Preview : Metal Gear Solid 5 Ground Zeroes

 S'inscrire        Mot de passe oublié
Filtrer l'affichage :
[Plusieurs choix possibles]

Preview : Metal Gear Solid 5 Ground Zeroes

Par Ganon, le 06.03.2014, à 16:33 - JV24

Six ans. Six ans que l'on attend le retour de Snake sur les consoles de salon. On le sait à présent, ce cinquième volet se divisera en deux parties avec d'un côté Ground Zeroes qui fait office de prologue à MGS 5, et de l'autre The Phantom Pain qui se place comme le véritable plat de résistance.

C'est donc avec une certaine effervescence que l'on a pu poser nos doigts sur Metal Gear Solid V : Ground Zeroes qui sort dans à peine deux semaines. Voici notre compte-rendu avant le test.

Commençons tout de suite par le sujet qui fâche : la durée de vie de la mission principale. Ce détail avait déjà créé une polémique il y a quelques semaines, et l'on confirme de notre côté que ce Ground Zeroes ne dépasse pas les deux heures de jeu. On a ainsi cette désagréable impression d'avoir affaire à une séquence qui aurait pu être facilement intégrée à The Phantom Pain, quitte à devoir attendre plus longtemps sans devoir dépenser un centime. Ce mauvais sentiment se renforce d'autant plus lorsque l'on se souvient de la structure de Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty et Metal Gear Solid 3 : Snake Eater qui proposaient des prologues intégrés à l'aventure principale avec respectivement « Le Tanker » et « La Mission Vertueuse ». C'est comme si aujourd'hui on nous faisait payer ces séquences à un prix de 30€, ce qui reste, à notre avis, bien trop cher quand on arrive aux crédits de fin deux heures après avoir lancé la mission de sauvetage. Les temps changent...

Pour se faire un peu pardonner de ce fâcheux constat, Kojima Productions a rajouté des missions secondaires au nombre de cinq (dont une en guise de bonus, qui se débloque d'une manière précise) ainsi que des fameux items à trouver sur l'île. Cependant, même si cela peut doubler la durée de vie voire la tripler si l'on veut tout récupérer, on doute que ce soit la priorité de la majorité des acheteurs. Ce souci maintenant relaté, il y a incontestablement de très bonnes choses qui font de ce Metal Gear Solid V : Ground Zeroes une excellente expérience. Le fait d'être sur une île complètement ouverte (le camp Omega) offre de nouvelles perspectives à l'infiltration. On a ainsi réellement l'impression que l'on se crée son propre chemin jusqu'à l'objectif sans que l'on ressente un level-design ou un game-design trop intrusif (n'est-ce pas Thief ?). L'exemple parfait est la deuxième partie de la mission qui nous indique, par un unique enregistrement audio, où se trouve le second détenu. Mis à part un camion qui peut donner la puce à l'oreille, le joueur est totalement lâché dans l'inconnu, devant réfléchir à ce qu'il écoute sur la bande et à quoi cela peut correspondre sur la carte.

L'intelligence artificielle a également eu droit à un petit reboot dans son comportement. On ne va pas dire qu'elle fait preuve d'une intelligence sans faille puisque l'on a vu quelques invraisemblances (un blindé qui reste planté devant la sortie d'un immeuble ou quelques aller-retour un peu aberrants d'une ronde de soldats), mais elle s'en tire mieux que la moyenne, avec des réactions que l'on pourrait qualifier de « cohérentes » la plupart du temps. Si l'une des tours de garde a cru nous apercevoir, elle ne va pas hésiter à appeler un camarade au sol pour vérifier la position. Par ailleurs, et un peu à la manière d'un Amnesia, le joueur comprend qu'il est en train de se faire repérer par un petit effet sonore (un grésillement). Enfin, si l'on est réellement découvert, le jeu passe en bullet-time quelques secondes pour nous donner une dernière chance de tuer l'ennemi qui nous a vu. Bien entendu, ceci est désactivable mais cela rend le gameplay plus souple sans pour autant le rendre plus facile. Un bon point.

Les mouvements et l'équipement de Snake se sont d'ailleurs plutôt bien garnis, avec parfois en prime un changement d'ergonomie au niveau de la manette. Il peut grimper, courir, se jeter sur le sol, ramper, mettre en joue un garde, l'interroger, effectuer une prise de CQC, changer son fusil d'épaule, allumer ou non la lampe d'une arme, etc. Par ailleurs, et ça l'est depuis le quatrième épisode, ce Metal Gear Solid gère toujours les obstacles qui peuvent obstruer notre ligne de vue. En effet, alors que dans la plupart des TPS il est possible de viser un ennemi depuis le coin d'un mur sans que l'on puisse se faire toucher, Metal Gear Solid V : Ground Zeroes oblige le joueur a réellement garder une vue dégagée avec son arme pour toucher un ennemi. On n'oublie pas non plus les jumelles qui permettent de plus facilement détecter les ennemis et de les marquer. Bref, de quoi vraiment s'amuser dans la prison de Guantánamo.

Quant à la technique, il faut bien avouer que le Fox Engine possède de bons petits atouts. On ne va pas dire que c'est le moteur le plus impressionnant de l'industrie vidéoludique, mais il propose de jolies choses que l'on peut repérer dès la scène d'introduction avec une flore et des vêtements balayés par le vent, une modélisation satisfaisante des personnages et une profondeur de champ tout à fait acceptable (même si l'on a repéré du clipping sur la version PS4 quand on tournait la caméra). Bref, pour un premier jet, ce moteur maison a de quoi satisfaire la rétine, qui plus est pour une production japonaise. On terminera par le fait que la mise en scène est toujours au top, bien que certaines séquences en font parfois un peu trop (notamment vers la fin). On a été aussi quelque peu décontenancé par la voix de Snake doublée par Kiefer Sutherland (Monsieur 24H Chrono). On dira simplement que ça fait « bizarre ».

Pour résumer nos impressions en quelques lignes, on avoue avoir pris un grand plaisir à retrouver Snake dans une aire de jeu ouverte. Le fait de pouvoir déjouer les gardes et de trouver une entrée dissimulée d'une base aux aguets se révèle encore plus gratifiant qu'auparavant. En revanche, le ratio durée de vie et prix du titre est complètement abusé, ce qui nous fait dire que seuls les fans trouveront un intérêt à Metal Gear Solid V : Ground Zeroes qui génère tout de même un peu de frustration puisque cet avant-goût apporte plus de questions que de réponses. Notre verdict ce 18 mars dans nos colonnes.





Supports liés : PS3, Xbox 360, PS4, Xbox One
Ganon
TEAM JEUXVIDEO24
Ex-achievement whore, redditor, petit trolleur et grand amateur de courses automobiles.

LES COMMENTAIRES
fleche  Le 07/03 à 10:00  -  Depuis jeuxvideo24 mobile

D'où la question , faut il faire une pré-commande avant d'avoir les résultats des tests par des gamers pro. La question est posée pour tous les jeux qui savent faire de bonnes campagnes de pub.sur tous les médias?


AJOUTER UN COMMENTAIRE
Pour ajouter votre commentaire, enregistrez-vous gratuitement sur jeuxvideo24.com ou connectez-vous.

+2
Ils ont voté pour cet article :
Rashka Kyosu
Pourquoi voter ?
LIVE 24