Aperçu de Call of Cthulhu (PC, PS4, Xbox One)

Nos impressions ont été rédigées après une présentation sur PC.

The Island

Dans Call of Cthulhu, les joueurs débarqueront sur l’île de Darkwater en incarnant un certain Edward Pierce. Vétéran de la Grande Guerre, notre héros est devenu détective à Boston et c’est lui qui a été appelé pour enquêter sur la mystérieuse disparition d’une artiste de renom : Sarah Hawkins. Elle et sa famille ont été les victimes d’un incendie qui a ravagé leur manoir, c’est précisément sur cet incident que notre personnage va essayer de se renseigner. La démo qui a été jouée devant nous présentait ainsi l’arrivée de Pierce sur l’île, dans un petit port pas franchement très accueillant et où étaient tassés quelques individus devant le cadavre mutilé d’une baleine. Qui est à l’origine d’une telle attaque ? Rien qui soit naturel, Pierce s’en rendant compte en examinant de près l’animal et en couplant les informations récoltées à ses propres connaissances. Cyanide Studio insiste là-dessus, le joueur devra veiller à débloquer les compétences nécessaires s’il souhaite que Pierce puisse interpréter au mieux les données qu’il trouve. Bien sûr, ceux qui préfèrent opter pour des compétences moins intellectuelles ne se retrouveront pas bloqués et auront d’autres manières de progresser dans le jeu.

Une approche « libre » qui a aussi son importance pour le dénouement de l’intrigue de Call of Cthulhu, l’équipe de Cyanide Studio assurant qu’il n’y aura pas de mauvaise fin à proprement parler mais plutôt de multiples conclusions en fonction de l’état de santé mentale de notre héros. Ainsi, selon sa manière d’aborder les événements, Pierce sombre plus ou moins dans la folie. Là encore, ce n’est pas forcément un frein pour l’aventure mais plutôt la possibilité de voir certaines choses sous un angle différent. Cette mécanique s’applique bien évidemment aux nombreux dialogues du titre, avec un choix parmi différentes répliques pour adopter le ton qui nous sied le mieux au risque de froisser notre interlocuteur et de le faire se taire. Mais encore une fois, une info qui nous échappe à un certain moment peut être récupérée d’une autre manière et il sera impossible d’être « coincé » durant les 12h-15h de jeu que proposera le titre, promesse de développeur.

On a eu l’occasion d’apprécier la non-linéarité de Call of Cthulhu à de multiples reprises donc, mais aussi d’avoir un avant-goût de comment le jeu s’y prendra pour passer d’une enquête en apparence classique à un moment de folie. Alors qu’il empruntait un passage sous-terrain envahi par les eaux pour se rendre dans une battisse, Pierce a été confronté à la vision d’une créature l’entraînant sous les flots avant de reprendre ses esprits quelques secondes plus tard. Un bref aperçu de ce que la folie pourra causer à notre héros, on a hâte de voir ce que les développeurs nous réservent comme autres moments de ce genre. On est également impatient de voir comment le jeu s’en tirera techniquement parlant, le résultat à l’heure actuelle étant assez moyen même si l’ambiance visuelle était déjà clairement au rendez-vous.

Même s’il reste bien des zones d’ombre, ce qui est finalement logique pour un titre prenant place dans un tel univers, Call of Cthulhu semble partir sur des bases assez intéressantes. En permettant au joueur d’arriver à ses fins de multiples façons et selon les compétences développées, Cyanide Studio veut offrir une certaine liberté qui pourrait bien être le point fort du jeu et qui se révèle finalement assez fidèle à l’esprit d’un jeu de rôle papier. Pour le reste, on se gardera bien de commenter une partie technique pas très attrayante et une ambiance certes au rendez-vous mais qui manque encore d’un petit plus pour réellement se démarquer.

1 COMMENTAIRE

  1. Merci pour la preview. Découverte totale pour moi, je n’avais encore jamais entendu parler de ce jeu et je suis désormais intrigué. J’aime beaucoup l’univers de Lovecraft que ce soit en littérature ou en musique (The Great Old Ones <3) et je pense qu'un jeu un peu étrange comme ça pourra combler ma soif d'étrangetés !




    1



    0

Laisser un commentaire