En fin d’année dernière, Microsoft levait le voile sur la Xbox Series X et donnait les premières informations à son sujet. La firme de Redmond en rajoute une couche cette semaine en communiquant certains détails et en présentant sa vision du « futur du gaming« , comme le décrit Phil Spencer.

Puissance : 12 téraflops en tête

Première donnée mise en avant par l’homme à la tête de la division Xbox, les architectures Zen 2 et RDNA 2 d’AMD avec un processeur personnalisé permettant notamment une puissance du GPU de 12 téraflops soit « deux fois plus que la Xbox One X et plus de huit fois plus que la Xbox One originale« .

Toujours au chapitre des outils qui permettront à la Xbox Series X de briller, le Variable Rate Shading (VRS) dont l’objectif est d’offrir aux développeurs de quoi exploiter le plus efficacement possible la puissance de la machine. « Plutôt que d’utiliser chaque cycle du GPU uniformément pour chaque pixel à l’écran, ils peuvent désormais prioriser des effets individuels sur des personnages ou des objets particuliers » nous explique-t-on, avec pour conséquences une stabilité accrue du framerate, meilleure résolution et une image à la qualité non-altérée.

Le DirectX Raytracing, dont on apprend au passage qu’il sera accéléré matériellement (et non via une solution logicielle) promet pour sa part « des effets de lumières, des réflexions et une acoustique réalistes, le tout en temps-réel« .

On reparle du SSD, de la latence, des 120 fps…

Déjà évoquée lors de l’annonce de la machine, la présence d’un stockage SSD est remise en avant par Phil Spencer. En ligne de mire : la fonctionnalité Quick Resume et sa capacité à « revenir à de multiples jeux laissés en pause presque instantanément » sans avoir à se coltiner de nouveaux temps de chargement. La nouvelle manette profitera quant à elle du Dynamic Latency Input (DLI) pour se lier à la console et proposer des contrôles « plus précis et réactifs« .

Enfin, l’affichage à 120 fps est à nouveau posé sur la table de la Xbox Series X avec la possibilité pour les développeurs « d’excéder un rendu standard à 60 FPS en faveur d’un réalisme toujours plus grand ou d’une action toujours plus rapide« .

Le Smart Delivery : Halo Infinite et Cyberpunk 2077 en seront

Dévoilé pour l’occasion, la fonctionnalité Smart Delivery poussera le concept du Xbox Play Anywhere encore plus loin pour inclure Xbox Series X. Pour faire simple, un jeu acheté sur Xbox One profitant du Smart Delivery pourra être joué dans sa version Xbox Series X, une fois la machine disponible, sans frais supplémentaire. Ce sera par exemple le cas de Halo Infinite mais aussi de Cyberpunk 2077 a déjà prévenu CD Projekt RED, comme pour officialiser en toute tranquillité que le titre se destinera aussi aux prochaines consoles.

Libre aux éditeurs et développeurs d’appliquer le Smart Delivery prévient Microsoft, les jeux Xbox Game Studios seront en tout cas concernés. Et sans surprise, on nous promet aussi que le Xbox Game Pass profitera de cette nouvelle génération pour étendre son service à quatre générations Xbox.

Pour le reste, et comme on pouvait s’y attendre, de plus amples informations sont promises « dans les mois qui viennent » avec, très probablement, l’édition 2020 de l’E3 en guise d’exhibition majeure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 + deux =