Test de Batman : The Enemy Within – Épisode 1 – L’énigme (PC, PS4, Xbox One)

Le test a été réalisé à partir d’une version dématérialisée sur PC.

 « Je possède un œil mais ne peux pas voir. Qui suis-je? »

Une série de jeux qui s’adapte aux choix que l’on fait, une histoire déterminée par notre façon de jouer. Ce refrain, les habitués aux productions de Telltale Games le connaissent par cœur tout en sachant que, dans le fond, cela repose principalement sur l’illusion et la volonté du joueur d’y croire. Avec la première saison de Batman : The Telltale Series, la mécanique s’est montrée assez efficace par moments pour soutenir une histoire qui, hélas, s’est essoufflée au fil des épisodes. On a pourtant envie de croire que The Enemy Within (L’ennemi intérieur pour la traduction française) sera capable de faire bien mieux que son aîné, chose qu’on ne pourra vérifier qu’après que les 5 actes auront été lâchés. Pour l’heure, on retrouve l’ami Batman/Bruce Wayne alors qu’il doit composer avec le retour de l’Homme-Mystère à Ghotam City. L’action démarre assez rapidement dans cet épisode et l’on ne tarde pas à se coltiner les éternels phases à base de QTE chers à Telltale, le gameplay étant toujours le même. Même constat lorsqu’il s’agit de mener une pseudo-investigation (dommage que les énigmes du Ridler ne soient pas assez exploitées) ou même d’explorer un scène avec un minimum de liberté, les développeurs n’ayant pris aucun risque préférant plutôt se consacrer sur un rythme de jeu agréablement élevé. Sur ce point c’est une bonne surprise, la mise en scène est convaincante et on ne voit pas le temps passer lorsque l’homme chauve-souris passe à l’action.

Autre réjouissance avec Batman : L’ennemi intérieur – L’énigme, le casting est franchement emballant. Entre les personnages qui font leur retour et ceux qui déboulent, Lucius et le Ridler en tête, l’équipe de Telltale prouve qu’elle sait toujours autant soigner les univers auxquels elle s’attaque. De quoi rendre l’histoire attrayante avec quelques belles promesses narratives, même si on garde en tête que la première saison de ce Batman-là était elle-aussi partie sur des bases assez intéressantes sans réussir à garder le cap au fil des 5 épisodes. Techniquement, on ne surprendra personne en constatant que les défauts propres aux productions Telltale sont au rendez-vous. Aussi bonne soit l’ambiance visuelle qui se dégage du titre, les transitions douteuses, les animations pas toujours réussies et autres temps de chargement trop longs nous rappellent que nous sommes en terrain connu.

La mise en scène est convaincante et on ne voit pas le temps passer lorsque Batman passe à l’action.

Ce à quoi on ne s’attendait pas en revanche, c’est que le doublage de Batman assuré par Troy Baker soit aussi… différent. Celui qui a pourtant de l’expérience dans le domaine (il a notamment déjà doublé Batman dans Arkham Knight et la première saison du jeu de Telltale) donne ici la désagréable impression de forcer le ton, comme s’il voulait rendre son personnage plus sombre qu’il ne l’est déjà. Le résultat n’est clairement pas à la hauteur, en espérant que cette impression s’estompera avec les prochains chapitres. Enfin, ceux qui souhaitaient que les réjouissances soient plus longues dans Batman : The Enemy Within seront déçus d’apprendre qu’il ne faut toujours que deux petites heures, et encore, pour venir à bout de L’énigme. Certes, l’envie est là de connaître la suite de l’histoire mais on reste frustré par ce si court périple.

LE VERDICT
IL S'EN SOUVIENDRA
6
PARTAGER
Article précédentBatman The Enemy Within : le début du jeu en vidéo
Article suivantBlood Bowl 2 montre sa Legendary Edition
Passionné de jeux vidéo depuis qu'il est en âge de tenir un pad, adepte de la news publiée 24h/24 et du test relu 10 fois avant publication. Également râleur pro et (trop) gros consommateur du café.

Laisser un commentaire