Ce n’est un secret pour personne mais voilà qui a le mérite d’être officiel : la PlayStation 5 est annoncée pour la fin 2020 par Sony Interactive Entertainment.

PS5 : les bases

Celle que l’on appellera inévitablement PS5 fera donc bel et bien son apparition en même temps que la prochaine Xbox, la Scarlett pour ne pas la nommer, et embarquera la technologie ray-tracing, un disque dur SSD facilitant notamment l’installation des jeux ainsi qu’un lecteur Blu-ray 4K capable de lire des jeux sur des disques de 100 Go.

Les derniers éléments de WIRED font notamment état d’une installation optimale des jeux PS5, dans le sens qu’il sera possible d’installer/de désinstaller plus aisément des jeux voire des “parties” de jeu (uniquement le multijoueur ou le solo, par exemple). L’interface dont profitera la console jouera aussi la carte de la rapidité en privilégiant l’accès immédiat à une partie multijoueur sur un serveur précis de son jeu préféré ou encore une mission précise d’un titre solo.

PS5 : la manette à retour haptique

Si Sony doit encore révéler bien des choses sur l’architecture de sa machine, on a en revanche eu droit à deux grosses informations officielles sur la future manette de la PS5. Première d’entre-elles : la présence d’un retour haptique, autrement dit une technologie aux sensations plus élaborées que les vibrations que l’on connait actuellement. Plus qu’une simple accentuation de vibrations, le retour haptique sera capable d’offrir aux joueurs des sensations différentes selon la nature du jeu.

“Vous pourrez même avoir une idée des sensations liées à différentes textures, lorsque vous courrez dans des champs d’herbes ou que vous ramperez dans la boue”

Jim Ryan, le Président de Sony Interactive Entertainment Europe.

Autre principale nouveauté de la manette PS5, des gâchettes adaptatives pour les boutons L2/R2 avec la possibilité pour les développeurs de “programmer la résistance des gâchettes”. Une fois encore, ce sera donc une question de sensation manette dans les mains.

PS5 : rétrocompatibilité PS4, oui mais…

Si Jim Ryan promet encore de belles heures pour la PS4 et parle notamment de Death Stranding, The Last of Us Part II et Ghost of Tsushima comme grosses cartouches à venir, l’homme fort de Sony en Europe confirme que la rétrocompatibilité sera de mise sur PS5.

Une affirmation qui ne trouve pas forcément écho dans les propos de la division PlayStation au Japon puisque sur l’archipel, on préfère annoncer pour le moment que les équipes de développement font “leur possible” pour garantir une rétrocompatibilité complète. Reste aux différentes branches de SIE dans le monde à accorder leurs violons, à suivre donc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-huit − 13 =