Test de LEGO Star Wars : Le Réveil de la Force (PC, PS4, Xbox One, Nintendo Wii U, PS3, Xbox 360)

Le test a été réalisé à partir d’une version physique sur Xbox One.

May the brick be with you

Comme son nom l’indique, LEGO Star Wars : Le Réveil de la Force nous propose de revivre les événements du film éponyme. Mais pour mettre tout le monde en condition, tout en rappelant des événements clés que j’aime aux plus jeunes, c’est avec la bataille d’Endor que l’on débute notre périple. C’est aussi l’occasion pour les développeurs de gonfler un peu plus le nombre de personnages du jeu, un impressionnant casting de plus de 200 figurines (variantes comprises) faisant la part belle aux protagonistes stars mais aussi, pour le bonheur des fans, à des personnages un peu plus obscures. Beaucoup de monde et des persos dont les caractéristiques sont à prendre en compte que ce soit pour le déroulement de l’aventure ou pour espérer dégoter tous les éléments plus ou moins subtilement cachés. De nombreux véhicules sont également à débloquer, alors que les complétistes se régaleront à partir à la chasse aux briques dorées et autres minikits. Sur ce point, ce nouveau jeu LEGO ne trahit pas ses aînés et la quête du 100 % occupera toujours autant ceux qui ne comptent pas leurs heures.

Au-delà du plaisir de débloquer le Succès/Trophée ultime, récolter des éléments à tout-va permet d’accéder à des niveaux narrant des événements inédits. Découvrir les exploits passés de Poe, participer à la chasse aux Rathtars avec Han Solo et Chewie ou encore suivre l’arrivée de Lor San Tekka sur Jakku, voilà ce que les joueurs de jeu pourront goûter s’ils se donnent un peu de peine. On ne compte également pas les nombreuses activités qui sont proposées dans chacun des cinq hubs que l’on explore librement (et à partir desquels on peut rejouer, notamment en mode Libre, aux niveaux scénarisés) avec des courses, des combats spatiaux, des missions de chasseur de prime, des missions dédiées à la Résistance et au Premier Ordre ou encore des scènes pillards notamment taillées pour Rey. Mais pas besoin de se faire violence pour avoir envie de découvrir tout ça, TT Games nous mettant dans de parfaites conditions avec une réinterprétation à la sauce LEGO tout simplement parfaite. Avec un humour toujours juste, un petit peu de second degré pour les adultes et des animations rigolotes pour les enfants, tout le monde prend du plaisir à redécouvrir l’épisode VII de Star Wars puis à goûter à tout le reste sans voir les heures défiler. Notre coup de cœur va inévitablement pour le personnage de Kylo Ren dont le côté adolescent troublé décrié par certains est ici merveilleusement bien tourné en dérision.

Le Réveil du gameplay

Pour le reste on ne va pas vous faire de dessin, LEGO Star Wars : Le Réveil de la Force reste un jeu LEGO avec tout ce que cela implique même si la formule connaît, et c’est une très bonne chose, de petits ajouts. Première de ces modifications : les multi-constructions. On en parlait dans notre premier aperçu du jeu, il est toujours question de casser des éléments du décor de manière à pouvoir reconstruire un objet indispensable à notre progression, à la différence près que plusieurs constructions sont alors proposées au joueur dans ce volet. Il faut ainsi sélectionner l’élément à construire parmi plusieurs propositions, la construction qui semble la plus pertinente pour continuer l’aventure. Dans certains cas, il est nécessaire de choisir une construction et d’en apprécier la conséquence avant de devoir détruire l’objet fraîchement créé pour ré-utiliser le tas de pièces et assembler un autre élément. Dans d’autres cas, une seule construction permet de progresser et les autres choix sont alors là pour nous permettre de dégoter un secret, comme une brique rouge ou un minikit.

Ce nouveau jeu LEGO ne trahit pas ses aînés et la quête du 100 % occupera toujours autant ceux qui ne comptent pas leurs heures.

LEGO Star Wars : Le Réveil de la Force peut aussi compter sur de nombreuses séquences aériennes (à la surface d’une planète ou dans l’espace) pour varier les plaisirs, des scènes qui débutent généralement par de l’action très linéaire pour se terminer dans des zones plus vastes avec un contrôle libre du vaisseau, mais on n’oublie surtout les combats de blaster tant vantés par TT Games. Le jeu aborde alors l’allure d’un TPS où nos héros, derrière des abris de fortune, doivent décimer un certain nombre d’ennemis. Pas de quoi crier au génie, mais ces situations ne s’apparentent pas qu’à un simple échange de tirs et les joueurs se retrouvent, comme dans une séquence traditionnelle d’un jeu LEGO, à devoir chercher le moyen de continuer leur progression (en utilisant les particularités des personnages) tout en gérant les shoots depuis une position quasi-fixe.

Peu importe le nouvel élément de gameplay, la réussite de TT Games c’est d’avoir intégré intelligemment ces séquences dans la progression du jeu, de manière à rendre chaque mission aussi divertissante que possible. Là où les jeux LEGO brillaient souvent par leur caractère rébarbatif, ici l’ennui n’a pas le temps de pointer le bout de son nez. LEGO Star Wars : Le Réveil de la Force peut aussi se targuer de proposer de jolis backgrounds et des animations finement travaillées, pour une réalisation globale de grande qualité, le tout offrant une ambiance aux petits oignons. Enfin, difficile de ne pas saluer la présence, une fois encore, de la coopération pour des parties locales à deux joueurs toujours aussi plaisantes.

Mention HIT jeuxvideo24, les meilleurs jeux

LE VERDICT
MAÎTRE JEDI
8
PARTAGER
Article précédentStar Ocean : Integrity and Faithlessness
Article suivantShiren The Wanderer : The Tower of Fortune and the Dice of Fate
Passionné de jeux vidéo depuis qu'il est en âge de tenir un pad, adepte de la news publiée 24h/24 et du test relu 10 fois avant publication. Également râleur pro et (trop) gros consommateur du café.

Laisser un commentaire