décidé de s’attarder sur l’une des principales composantes de ce nouveau volet : les quatre saisons. Petit rappel pour l’occasion, il sera donc possible d’explorer la Grande-Bretagne version Playground Games à des périodes de l’année variées sachant qu’une semaine dans le jeu correspondra à une saison complète et, donc, qu’en un mois c’est un cycle saisonnier complet qui sera passé. Chaque mois, un événement in-game sera mis en place par les développeurs mais avant de découvrir tout cela et de se lancer dans le mode principal du jeu, les joueurs passeront obligatoirement pas la case Rocket Tour : une sorte de tutoriel avec quatre épreuves à disputer, prenant place dans chaque saison. Automne, hiver, printemps et été, c’est dans cet ordre-là que nous avons participé à ces premières minutes du jeu avec, à chaque fois, une catégorie de véhicules bien spécifique.

Abordons tout de suite l’aspect technique de la chose, la plastique est admirable. L’intégration des saisons permet d’avoir un jeu reprenant à merveille les conditions météorologiques qui leur sont propres avec un soucis des détails qui ravira ceux qui ont l’équipement adéquat. C’est beau, très beau (le moindre impact sur un élément du décor est saisissant) et cela impacte en plus le gameplay. L’autre idée avec le fait de s’appuyer sur ce cycle saisonnier est en effet de faire ressentir au joueur ces changements dans le climat. Vous vous en doutez, le comportement de votre bolide ne sera clairement pas le même sur une piste sèche, mouillée ou encore gelée et le ressenti est bel et bien là.

Des bonnes sensations, Forza Horizon 4 en procure assurément mais Playground Games n’est pas non plus avare côté spectacle. Course classique sur un lac gelé, remontée fantastique sur route en plein été ou encore confrontation dans les bois face à un groupe de motocross qui vous passent par-dessus en réalisant des figures acrobatiques, la mise en situation est très soignée pour ces premières minutes dans le grand bain. Et comme on termine ce Tour en arrivant au premier Festival sans pouvoir y participer, autant dire que l’envie d’en voir davantage est là. On ne peut que souhaiter que les développeurs réussiront à garder éveiller l’intérêt des fans avec les fameux événements qui nous seront proposés au fil des mois.

UK TRIP
Le contact fût bref avec Forza Horizon 4 à cette gamescom 2018 mais diable, qu’il était bon ! La mise en place d’un cycle saisonnier semble bien parti pour donner un rythme très intéressant au jeu même si la qualité se mesurera avec les événements que Playground Games mettra en place chaque mois. En attendant, on peut déjà saluer les grandes qualités techniques d’un titre qui se fait plaisir (et à nous aussi, par la même occasion) avec ses multiples conditions météorologiques. Bref, quatre saisons qui n’ont pas fini de nous faire danser…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here