Barotrauma : la peur à 20 000 lieues sous les mers, mais dans l’espace

Mais sans le Nautilus.

0

Le printemps sera aussi placé sous le signe de la survie chez Daedalic Entertainment. Mais le terrain de jeu choisi par les développeurs finlandais de FakeFish et Undertow Games se distinguera de celui des autres titres du genre puisque c’est à bord d’un sous-marin qu’il faudra faire ses preuves dans Barotrauma.

Jusqu’au 16 joueurs pourront rejoindre l’équipage d’un sous-marin de Barotrauma pour ainsi gérer “toute sorte de systèmes de commande comme le réacteur nucléaire, le sonar, les armes ou encore les machines“. Le tout reposera sur un système de craft que l’on nous promet comme particulièrement élaboré et cinq classes (capitaine de sous-marin, ingénieur, mécanicien, médecin et assistant) pour définir le rôle de chacun.

Autre particularité de Barotrauma : son environnement. Les eaux dans lesquels les joueurs navigueront sont en effet celle d’Europe, la lune aquatique de Jupiter, alors que d’autres formes de vie tenteront de les mettre à mal. Enfin, Daedalic Entertainment parle de niveaux générés de manière procédurale avec une réalisation 2D pour servir l’ensemble et “une physique de ragdoll“. Pourquoi pas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

16 − 11 =