Le moment de lever le voile sur le tant attendu Metroid Prime 4 n’est pas encore venu. Le Directeur Général et responsable des opérations de Big-N, Shinya Takahashi, l’a bien fait comprendre lors du Nintendo Direct de l’E3 2021. Les espoirs de voir, ce mardi 15 juin, apparaître Samus Aran dans sa combinaison Chozo étaient donc vains, jusqu’à que soit annoncée une surprise dans l’univers des chasseurs de prime intergalactiques.

Le Projet Metroid 5

Metroid Dread_ScreenshotPrésenté comme le fameux Metroid 5, il s’agit de Metroid Dread, un nouvel épisode en 2.5D prenant vie après une bonne quinzaine d’années de gestation. En vérité, le jeu est issu d’une idée destinée à l’origine à la Nintendo DS, dont l’essence était d’offrir une suite à Metroid Fusion ou plus exactement le quatrième volet de la série.

Mais, ne bénéficiant pas des moyens technologiques suffisants pour répondre convenablement à la vision de ses auteurs, le projet fut mis en caisson d’hibernation. Ce n’est qu’une fois la capacité de la console nommée Switch associée au savoir-faire de MercurySteam, le studio espagnol qui fut notamment derrière Samus Returns (2017) et la saga Lords of Shadow des Castlevania, que la machine pu être réactivée.

Pour les 35 ans de la licence, notre chère Samus reprendra ainsi bel et bien du service dans une aventure qui devrait, semble-t-il, la mener vers des horizons ténébreux et hantés. En effet, une étrange transmission envoyée à la Fédération galactique l’enverra sur les terres reculées de ZDR. Animée par d’anormaux phénomènes et habitée par de féroces créatures, cette planète cache surtout une technologie des plus singulières et dangereuses : E.M.M.I. Celle-ci se matérialise au travers de robots dont la nature est de récolter de l’ADN.

La chasseuse chassée

S’avérant tout naturellement être un parfait spécimen, notre brave aventurière l’espace se retrouve ainsi au milieu d’une traque sans merci. Dès lors, sa mission sera de survivre au sein d’un monde hostile tout en découvrant ce qui a bien pu transformer une technologie aussi avancée en arme d’annihilation. Pour ce faire, elle aura l’occasion au fur et à mesure de ses explorations d’évoluer en débloquant de nouveaux équipements et autres capacités spéciales.

Accéder à d’étroits recoins en usant de sa boule morphing, modifier les performances de son canon, camoufler sa présence grâce à un voile invisible ou encore éviter de tomber dans les bras de son ennemi en ponctuant sa course à coup de glissade, les fans devraient retrouver tout ce dont pourquoi le metroidvania tient un tel préfixe. Les différentes vidéos visibles dans cette brèves sont d’ailleurs là pour nous en convaincre.


Date du début de la traque et collector

Enfin, concernant sa date, Metroid Dread débarquera le 8 octobre prochain sur nos Nintendo Switch. Le jeu ne manquera pas de marquer sa sortie avec une édition spéciale incluant le jeu en boite, un steelbook, un artbook de 190 pages et un set de cartes holographiques.

Pour couronner le tout, deux nouveaux amiibos accompagneront également le lancement du jeu : un à l’effigie de Samus portant sa nouvelle et jolie combinaison, et un second mettant en scène un robot E.M.M.I. Réunies au sein d’un même pack, ces figurines offriront respectivement à leur possesseur, 100 points de vie supplémentaires et 10 missiles à la capacité du magasin de l’arme qui, une fois par jour, aura en parallèle droit à une recharge automatique complète.

SourceIGN
Passionné de jeux vidéo depuis qu'il est en âge de tenir un pad, adepte de la news publiée 24h/24 et du test relu 10 fois mais avec coquilles quand même. Râleur pro et caféinoname.

Laisser un commentaire...