Pour les joueurs de Rainbow Six Siege, ce week-end de finale de Pro League est dorénavant un rendez-vous incontournable. Outre la fin des compétitions c’est aussi le moment choisi par Ubisoft pour présenter les nouveaux opérateurs et le contenu à venir pour la prochaine saison.

Retour sur ces 48 heures passées à la Jeunesse Arena de Rio De Janeiro.

2. Quarts de finale de la R6 Pro League

L’attraction principale de ce week-end était bien évidemment les phases finales de la Pro League qui allaient faire s’affronter les 8 meilleures équipes de cette dernière saison.

FaZe Clan vs. Mock-it Esports

Les hostilités ont donc commencé par les quarts de finale. Comme souvent, cette première phase de la compétition a été l’occasion de quelques surprises. Si le premier quart a vu FaZe Clan tenir son rang et faire plaisir à son public face à Mock-it Esport, personne ne s’attendait aux résultats des deux matchs derrières.

Rogue vs Nora Rengo

Les choses ont commencé à s’emballer avec l’élimination surprise de Rogue par Nora Rengo. Pas forcément attendus à ce niveau de jeu, les japonais ont pris de court les américains pour se qualifier pour la phase suivante. C’est pourtant l’équipe américaine qui avait le mieux commencé en remportant la première carte, Consulat, sur le score de 6 à 4. Les choses se sont ensuite compliquées sur Oregon où Rogue n’a jamais été en mesure de mettre Nora Rengo en difficulté. L’équipe japonaise remporte cette seconde manche 6 à 3 sans jamais être vraiment inquiétée, repoussant ainsi la décision du match sur la dernière carte choisie à savoir Coastline.

Semblant se reprendre, Rogue a démarré la dernière manche sur les chapeaux de roues infligeant un sévère 3-0 à ses adversaires, avec trois rounds d’attaque parfaitement menés. C’est le moment qu’ont choisi les japonais pour réagir en gagnant les 4 rounds suivants, prenant ainsi la tête. Dans un sursaut de fierté Rogue égalisait à 4 partout avant de perdre les deux manches suivantes, synonyme de défaite 6-4, laissant ainsi la qualification pour les demi-finales aux Nora Rengo qui affronteront donc l’équipe locale FaZe Clan.

Evil Geniuses vs Fnatic

Pour les Fnatic ces phases finales commençaient bien mal avec le forfait d’un des joueurs poussant Dizzle, le manager de l’équipe, à prendre sa place. Difficile d’envisager plus mauvais départ quand on s’apprête à affronter Evil Geniuses, vainqueurs du premier Major 6 de l’histoire du jeu. Et pourtant.

Sur la première carte, Border, les choses se sont longtemps équilibrées jusqu’au score de 3 partout. À partir de là, Evil Geniuses a semblé perdre pied, laissant filer les trois rounds suivants synonymes de victoire de manche 6-3 pour les anglais. Le déroulement de la seconde manche, sur Oregon, a été complètement fou. Se sentant pousser des ailes, les Fnatic ont joué de manière inattendue et ont pris les Evil Geniuses à revers. Les américains ont vraiment semblé perdu face à cette équipe anglaise qui jouait des stratégies rarement vues à ce niveau de la compétition.

Avec un score de 4-0, on pensait alors la partie jouée et il était difficile d’imaginer Evil Geniuses arrêter le train en marche. Mais parce que l’on ne devient pas une des plus grandes équipes de Rainbow Six Siege par hasard, les joueurs américains ont réussi à inverser la tendance pour revenir à 4 partout, avec quatre manches totalement maîtrisées. Si on pouvait légitimement penser que le doute allait s’installer dans l’esprit des anglais, c’est tout le contraire qui s’est passé.

Les joueurs de Fnatic ont fait preuve d’un sang froid et d’un sens de l’improvisation assez incroyable pour s’emparer des deux derniers points. C’est tout d’abord Acez qui a offert le 5-4 à son équipe aux termes d’un clutch incroyable. Alors que l’équipe jouait la balle de match Dizzle a apporté, au dernier moment, un Kapkan dans la partie. Chose assez rare pour être signalée même si finalement cette apparition de l’agent russe sera restée anecdotique car c’est, encore une fois, Acez qui fera le plus grand mal à des Evil Geniuses complètement perdus. Sur un run out suicidaire (mais ô combien payant), le joueur anglais et son Ela shotgun s’est offert un double kill (le triple n’étant pas passé loin) réduisant sévèrement les chances d’Evil Geniuses de mener à bien leur assaut. À deux joueurs contre quatre les américains ont bien tenté de calmer les choses, mais rien n’y a fait. Totalement survoltés, les Fnatic ont finalement remporté la carte Oregon, infligeant un improbable 2 manches à 0 à des Evil Geniuses, certes remaniés, mais qui ne s’attendaient clairement pas à tomber sur une telle résistance à ce stade de la compétition.

G2 Esports vs Immortals

La dernière rencontre de la journée était doublement attendue. Premièrement parce qu’il s’agissait de l’entrée en matière de G2 Esports, l’équipe qui roule à peu près sur tout le monde depuis maintenant un an. Deuxièmement parce que en tant qu’équipe locale, les Immortals étaient très attendus par un public qui n’espérait qu’une chose : voir les vainqueurs du dernier Major 6 tomber face à une de leurs équipes de champions.

La première manche, qui se déroulait sur Consulat, a démarré sans surprise avec une équipe de G2 Esports qui a déroulé sans vraiment rencontrer de résistance en face. Menant 2-0, l’équipe européenne semblait maîtriser son sujet plus que de raison. Mais il en fallait plus que ça aux stars locales pour baisser les bras. Ces derniers sont revenus à 2 partout en profitant d’erreurs assez improbables de la part de G2 Esports. La partie s’est alors équilibrée jusqu’à cette manche où contre toute attente ce sont les Immortals qui s’offraient la première balle de match de cette manche à 5-4. Malheureusement il en faudra plus pour déstabiliser les champions en titre qui ont alors enchaîné trois rounds parfait pour l’emporter 7 à 5.

C’est ensuite sur Banque que la seconde manche s’est déroulée. Avec une Hibana bannie lors de la phase préliminaire, il fallait s’attendre à des stratégies différentes de celles que l’on a l’habitude de voir. Si la partie a été équilibrée jusqu’à 3-3, les G2 Esports ont logiquement fini par prendre le dessus pour l’emporter 6 à 4 dans une seconde manche où ils n’auront jamais vraiment été inquiétés. Les fans peuvent tout de même être fiers de leur équipe, les Immortals n’ont en effet pas démérité en forçant leurs adversaires du jour à jouer de manière appliquée et coordonnée.

[amazon_link asins=’B00KW1GEDY,B079NCYCGF,B077ZJ6V3V’ template=’CarouselJV24′ store=’jeuxvideo240a-21′ marketplace=’FR’ link_id=’ee10840f-eb79-11e8-aa98-e5432da7dd60′]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here