DIRT 5 : nos impressions sur le mode Playgrounds

Ary and the Secret of Seasons packshot

Développeur : Codemasters

Éditeur : Codemasters

Sortie : 9 octobre 2020

Supports : PC / PS4 / Xbox One

NOS IMPRESSIONS

On ne dit pas non à un nouveau mode dans un jeu de course, clairement, et ce Playgrounds dans DIRT 5 nous apparaît suffisamment fun à jouer pour convaincre. Il n'empêche que si les fans des éditeurs de niveaux passeront surement de nombreuses heures à confectionner leurs tracés, on reste dubitatif sur les joueurs lambda qui passeront probablement vite à ce que le jeu de Codemasters proposera d'autre.

Annoncé un peu par surprise, DIRT 5 a été l’un des nouveaux jeux présentés sur la prochaine génération de consoles. Avant de découvrir comment le jeu se présentera sur PS5 et Xbox Series X, c’est la version destinée aux machines actuelles qui nous a été possible de jouer avec un aperçu concentré sur un nouveau mode de jeu : « Playgrounds ».

DIRT 5 : la touche créative

screenshot exclusif jeuxvideo24 preview DIRT 5Il faut bien l’avouer, la preview que l’on nous a donné était pour le coup assez maigre étant donné que seul ce nouveau mode « Playgrounds » était disponible à l’essai.
Impossible donc de se prononcer sur le véritable cœur du jeu dans sa partie solo ou ses autres nouveautés en multijoueur, ici il n’est question que ce nouveau terrain de jeu de la licence DIRT.

Alors à quoi correspond cette feature que Codemasters veut à tout prix mettre en avant ? À la création d’arènes que l’on peut partager avec toute la communauté du jeu et ce dans trois modes avec le Gymkhana, durant lequel il faut faire un maximum de figures pour engranger le plus de points ; le Smash Attack, pour une petite bataille contre la montre ; ou le Gate Crasher, dont l’objectif est de passer tous les checkpoints peu importe l’ordre. Du classique pour du DIRT.

screenshot exclusif jeuxvideo24 preview DIRT 5Néanmoins, les possibilités de création sont suffisamment nombreuses pour faire des arènes complètement alambiquées avec des grilles sur le côté permettant de rouler à la verticale ou bien exécuter des sauts à répétition d’une centaine de mètres. Cela nous rappelle dès les premiers instants TrackMania et ce n’est clairement pas pour nous déplaire tant la conduite arcade du titre de Codemasters sied à merveille à ce type de folie.

Bref, c’est fun, et grâce à la variété des véhicules du jeu, on prend son pied en zigzaguant entre les obstacles, que ce soit dans une petite Ford Fiesta Rally ou bien un gros Touareg des familles. Après il faut se rendre à l’évidence, ce ne sera clairement pas le plat de résistance de ce DIRT 5 et on ne l’achètera clairement pas le titre pour ce simple mode de jeu.

Nonag
Nonag
Ex-achievement whore, redditor, petit trolleur et grand amateur de courses automobiles.

L'ACTUALITÉ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq × 2 =