C’est avec une finale pleine de suspens que le Six Invitational de Rainbow Six Siege organisé par Ubisoft s’est terminé hier avec, à la clé, une victoire largement méritée de l’équipe PENTA Sports. Une finale que vous pouvez d’ailleurs revivre sur la chaine youtube officielle de l’événement ou, plus simplement, avec la vidéo ci-dessous.

Un événement qui a montré que Rainbow Six Siege est bel et bien taillé pour l’eSport et Ubisoft en a également profité pour faire la promotion du contenu à venir ainsi que des axes de développement que le studio prévoyait de suivre pour l’année à venir. Évidemment la première chose qui vient en tête c’est le fameux mode Outbreak, annoncé depuis un petit moment mais dont on ne savait finalement pas grand-chose jusqu’à hier (hormis la description des deux nouveaux agents qui allaient débarquer).

Outbreak

Comme le montre le trailer diffusé à l’occasion, ce nouveau mode de jeu ressemble beaucoup à un Left 4 Dead limité à trois joueurs qui devront faire face à une étrange infection dans la petite ville de Truth or Consequences au Nouveau Mexique. En plus du trailer, une vidéo de plus de trois minutes explique, brièvement, les principes de ce mode de jeu qui mettra l’accent sur la coopération entre les joueurs.

On y retrouvera bien évidemment les principes de base de Rainbow Six Siege avec des décors destructibles et les opérateurs du jeu (tous ne seront cependant pas disponibles), le tout étant gentiment arrosé d’infectés qui n’auront de cesse de vouloir grignoter les joueurs. Ces créatures se déclineront en cinq variantes qui posséderont chacune des caractéristiques particulières:

  • Les Grunts : Ce sont les ennemis de base. Pour protéger son hôte, le parasite le transforme dès qu’il détecte une menace (ndlr: un joueur) pour le rendre plus résistant aux balles. Les joueurs devront donc favoriser l’approche discrète histoire de leur coller un bon headshot avant d’avoir été détecté.
  • Les Breachers : Comme leur nom l’indique, ils sont ni plus ni moins que des bombes sur pattes qui font exploser tout ce qui bloque leur passage, notamment les murs renforcés mis en place par les joueurs. Pour assurer leur sécurité, les joueurs devront donc les détruire avant qu’ils ne se fassent exploser, tout en se tenant loin d’eux pour éviter d’encaisser de gros dégâts.
  • Les Rooters : Plus rares, ils blesseront et immobiliseront temporairement les joueurs en faisant sortir des pieux du sol. Comme si cela ne suffisait pas, ils deviennent encore plus dangereux une fois qu’ils ont été blessés.
  • Les Smashers: Le tank de la bande. Aveugle, il ne peut pas voir les joueurs mais se sert du bruit pour foncer sur sa cible. Il faudra donc l’attirer et le feinter pour réussir à atteindre son seul point vulnérable qui se trouve dans son dos.
  • Les Apex: Ce sont des ennemis qui n’attaqueront pas directement mais qui se serviront de buff pour rendre les ennemis plus forts tout en affaiblissant les joueurs.

Comme on peut le voir dans la vidéo, le sentiment de jouer à un Left 4 Dead est assez évident, mais l’ensemble donne l’impression d’être relativement dynamique et prenant. L’ambiance est oppressante et le gameplay de Rainbow Six Siege devrait permettre aux joueurs de mettre en place différentes stratégies pour mener leur mission à bien. Bref, on a hâte de pouvoir y jouer.

Officiellement disponible du 6 mars au 4 avril pour toutes les plateformes, Outbreak sera cependant accessible dès demain, le 20 février, sur les serveurs de test (les fameux TTS).

La Starter Edition légèrement améliorée et des accessoires gratuits

Les joueurs qui ont opté pour l’édition la moins chère du jeu ont maintenant le possibilité de débloquer six agents au lancement (contre quatre auparavant), leur permettant ainsi de profiter un peu plus du jeu après l’avoir installé. On rappelle que cette édition, bien que proposant le même contenu, force les joueurs à jouer plus longtemps pour réussir à débloquer des agents supplémentaires. Une pénalité qui peut rapidement s’avérer frustrante au moment de lancer une partie en multijoueur si jamais les agents possédés sont déjà sélectionnés par d’autres joueurs. En augmentant le nombre d’agents disponibles dès le départ, Ubisoft offre donc un peu plus de souplesse aux joueurs qui ont choisi cette édition.

L’autre bonne nouvelle concerne en revanche tous les joueurs de Rainbow Six Siege. Dès le début de la saison 3, le 6 mars prochain, tous les accessoires pour les armes (lunettes, poignées, silencieux, etc.) seront automatiquement débloqués et utilisables par les joueurs. Là encore la volonté d’Ubisoft est de permettre aux nouveaux de rapidement se mettre dans le bain en étant au même niveau, en termes d’équipement, que ceux qui jouent depuis un bon moment.

Nouveau système de Pick and Ban

On termine ce petit tour d’horizon des nouveautés par ce qu’Ubisoft appelle le Pick and Ban. Concrètement il s’agit d’un système qui permet aux joueurs de bannir jusqu’à deux agents lors d’un match. Le concept ne sera disponible, dans un premier temps, que pour les match personnalisés mais devrait intégrer les matchs Casuals et Classés quelque part durant la saison 3. D’un point de vue fonctionnel, en marge de la sélection de leur opérateur, les joueurs pourront bannir deux agents pour l’équipe adverse. les défenseurs bannissant deux attaquants et inversement, pour un total de 4 opérateurs bannis qui ne pourront donc pas être sélectionnés. Un changement qui s’accompagne d’une autre modification majeure puisque ensuite, avant la phase de préparation, les deux équipes connaîtront les opérateurs choisis par les adversaires. On pourra alors prendre cette information en compte et changer d’opérateur sans que, cette fois, les adversaires sachent quels opérateurs ont été choisis.

Difficile de dire ce qu’il ressortira de cette nouveauté avant de la voir à l’oeuvre mais on pense déjà à des situations problématiques où les défenseurs pourraient, par exemple, bannir Hibana et Thermite, les deux seuls hard breacher du roster, forçant alors les attaquants à suivre des chemins moins détournés, créant alors un certain déséquilibre dans le gameplay. Le studio doit donc bien penser à toutes les combinaisons possibles et, surtout, à veiller à ce qu’elles ne viennent pas ruiner l’équilibrage si fragile de Rainbow Six Siege.

Quoiqu’il en soit Ubisoft semble plus que jamais bien décidé à forcer les joueurs à s’adapter en permanence en évitant que certaines meta ne s’imposent comme incontournables. Un sentiment pourtant bien présent lorsque l’on jette un rapide coup d’œil aux matchs ayant eu lieu lors de ce Six Invitational 2018 qui montrent clairement que certains opérateurs sont, pour le moment, totalement ignorés par les joueurs à haut niveau. Une conséquence fâcheuse que le studio aimerait éviter sur le long terme, surtout si d’autres personnages sont amenés à être ajoutés dans les mois à venir. Notez enfin qu’Ubisoft a également annoncé que plusieurs cartes seront mises à jour durant cette troisième saison. Quelques modifications ont déjà été présentées mais, encore à l’état de brouillon, on attendra les avoir en présentations officielles pour y jeter un œil plus attentif.

Une actualité plutôt riche donc pour Rainbow Six Siege. De notre côté on vous invite à rester dans le coin, on devrait bientôt pouvoir vous présenter des vidéos maison du mode Outbreak avec un premier avis sur ce qui vous attend à partir du 6 mars prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here