Aperçu de Forza Motorsport 7 (PC, Xbox One)

Nos impressions ont été rédigées après une présentation privée du jeu sur Xbox One X puis une prise en main du côté du stand public Xbox.

Forza One X

Une 4K native, un affichage 60 fps sans faille et une imagerie HDR, ce refrain vous le connaissez certainement par cœur lorsqu’il s’agit de parler de Forza Motorsport 7. Bien sûr, on y a largement eu droit lors de notre présentation du jeu de Turn 10 Studios avec le plein d’éloges sur le Forza Tech Engine à l’œuvre pour le jeu et la technique de photogrammétrie permettant ce rendu si précis et réaliste. Inutile de jouer les blasés de service, ce Forza nouveau cru est diablement beau, capable d’en mettre plein les yeux aux plus exigeants d’entre-nous. Les développeurs savent pertinemment qu’ils s’apprêtent à proposer le plus beau jeu de course jamais créé, usant et abusant des pauses contemplations lors de la démo qui nous a été proposée pour nous permettre d’apprécier des effets météorologiques joliment dynamiques, de sublimes voitures et bien d’autres éléments saisissants.

Autre auto-satisfaction de nos interlocuteurs, et on les comprend, la présence d’un véritable menu Cars Collection dans Forza Motorsport 7. Classe et bien pensé, il permet d’apprécier au mieux les quelques 700 bolides que propose le jeu tout en surveillant sa progression dans chaque niveau de Tier. Que les fans se rassurent, les carottes sont encore là dans ce prochain volet et les récompenses à récupérer auront toujours de quoi occuper, de longues heures durant, ceux qui cherchent à tout débloquer. Notons aussi qu’il est maintenant possible de personnaliser son pilote avec un important nombre de tenues à débloquer. Certaines sont clinquantes et d’autres sont vraiment moches, de ce que l’on a pu découvrir, mais il faut surtout y voir une raison de plus de passer du temps sur le jeu.

Ces deux vidéos de gameplay, empruntées à IGN peuvent vous donner une idée du rendu global du jeu.

En dehors de toute appréciation visuelle, manette dans les mains, on retrouve ce que l’on aime de Forza. On pense notamment à cette accessibilité toute relative qui peut laisser place à une plus grande exigence dans la conduite dès que l’on pousse un peu plus haut le curseur de la difficulté de l’IA ou qu’on ose modifier quelques paramètres. D’ailleurs, Turn 10 Studios compte encourager les joueurs à oser les paramètres personnalisés grâce aux Mods, des défis qui s’appuient sur une option spécifique à modifier dans les réglages de course et/ou de notre voiture. L’objectif ? Obtenir un bonus de points si le défi est réussi. Dans la même optique, il est tout à fait possible de débuter une course avec des paramètres automatiques puis de passer à des réglages manuels (ou inversement) en pleine course, sans avoir à relancer la session. Idéal pour tester sa conduite et ajuster les options en cas de problème.

Et la version PC ?

Troisième jeu de la licence à paraître sur PC, Forza Motorsport 7 brillera sur nos bécanes, on nous le promet. En plus d’optimiser le jeu pour les configurations les plus modestes, cela dans l’idée de permettre à un plus grand nombre de profiter d’un affichage 60 fps constant, Turn 10 Studios assure que ceux qui disposent d’un équipement de qualité auront de quoi le mettre à l’honneur. Même topo pour les joueurs PC désireux de s’adonner au plaisir de la conduite virtuelle avec leur précieux accessoire puisque le soft sera compatible avec la plupart des volants Fanatec, Logitech, Mad Catz et Thrustmaster du marché. Sourire en coin, notre intervenant a souligné que les joueurs PlayStation étaient aussi les bienvenus sur cette version PC, que ce soit pour jouer avec leur DualShock 4 ou par le biais d’un volant multi-support.

Forza Motorsport 7 sortira le 3 octobre sur PC et Xbox One, une date que les amoureux des jeux de course doivent cocher sur leur calendrier (si ce n’est déjà fait) tant le jeu de Turn 10 Studios est prometteur. Sur la forme bien sûr, en tant que véritable vitrine pour la Xbox One X ainsi qu’avec ses multiples optimisations PC, mais aussi sur le fond grâce à un contenu plus conséquent que jamais (en solo comme en multijoueur) et un gameplay qui ne trahit pas la série.

2 Commentaires

Laisser un commentaire