Rainbow Six Siege lance sa 4ème année

Quatre ans de bonheur ?

C’est, comme prévu, en direct de Montréal qu’Ubisoft a officiellement lancé la quatrième année de Rainbow Six Siege en annonçant les grandes lignes de ce qui attendait les joueurs pour 2019.

Avant de commencer ce petit tour d’horizon, sachez que pour les joueurs PC les serveurs de test (TTS) ont été mis à jour ce lundi 18 février et permettent donc de découvrir les deux nouveaux agents ainsi que la nouvelle carte.

Arrière
Suivant

Opération Burnt Horizon

On commence logiquement avec le contenu de la Saison 1 de cette Année 4. Baptisée Opération Burnt Horizon elle nous apporte l’Australie avec ses deux opérateurs (un défenseur et un attaquant) et sa nouvelle carte.

Gridlock sera la première attaquante avec trois points d’armure et un de vitesse. Son gadget lui permet de déployer des herses au sol qui couvriront une surface relativement importante. Les joueurs qui marcheront dessus seront ralentis, feront du bruit et encaisseront des dégâts. Le rôle principal de Gridlock sera donc de couper les axes de rotation et ainsi empêcher les défenseurs de contourner les attaquants. Comme on peut le voir dans la vidéo les pièges sont très visibles et donc facilement destructibles. Reste qu’en fin de round, lorsque les choses s’accélèrent, ce genre de piège pourraient faire la différence.

 

Son arsenal

Mozzie apporte quant à lui un outils de piratage pour les défenseurs. Grâce à son arbalète, la Pest Launcher, il positionnera des petits robots qui pourront pirater les drones des attaquants pour ensuite s’en servir lui-même. Qui dit gadget électronique dit forcément Thatcher et IQ pour le contrer le plus efficacement possible. Histoire de compliquer les choses, Dokkaebi pourra, si elle pirate le téléphone d’un défenseur, récupérer le flux vidéo des drones piratés (sans pour autant pouvoir les contrôler).

 

Son arsenal

Enfin la nouvelle carte, Outback, a également été présentée juste avant la grande finale du Six Invitational. Pour ceux qui auraient la flemme de regarder la vidéo juste au-dessus, il faut savoir qu’elle se compose de trois bâtiments (le motel, le restaurant et le garage) et proposera 4 sites de bombe (deux par étages).

Les développeurs ont annoncé avoir tout fait pour que le spawn peek soit impossible. On ne demande qu’à les croire.

Arrière
Suivant

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here