Dans un contexte un peu particulier où tous les grands événements sont annulés, les différents acteurs du marché se lancent à tour de rôle pour dévoiler les grandes nouveautés à venir dans les prochains mois.

Après la très moyenne présentation Xbox Series X, c’est au tour d’Epic Games de nous montrer de quoi sera fait le futur avec une démonstration technique de l’Unreal Engine 5

Lumen in the Land of Nanite

Présentée par le Technical Director of Graphics, Brian Karis, et le Special Projects Art Director Jerome Platteaux, la démo intitulée Lumen in the Land of Nanite tournait en temps-réel sur un kit de développement PS5 et avait pour but de dévoiler deux des nouvelles technologies qui seront disponibles dans la version 5 du célèbre moteur.

La première, dénommée Nanite, permettra d’importer des éléments graphiques en très haute qualité (on parle de milliards de polygones), sous forme de géométries virtualisées de micro-polygones, le tout sans que les développeurs n’aient à se soucier de devoir les optimiser. La seconde, Lumen de son petit nom, est une solution d’éclairage globale entièrement dynamique qui réagit à toutes modifications de scène et d’éclairage (quelque soit la taille de la source lumineuse).

Unreal Engine 5, en bêta début 2021

Illustrées à travers un pseudo Tomb Raider, ces nouvelles fonctionnalités (Nanite et Lumen) sont relativement impressionnantes, surtout que les développeurs ont affirmé que tout ceci était jouable sur PS5 (cela aurait du être accessible aux joueurs à la GC 2020), le tout tournant en grande partie à une résolution de 1440p et à 30 fps. C’est peut-être peu en comparaison du bullshit marketing façon « 4K/60FPS/HDR in your eyes – World Premier Gameplay » mais ça a au moins le mérite de rester réaliste…

Cette version 5 de l’Unreal Engine sera disponible en bêta début 2021, la version finale n’étant pas attendue avant la fin de l’année prochaine. Cela signifie donc que les productions tirant profit de ces nouvelles technologies ne sont pas prêtes d’arriver et qu’il faudra se « contenter » de jeux basés sur la version 4.25 actuellement disponible et qui supporte, déjà, les futures nouvelles consoles de Microsoft et Sony.

Une étape de transition qui ne sera pas un problème selon Epic Games qui assure que le portage vers l’Unreal Engine 5 d’un jeu basé sur l’Unreal Engine 4 restera une simple formalité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

10 − quatre =